bannire_jack_drte.jpg
Inquisition Version imprimable Suggérer par mail


Inquisition

Les grenouilles de bénitiers ont encore frappé. En Loire Atlantique, elles ont adressé un courrier à mille chefs d’établissement scolaire du département, pour les informer qu’une « veille active » serait exercée par des parents volontaires, sur le déroulement de la scolarité. S’agit-il de vérifier si le bénédicité est bien dit, avant chaque repas ? Si les élèves suivent mâtines et vêpres, en début et fin de journée ? Si tous les internes portent bien leur ceinture anti-masturbation, avant de se coucher ? Vous n’y êtes pas : ce qui est lancé, c’est la chasse à la théorie du genre. Ces éminents gardiens de la morale veulent contrôler si les ouvrages scolaires et les livres jeunesse, qu’ils ont mis à l’index, ont bien été expurgés et si les films ainsi que les associations extérieures qu’ils ont censurés restent bien à la porte. Cette mise sous surveillance a surtout pour effet d’inciter à bouffer du curé ! Elle rend éminemment sympathique ces Femens, jugées, après être venues, les seins nus, fêter le renoncement du pape Benoit XVI, en faisant teinter les cloches de l’église Notre Dame. La justice les a relaxées, condamnant ceux qui les avaient bousculées. « Anticlérical fanatique, Gros mangeur d'ecclésiastiques, Cet aveu me coûte beaucoup, Mais ces hommes d'Église, hélas ! Ne sont pas tous des dégueulasses, Témoin le curé de chez nous. » (1) chantait Brassens. Le père Gérard Riffard était poursuivi par le tribunal de police de Saint-Etienne pour avoir hébergé des réfugiés dans son église. Le juge l’a finalement relaxé, ayant estimé qu’il n’avait fait que se substituer aux obligations de l’État, tenu d’offrir un hébergement à ces réfugiés. « Et maintenant quand on croasse, Nous, les païens de sa paroisse, C'est pas lui qu'on veut dépriser. Quand on crie "A bas la calotte !" A s'en faire péter la glotte, La sienne n'est jamais visée. Quand vous vous goinfrerez un plat De cureton, je vous exhorte, Camarades, à faire en sorte Que ce ne soit pas celui-là.»(1)

(1) « La messe au pendu »

 

Jacques Trémintin – LIEN SOCIAL ■ n°1148 ■ 02/10/2014


 

 
< Précédent   Suivant >
© 2018 www.tremintin.com
Joomla! est un logiciel libre distribué sous licence GNU/GPL.