Debout pour nos métiers du social

ALIX Jean-Sébastien, BERTRAND Didier, BRUN Jean-Marc, CHAUVIÈRE Michel, GUARRIGUE Gabrielle, Ed. érès, 2018, 198 p.

Le débat sur l’avenir du travail social engagé depuis quelques années aura été marqué par des grands absents : les travailleurs sociaux eux-mêmes ! Le constat qui est dressé ici à plusieurs voix est concordant : il aura été une affaire de gouvernance et non de pratiques de terrain, de dirigeants et non de professionnels, de maîtres d’ouvrage et non de maîtrise d’œuvre, de back office et non de front office. Ce qui a dominé les

En lire plus

Travailleurs sociaux en danger. La boite à outil

CHAUMARD Isabelle, auto-édition*, 2018, 124 p.

Les professionnels en protection de l’enfance ont été formés à protéger les enfants, pas à se sécuriser eux-mêmes. Isabelle Chaumard les invite à organiser la prévention des risques encourus, à limiter les conséquences liées au suivi des dossiers sensibles et à connaître les procédures ainsi que les interlocuteurs possibles, en cas de difficulté. Car, ils ne sont nullement à l’abri d’une mise en cause pénale potentielle. Parce que l’accumulation des informations préoccupantes provoque des

En lire plus

Petites histoires de travail social

DURUAL Arlette, Ed. érès, 2017, 126 p.

Si certains métiers occupent volontiers le devant de la scène, ce n’est pas vraiment le cas des travailleurs sociaux qui agissent quotidiennement dans l’ombre et à bas bruit, accompagnant sans relâche les plus fragiles et les plus exposés. Arlette Duval leur consacre ce livre composé de récits de situations réelles, vécues, entendues ou rapportées. Il n’est pas question ici de dresser un inventaire exhaustif, mais de décrire quelques scènes montrant ces petites touches appliquées au quotidien qui

En lire plus

Manuel critique de travail social

KELLER Véréna, Ed. E.E.S.P., 2016, 210 p.

Pour être focalisé sur la spécificité de l’action sociale en Suisse, ce manuel n’en laboure pas moins les valeurs universelles de la profession. Car, si nos cousins helvètes fonctionnent sur des modalités différentes des nôtres, fondées sur le fédéralisme (et la large autonomie juridique cantonale) et la subsidiarité (c’est la plus petite unité administrative qui est investie des plus grandes responsabilités), la logique néo-libérale occasionne ici comme ailleurs les mêmes dégâts. Le travail social

En lire plus

Les formateurs en travail social. Sociologie d’un groupe professionnel menacé

VERRON Christophe, Ed. L’Harmattan, 2016, 307 p.

Les formateurs en travail social n’avaient jamais eu leur monographie. Voilà qui est fait. Se fondant sur sa thèse de doctorat, Christophe Verron passe au scanner ce groupe social aux contours flous qui, lui aussi, est confronté au contrôle managérial, à la standardisation des pratiques et au renforcement bureaucratique du cadre règlementaire. Posons le contexte. On compte 460 établissements de formation agréés, 3.500 formateurs préparant plus de 63.000 étudiants à 14 diplômes allant du niveau

En lire plus

Encadrer les parcours de soins. Vers des alliances thérapeutiques élargies

MISPELBLOM BEYER Frederik, Ed. Dunod, 2016, 225 p.

Les restrictions budgétaires, les procédures de contrôle, les démarches de certification… il n’y a pas que le médico-social à subir le new public management. Ces contraintes impactent aussi le secteur médical, comme le démontre Frederik Mispelblom Beyer qui dénonce l’instrumentalisation d’une santé de plus en plus réduite à une démarche commerciale. Deux conceptions de la médecine s’opposent. La première, plus traditionnelle, limite sa vision au métabolisme, aux organes et aux fonctions plus

En lire plus

Concevoir des plateformes de services en action sociale et médico-sociale

LOUBAT J.R., HARDY J.P. et BLOCH M.-A, Ed. Dunod, 2016, 384 p.

Ils se sont mis à trois pour célébrer la révolution copernicienne que, non seulement ils appellent de leurs vœux, mais qu’ils considèrent comme inévitable. La mondialisation, la crise de l’État providence, le vieillissement de la population, la désinstitutionalisation … seraient parmi les principaux facteurs menant à un basculement historique : ce n’est plus à l’usager de chercher sa place dans le maquis des institutions, mais bien à ces dernières de se centrer sur les besoins de

En lire plus

Briser l’omerta!

DESHAIES Jean-Louis, Ed. Presses de l’EHESP, 2015, 270 p.

Des comportements inadaptés à l’égard des usagers dans nos institutions, Jean-Louis Deshaies en cite un certain nombre, mettant en cause certains parmi les personnels, les parents, les cadres dirigeants ou les syndicalistes. Mais il ne se contente pas de mettre à plat l’inacceptable. Il propose toute une série de pistes pour contrer ce qu’il dénonce. C’est d’abord le sens de l’action qu’il faut se réapproprier au cœur d’une stratégie à la conjonction entre ce que l’organisation veut

En lire plus

Travail social autour du monde

BOYÉ Julien et BARATA Yohan, Ed. Chronique Sociale, 2017, 233 p.

Julien Boyé et Yohan Barata auront consacré cinq années à arpenter vingt cinq pays à la rencontre des pratiques sociales qui se déploient sur les cinq continents. L’occasion de nous offrir un livre haut en couleurs et en diversité. Avides de découvrir d’autres manières de travailler, animés du fort désir de sortir d’un mode de pensée routinier et décidés à élargir leur champ de vision, ils nous présentent les counselors québécois, le Samu social du Sénégal, l’association Pomme

En lire plus

Le travailleur social et la république. Un guide pour agir

BONNIN Olivier, Ed. TSA/ESF, 2016, 140 p.

La lutte contre les injustices et les discriminations, qui sont au coeur de la motivation et de l’ordinaire des travailleurs sociaux, ne peut qu’être en phase avec les valeurs républicaines que sont la liberté, l’égalité, la fraternité et la laïcité. Olivier Bonnin décline ces quatre grands principes, en reliant chacun d’entre eux au quotidien des professionnels de l’action sociale. La liberté se traduit dans le pouvoir d’agir qu’ils cultivent chez les personnes qu’ils accompagnent, refusant leur

En lire plus