Injuriez-vous! Du bon usage de l’insulte

FLORY Julienne, Ed. Les empêcheurs de tourner en rond/ La Découverte, 2016, 143 p.

Il existe un langage normalisé et standardisé seul légitime, excluant des gros mots punis par les adultes quand on est enfant et la justice quand on est majeur. Encore faut-il distinguer le registre de l’insulte de celui de l’injure ou du juron. L’insulte est une vexation directe se référant à un lexique bien précis (« crétin », « idiot », « pédé »). L’injure fonctionne par interprétation d’une énonciation indirecte (« nique ta mère », « fis de pute »). Dans

En lire plus

Riposte! Comment répondre à la bêtise ordinaire

MAGNAN Jessie & PILON Alain, Ed. Actes sud Junior, 2014, 45 p.

Il n’y a pas d’âge pour les préjugés. Beaucoup d’enfants répètent les clichés qu’ils ont entendus dans leur entourage ou en créent par eux-mêmes face à ce qu’ils ne comprennent pas. Les auteurs en proposent vingt qu’ils déclinent pour mieux y répondre. Depuis « les filles sont des chochottes », jusqu’à « pour se faire respecter, il faut taper plus fort que les autres », en passant par « les noirs ne sont bons qu’en sport », « les gays sont efféminés » ou encore « les

En lire plus

De l’interdit à la transgression: la place de la sanction dans la relation éducative

Les Cahiers de l’Actif n°468-469, Mai-juin 2015, 253 p.

La transgression peut, d’abord, être ordinaire (expérimenter son pouvoir d’agir, prendre un risque ou affirmer un choix). Elle peut, aussi, être la conséquence d’une mise en échec (induisant l’indiscipline, l’agressivité et la provocation). Mais, elle peut tout autant être compulsive (en réaction avec un contexte immédiat). Quelle qu’elle soit, toute transgression justifie une réponse. Non, dans l’esprit d’une quelconque vengeance, mais avec pour objectif essentiel de responsabiliser

En lire plus

Le courrier électronique dans les pratiques professionnelles en éducation, santé et action sociale: usages et effets

MONCEAU Gilles (sous la direction), Ed. Champ Social, 2013, 191 p.

Le courrier électronique prend une place de plus en plus importante dans les pratiques professionnelles. L’occasion pour Gilles Monceau et les universitaires qu’il a regroupés de proposer un pas de côté à l’égard de ces usages. Côté avantage, on ne peut que constater combien les courriels permettent de synchroniser et de hiérarchiser les différentes temporalités nécessaires au travail. Ils facilitent, tout autant, la gestion de l’absence et de la présence, la sienne comme

En lire plus

L’écriture créative. Démarches pour les empêchés d’écrire et les autres

PERDRIAULT Marguerite, Ed. érès, 2014, 150 p.

L’accès à la littératie ne va pas de soi. L’aptitude à comprendre et à utiliser l’information écrite ne dépend ni d’un don, ni des méthodes de lecture ou des performances scolaire, mais bien plus de l’articulation entre le cognitif et l’affectif et entre le savoir et l’éprouvé. Certes, un rapport littéral à la langue, son seul usage instrumental ou la confusion entre le mot et son référent sont autant de postures freinant l’accès à la métaphore, précieuse clé pour percer le mystère de l’énigme

En lire plus

Précis d’écriture en travail social. Des ateliers d’écriture pour se former aux écrits professionnels

CROGNIER Philippe, ESF éditeur, 2011, 127 p.

Même si elle n’est pas la seule, voilà une publication utile et bienvenue tant pour l’étudiant désireux de s’y retrouver dans les exigences professionnelles en matière d’écrit, que pour le travailleur social déjà en poste souhaitant se rafraîchir la mémoire, voire se perfectionner. D’une facture délibérément didactique, l’ouvrage de Philippe Crognier définit les tenants et aboutissants d’une pratique qui ne se contente pas d’être une simple retranscription de la pensée, mais qui en est tout autant

En lire plus

Écrire sa pratique professionnelle. Secteurs sanitaire, social et éducatif

BERTON Jacques & MILLET Dominique (sous direction), Ed. Seli Arslam, 2014, 156 p.

Écrire sa pratique, écrire sur sa pratique, écrire de sa pratique, les enjeux de l’écriture professionnelle sont multiples, relevant tout autant d’un contexte diversifié (pouvant être imposé, formalisé, obligatoire ou évalué), que d’une multitude d’objectifs pluriels (recherche de traçabilité, souci d’information ou formation à la réflexivité). Ils sont quatorze, issus de l’enseignement, du soin et du travail social à réfléchir sur cette activité qui n’a

En lire plus

L’âge de l’empathie. Leçons de la nature pour une société solidaire

DE WAAL Franz, Editions Les liens qui libèrent, 2010, 391 p.

L’espèce humaine constitue un groupe d’animaux coopérants, sensibles à l’injustice, parfois bellicistes, mais essentiellement pacifistes. Elle est composée d’individus pouvant être décrits soit comme des êtres dépendant les uns des autres, mais devant combattre leurs pulsions agressives égocentriques ; soit comme des sujets en compétition, mais dotés de grandes capacités de compassion. C’est ce double visage, à la fois social et égoïste, que nous décrit ici Franz de Waal

En lire plus

L’empathie au cœur du jeu social

TISSERON Serge, Albin Michel, 2010, 226 p.

La capacité d’empathie est inhérente à l’espèce humaine, même si ses membres gardent le contrôle de son utilisation. L’individu acquière progressivement l’aptitude à se préoccuper d’autrui : c’est vers quatre ans, que l’enfant réussit vraiment à se faire une idée de ce que l’autre pense ou ressent et qu’il arrive à se mettre à sa place. Mais, s’il ne s’agit que de percevoir un ressenti, on ne dépasse pas alors le stade de la contagion émotive. Celle-ci peut être partiellement inhibée, à l’image du

En lire plus

Histoires d’écritures - Voyage en ateliers d’écriture »

MECAT-MAHEU Isabelle, La cause des livres, 2010, 158 p.

Voilà une histoire fort bien écrite qui ne peut que régaler tout lecteur s’y plongeant. Il aurait été dommage qu’une animatrice d’atelier d’écriture ne se montre pas une belle plume. Mais, il y a là, bien autre chose qu’un excellent exercice littéraire. L’itinéraire qu’Isabelle Mercat-Maheu nous propose d’emprunter mène aux sources de cette activité collective autant qu’individuelle, tout en plongeant dans l’aventure humaine qu’elle suscite. Tout commence dans le monde anglo-saxon à la

En lire plus