Le dispositif français de protection de l’enfance

Jean-Pierre ROSENCZVEIG, éditions Jeunesse et Droit, 2005, 1484 p

Jean-Pierre Rosenczveig ne se prend pas pour Dieu et ce qu’il vient de publier n’est pas une bible. Mais quand même, avec près de 1.500 pages, le médiatique président du tribunal pour enfant de Bobigny nous livre une somme tout à fait considérable. Bien sûr, ce n’est pas là le genre d’ouvrage qu’on emmène sur la plage (à moins de l’utiliser comme haltère : il fait deux kilos). Mais, on peut le garder à portée de main, comme référence, comme document ressource. L’auteur propose

En lire plus

L’enfant proie. Dysfonctionnements et dérives de la protection de l’enfance

Pascal VIVET, Samuel LURET, Seuil, 2005, 238p

Le livre que signent Pascal Vivet et Samuel Luret est un curieux mélange. S’y côtoient des analyses d’une grande pertinence montrant une connaissance approfondie de la problématique de la protection de l’enfance et des descriptifs dont le souci du détail et l’analyse approximative peuvent être interprétés comme une forme de compromission face à l’émotion qui s’empare trop souvent de l’opinion publique dans les affaires de maltraitance. Illustration de cette contradiction que l’on retrouve tout au

En lire plus

Comment protéger l’enfant? Protection, éducation, répression

Gilbert  DELAGRANGE, éditions Kathala, 2004, 250 p.

Gilbert Delagrange nous livre ici ses convictions sur un secteur qu’il connaît bien, puisqu’il a exercé comme Pédopsychiatre pendant 17 ans auprès d’une association de protection de l’enfance. Ainsi, de la méfiance exprimée à l’égard de la médiatisation des situations de maltraitance qui ne rend pas compte du difficile travail de terrain qui va du soupçon à la conviction. Il y a d’abord, dans la majorité des cas, la souffrance de l’enfant qui se manifeste à bas bruit. Il y a ensuite la

En lire plus

La demande de justice en protection de l’enfance

Jean LAVOUE, L’Harmattan, 2004, 218 p.

Le risque de tout ouvrage compilant des articles et des interventions de colloque, c’est la dispersion et le manque de cohérence. Jean Lavoué compense cet écueil par la finesse de ses analyses et la pertinence de sa compréhension des enjeux tant sociétaux que professionnels. La démocratisation du lien social nécessite, explique-t-il, une intériorisation des règles relationnelles et une autorégulation permanente, autant dire un seuil de responsabilisation élevé qui est bien loin d’avoir été atteint. Avec

En lire plus

Protection de l’enfance. L’action de l’association Olga Spitzer

Michèle BECQUEMIN, érès, 2003, 256 p.

Le secteur social et médico-social est constellé d’associations qui pour n’avoir pas toutes traversé le siècle, loin s’en faut, sont les témoins vivants d’un parcours riche en expériences et en savoir-faire. L’association Olga Spitzer en est un exemple vivant. Elle a pris le nom de l’une des fondatrices et bienfaitrices (elle financera, selon les années, sur ses propres deniers, jusqu’à 60% des charges de fonctionnement) de ce qui s’appellera au début le service social de l’enfance en danger moral. La

En lire plus

Le tiers : protecteur de l’enfant victime

Sous la direction de Marcelle Bongrain, érès, 2004, 150 p.

La loi française attribue aux parents la charge d’avoir à protéger leur enfant. Mais,  quand ceux-ci ne peuvent exercer cette mission, le législateur a prévu de désigner à cet effet un tiers : l’administrateur ad hoc. Il est nommé soit par le parquet, soit par le juge d’instruction, soit par la juridiction de jugement. Les conditions qui justifient sa désignation sont très larges. Le magistrat ne va pas forcément chercher un désinvestissement caractérisé de la part des parents ou une

En lire plus

Mais où est donc passé l’enfant?

Françoise PETITOT, Denise BASS, Pascale MIGNON, Denis COLLOT, érès, 2003

Le droit des mineurs, a commencé par expliquer l’historienne Françoise Testard, lors des journées organisées par le GRAPE, à Toulouse en janvier 2003, est apparu avec le code civil Napoléon en 1810. Mais, très longtemps, la nécessité de le protéger se mêlera à celle de le punir et la famille (pauvre de préférence) sera mise en accusation, et jugée responsable, sans que la société, ni l’Etat ne se remettent jamais en cause. Françoise Petitot, psychanalyste, confirmera que

En lire plus

Miser sur la compétence parentale. Approche systémique dans le champ social et judiciaire

Sous la direction de Claude SERON, érès/ Jeunesse et droit, 2002, 214 p.

Pour les uns, comme Stefano Cirillo en Italie, il faut donner aux enfants fracassés par les sévices physiques la chance de pouvoir investir une famille de substitution. Pour les autres, comme Catherine Marneffe, en Belgique, il est de la responsabilité des intervenants de tout mettre en œuvre pour restaurer au sein même des familles maltraitantes, les conditions d’éducation compromises. Il n’est guère évident de construire une théorie cohérente à propos des compétences

En lire plus

La dictature de l’émotion - La protection de l’enfant et ses dérives

Paul BENSUSSAN et Florence RAULT, Belfond,  2002, 280 p.

La répression des abus sexuels exige un haut niveau de vigilance. On ne peut traiter avec négligence les situations dont sont victimes encore trop d’enfants. Mais, un processus judiciaire enclenché sans discernement, ni circonspection peut tout autant laisser des cicatrices psychologiques indélébiles qui n’épargnent personne, quand des adultes sont accusés à tort et sont broyés par la vindicte haineuse ou la suspicion hallucinée. Qu’un instituteur soit accusé d’une façon totalement

En lire plus

Guide de la protection judiciaire de l’enfant- Cadre juridique - Pratiques éducatives - Enjeux pour les familles

Michel Huyette, Dunod, 1997, 5912 p.

L’ouvrage de Michel Huyette mérite de devenir le livre de chevet de tout intervenant confronté à la justice des mineurs. Ses 591 pages ne doivent pas effrayer: l’ouvrage ne se lit pas, il se dévore. D’une écriture simple et limpide, il place la matière juridique à la portée de tout lecteur même non-familiarisé au droit. Les précisions apportées évitent les polémiques de spécialistes pour répondre aux problèmes quotidiens rencontrés par les acteurs de terrain. L’auteur, ancien juge des enfants, n’épargne

En lire plus