Un faux boulot

LE CIL VERT, Ed. Delcourt, 2015, 128 p.

Le « faux boulot », c’est ce travail d’animateur et de responsable séjours de vacances pour adultes  porteurs de handicap mental et moteur qu’a occupé l’auteur à sept occasions, durant cinq étés et deux hivers. C’est sa mère qui ne cesse de lui demander quand il trouvera un « vrai travail », son activité d’alors n’ayant guère de légitimité dans une famille de prolos. Pourtant, tout au long de cette bande dessinée où se mêlent un réalisme sans fard et un humour ravageur, on ne peut douter de

En lire plus

Le travail avec les familles: de la gestion des tensions à la création d’espace de rencontre

Les Cahiers de l’Actif n°456-457-458-459, Mai-août 2014, 330 p.

Pour toute famille, rencontrer un éducateur, c’est subir potentiellement le statut de parent inadéquat. C’est particulièrement vrai en cas de retrait d’enfant intervenant dans un contexte de judiciarisation, circonstances dans lesquelles l’alliance des professionnels avec les familles n’est pas toujours facile à construire. Mais, cela concerne tout aussi bien d’autres cadres d’intervention. Car, le fantasme qui transpire trop souvent chez les éducateurs, c’est bien de se montrer

En lire plus

Distance professionnelle et implication dans la relation d’accompagnement

Les Cahiers de l’Actif n°460-461, Septembre-Octobre 2014, 266 p.

Tout travailleur social est confronté, dans sa recherche de la bonne posture, à une trop grande ou trop faible implication, en même temps qu’à une trop grande ou trop faible distanciation, par rapport à la personne qu’il accompagne. Quelle proximité lui faut-il adopter ? Sa fonction de technicien de la relation le conduit à une recherche d’objectivité fondée sur des connaissances en sciences humaines. Mais, intuitivement autant qu’empiriquement, il sait l’absurdité d’une telle

En lire plus

L'État social dans tous ses états. Rationalisation, épreuves et réactions de l'intervention sociale

BOUCHER Manuel et BELQASMI Mohamed (sous la direction), Éd. L'Harmattan, 2014, 313p.

La remise en cause de l'État social, pourtant clé de voûte de tous les systèmes d'assurance et d'entraide, est la conséquence d'un glissement d'une solidarité construite comme une garantie collective inconditionnelle vers son interprétation contractuelle conçue comme une contrepartie. Il n'est plus question d'un devoir généralisé, assumé par la puissance publique, pour assurer une protection globale du citoyen face aux incertitudes de l'existence, mais de

En lire plus

Le projet personnalisé dans l’action sociale et médico-sociale. Conception, démarche et clinique

BRANDIBAS Gilles et ELETA Matthieu, Ed. L’Harmattan, 2015, 188 p.

Pendant longtemps, les équipes pluridisciplinaires ont utilisé la réunion de synthèse pour élaborer ou réactualiser les objectifs de l’action menée auprès des usagers. La loi de 2002 leur a fourni d’autres outils : le contrat de séjour, le document individuel de prise en charge ou encore le projet d’accueil et d’accompagnement. C’est à ce dernier instrument que les auteurs consacrent leur livre. S’ils proposent une véritable méthodologie, ils l’assortissent d’une réflexion

En lire plus

Récit d’un séjour au Cameroun. Le choc culturel d’un éducateur spécialisé

CHAPLEAU Jean, Ed. Béliveau, 2013, 239 p.

En 2012, le Collège d'enseignement général et professionnel de Saint Jérôme, situé au Québec, formant aux métiers du travail social organisait un séjour de neuf semaines de technique d'éducation spécialisée, à Fonakeukeu, au Cameroun. Des stages avaient été programmés dans quatre établissements : une maternelle, deux écoles primaires et quatre classes de lycée. Le choc fut notable. Des écoles dans un état impressionnant de dégradation : pas de livres, ni de matériel de classe ; des pupitres datant de

En lire plus

Le principe de réalité. Dans le labyrinthe de l’action sociale

CHABANEL Sophie, Ed. Plein Jour, 2015, 117 p.

Enthousiasme, désillusion, renoncement. C’est le triptyque qui constitue le fondement de ce récit de vie décrivant comment on entre dans le travail social, avec l’envie de se sentir utile, comment son désir initial de bien faire peut s’éroder au contact de la réalité et comment on s’en échappe, parfois, pour ne pas sombrer. Sophie Chabanel, diplômée d’HEC, intègre une association d’aide au logement à Lyon. La voilà plongée dans un dispositif dont l’absurde le dispute à l’impuissance. Les usagers

En lire plus

La place de l'action collective dans le travail social de rue

BOÉVÉ Edwin et TOUSSAINT Philippon, Ed. L'Harmattan, 2014, 146 p.

Le travail de rue ne se limite pas à la seule dimension individuelle. Il s'appuie tout autant sur le registre du collectif, comme le démontre ce véritable manuel réalisé par le Réseau international des travailleurs sociaux de rue. Les réponses au questionnaire adressé à tous ses membres viennent illustrer, au fil des pages, le cheminement méthodologique qui en constitue la trame. L'accompagnement proposé par les professionnels de la prévention articule l'approche personnalisée

En lire plus

Histoire du travail social en France. De la fin du XIXème siècle à nos jours

PASCAL Henri, Ed. EHESP, 2014, 317 p.

Le travail social trouve ses origines dans l’affaiblissement des œuvres charitables et philanthropiques héritées du XIXème siècle et l’émergence du cadre législatif et institutionnel dont se dote progressivement la troisième République. Henri Pascal nous en fait une description historique passionnante, restituant les forces en présence et les orientations qui vont se succéder, tout au long des décennies. Les premières travailleuses sociales vont progressivement se distinguer des dames patronnesses, et

En lire plus

Contrat et contractualisation dans le champ éducatif, social et médico-social

TAGLIONE Catherine (sous la direction), Ed. EHESP, 2013, 144 p.

La signature d’un contrat avec l’usager participe du quotidien des professionnels de l’action sociale, sans que l’on s’interroge toujours sur le positionnement, la posture, la pratique et l’éthique qu’elle implique. C’est ce que nous proposent ici une douzaine de juristes, psychologues, philosophes et acteurs de terrain. La pratique contractuelle entraîne trop souvent deux confusions : celle entre la démarche et sa concrétisation sous la forme d’un écrit formel et celle entre la

En lire plus