Au secours, on veut m’aider

Tome 1 - Claude SERON, éditions Fabert, 2006, 482 p.

Chacun l’a compris, à l’adolescence, la transformation physique met à l’épreuve le corps du jeune qui, à son tour, met à l’épreuve à la fois son corps et le corps social. Mais ce moment crucial de la vie est aussi l’occasion de réaménagements psychiques qui nécessitent de la part des adultes des attitudes adaptées, au risque de voir l’adolescent être lui-même troublé du trouble qu’il suscite. Les parents ou les d’éducateurs qui choisissent la voie de la séduction et essaient de passer pour

En lire plus

L’adolescence aujourd’hui

Sous la direction d’Alain BRACONNIER, érès, 2005, 120 p

L’ « adulescens » désignait à l’époque de la Rome antique les citoyens âgés de 17 à 30 ans. Ce même terme identifiait au XVIIème siècle un « vieux beau » et au XVIIIème un « novice un peu niais, un morveux ». Chaque époque a donné un sens à cette notion, en fonction de ce dont elle avait besoin. Reste que l’évènement pubertaire constitue dans l’évolution humaine une authentique effraction qui perturbe gravement l’équilibre narcissique, mettant en danger la cohésion interne et le

En lire plus

Kiffe kiffe demain

Faïza GUENE, Hachette, 2004, 194 p.

Maman, quand elle vivait au pays, elle avait réussi à capter les chaînes françaises, grâce à une antenne expérimentale fabriquée avec une couscoussière en inox. Quand elle est arrivée avec mon père  à Livry Gargan, en février 1984, elle a cru qu’elle avait pris le mauvais bateau et qu’ils s’étaient trompés de pays. Elle m’a dit que la première chose qu’elle avait fait en arrivant dans ce minuscule F2, ça avait été de vomir. Je me demande si c’était les effets du mal de mer ou l’idée qu’elle venait juste de

En lire plus

Le bonheur d’être adolescent

Marie CRISPI-CRAUSTRE et Michel FIZE, érès, 2005, 270 p.

Michel Fize rapporte qu’au cours d’une interview sur Rfi, le journaliste présenta son ouvrage, en qualifiant son titre d’« ironique ». Comme si, parler du bonheur d’être adolescent ne pouvait être pris qu’au second degré et que, pour être crédible, il fallait surtout évoquer la crise et l’opposition. Certes, les tensions ne sont pas niables à cet âge qui peut voir apparaître des difficultés. Ce qui est contestable, c’est l’idée d’une crise biologique nécessairement inéluctable. De fait

En lire plus

Le corps adolescent

Annie BIRAUX, Bayard, 2004, 176 p.

La modernité a  été marquée par la levée des tabous sur la sexualité, l’allègement des contraintes sociales, la disparition des pressions morales et religieuses, ainsi que par l’évanouissement de la tradition. La conséquence la plus spectaculaire de ces évolutions majeures s’est manifestée du côté du corps qui s’est émancipé et a été investi comme jamais il ne l’avait été jusqu’alors. Mais le souci généralisé d’esthétisation qui s’en est suivi, est devenu culte de l’illusion, au point de faire de l’apparence

En lire plus

Adomamans. Le tiers et le lien

Nelly CARPENTIER, Téraèdre, 2003, 128 p.

On les a appelées : filles-mères, mères célibataires, femme seules chef de famille, mères isolées, familles mopnoparentales ... Nelly Carpentier les a nommées « adomamans ». C’est charmant et plein de tendresse, comme seule, peut en avoir celui ou celle qui a approché de près ces adolescentes qui vivent une grossesse bien précoce. Elles finissent à peine leur propre enfance qu’elles entrent brusquement dans la fonction parentale. C’est là un mystère de notre époque : alors que la révolution

En lire plus

Les éternels adolescents. Comment devenir adulte

François LADAME, Odile Jacob, 2003, 220 p.

On sait que l’adolescence est un passage entre l’enfance et l’âge adulte et qu’il n’est recommandé n’y de s’y arrêter, ni de le contourner. Mais, qu’est-ce qui caractérise la fin de cette période de vie et l’entrée dans le monde adulte ? C’est à cette question que répond ici l’auteur en insistant tout particulièrement sur les modalités qui permettent le mieux cette transition. Conditions internes d’abord (sentiment d’identité et de sécurité existentielle, assises narcissiques suffisantes, rapport

En lire plus

Ce que je ne peux pas vous dire : 26 collégiens parlent

Oh éditions / France Inter, 2003, 335 p.

L’école est, depuis quelques décennies déjà, un sujet récurrent de débat et de polémiques chez les adultes. Chacun  a son point de vue sur ce qui va mal dans cette vénérable institution. On a juste oublié une chose : demander leur avis aux principaux concernés, les collégiens qui, pourtant, en sont les principaux bénéficiaires. Voilà un livre qui corrige cette injustice en donnant la parole à 26 collégiens de la 6ème à la 3ème.  Le résultat est très instructif. Il devrait entrer dans la liste des

En lire plus

Ne m’appelez plus jamais crise

Michel FIZE, érès, 2003, 160 p.

Michel Fize dénonce dans ce petit ouvrage fort bien documenté, le concept de crise d’adolescence, auquel il dénie toute légitimité. On doit reconnaître à l’auteur la pertinence de sa critique concernant la dérive qui a consisté à identifier toute une classe d’âge à ses seuls membres socialement en difficultés ou mentalement perturbés. Effectivement, Anna Freud avait sans doute tort d’affirmer que l’équilibre serait non seulement impossible à l’adolescence, mais que la tranquillité à cet âge serait pour le moins

En lire plus

La destructivité chez l’enfant et l’adolescent. Clinique et accompagnement

Jean-Yves HAYEZ, Dunod, 2001, 274 p.

Il ne faut ni diaboliser les jeunes, ni en faire que des anges ou des victimes. Mieux vaut les considérer comme des êtres dont la maturation progressive les confronte au débat intérieur entre le bien et le mal, l’égocentrisme et la sociabilité, le respect des règles et des lois et la transgression. Jean-Yves Hayez a écrit ici un véritable manuel de l’enfant destructeur et violent qui ravira le lecteur autant qu’il l’emplira d’effroi. D’une façon méthodique, il décrit le mode de fonctionnement du petit

En lire plus