Prostitution, quel est le problème?

MATHIEU Lilian, Ed. Textuel, 2016, 141 p.

Le sens commun tient pour évident que la prostitution est une réalité déplorable. Lilian Mathieu, en bon sociologue qui se respecte, se charge de passer en revue et d’évaluer des arguments sensés le démontrer qui se sont émoussés, depuis la libéralisation des moeurs sexuelles. La prostitution devrait être bannie parce qu’elle induit une sexualité sans désir pour l’autre? Cette affirmation revient à condamner toute recherche de relations brèves ou ponctuelles, sans engagement amoureux prioritairement

En lire plus

Le mythe de la virilité. Un piège pour les deux sexes

GAZALÉ Olivia, Ed. Robert Laffont, 2017, 419 p.

L’homme n’est homme que parce qu’il arbore les attributs triomphants de sa virilité. La mythologie, la cosmologie, la métaphysique, la religion et la science ont imaginé deux pôles diamétralement opposés. D’un côté la femme passive et inconstante, fragile et faible, au caractère doux et aimant, gouvernée par ses émotions et incapable de raisonner, faite pour la maternité. De l’autre, l’homme fort et courageux, avisé et volontaire, au caractère stable et conquérant, maître de lui et capable de

En lire plus

Une sexualité pour les personnes handicapées. Réalité, utopie ou projet?

VAGINAY Denis, Ed. Chronique Sociale, 2014, 352 p.

Dans un livre à la fois érudit, impliqué et fécond, Denis Vaginay nous propose une riche conceptualisation et une éthique pleine d'humanisme, pour penser la question de la sexualité et du handicap. Longtemps destinée à rester un éternel enfant, la personne déficiente a toujours produit la crainte et le fantasme d'un déchaînement pulsionnel, dès lors où on la laisserait vivre librement son affectivité. Depuis que les frontières s'estompent progressivement entre l'état de validité et celui de

En lire plus

Vie affective et sexualité en ESSMS. De la prévention des conduites à risques à l’accompagnement à la parentalité

Collectif, Les Cahiers de l’Actif n°464-465-466-467, Janvier-Avril 2015, 334 p.

Jusqu’à la fin du XXème siècle, la vie affective et sexuelle des personnes avec handicap s’est heurtée au tabou et au déni tant des familles que des professionnels, pour qui seule l’imposition de l’abstinence semblait légitime. La stérilisation constitua, longtemps, la forme la plus aboutie d’un contrôle externe sur la fécondité. La représentation de la personne handicapée privilégiait les images de l’ange ou de la bête, asexuée de naissance ou dotée de pulsions

En lire plus

De l'amour en Autistan

SCHOVANEC Joseph, Ed. Plon, 2015, 224 p.

Voilà un ouvrage formidable qu'il ne faut surtout pas manquer. Pourtant, son écriture peut au premier abord surprendre, semblant quelque peu affectée. Sa description peut apparaître réductrice. Son humour ravageur peut décontenancer, produisant un sentiment de gêne d'avoir à s'esclaffer de la cocasserie de certains comportements. Mais non. La syntaxe est juste particulièrement soinée. La présentation des performances intellectuelles liées au syndrome d'Asperger -l'une des nombreuses tribus de

En lire plus

Petite fabrique du genre

Le Sociographe n°49, mars 2015, 144 p.

La dernière livraison du Sociographe revient sur la question des identités sexuées. La théorie du genre n’existe que chez ses détracteurs, y lit-on. Elle ne constitue pas une conception unifiée, mais elle a fait seulement l’objet d’études diversifiées qui ont comme seul point commun de déconstruire ce que le sens commun a pour habitude de considérer comme des faits de nature. Cette réflexion permet ainsi de distinguer le sexe biologique (déterminants physiques renvoyant aux sexe masculin et féminin), de

En lire plus

Sexe, race & culture

TORT Patrick, Ed. Textuel, 2014, 108 p.

Le débat est vif entre la sociobiologie et les sciences sociales. D’un côté, les tenants de l’enracinement biologique, pour qui les gènes ou le fonctionnement neurologique légitiment les différences entre les races et les sexes. De l’autre côté, les partisans du tout culturel qui considèrent ces représentations comme de pures constructions sociales. Pour Patrick Tort, spécialiste de l’œuvre de Darwin, interviewé ici par Régis Meyran, l’antagonisme entre l’inné et l’acquis est complètement dépassé. Si

En lire plus

En finir avec Eddy Bellegueule

LOUIS Édouard, Ed. Seuil, 2014, 220 p.

Il est des récits d’enfance qui sont emplis de la nostalgie d’un temps révolu. Celui que nous livre Édouard Louis n’en fait pas partie. « De mon enfance, je n’ai aucun souvenir heureux » : c’est par cette phrase définitive que commence son roman. Mais, ici, point de plainte lancinante ou récurrente. Juste un regard brutal et sans concession sur un passé qui mit trop de temps à se terminer, avant de donner naissance à un présent bien plus prometteur. Issu d’une famille pauvre aux habitudes rudes et

En lire plus

Leur sexualité n'est pas un handicap

LETELLIER Jean-Luc, Ed. Érès, 2014, 203 p.

Enfermés dans des représentations réductrices de la sexualité humaine, nous n'appréhendons l'accès à la vie affective et sexuelle que sur le registre de la contamination, de la procréation et du risque. La peur d'être débordés par des pulsions devenues incontrôlables, la limitation culturelle longuement dominante à la seule fonction de reproduction et l'amalgame avec les débordements violents provoqués par l'excitation nous empêchent de concevoir cet acte comme avant tout source de plaisir, d'échange

En lire plus

La fin du tapin. Sociologie de la croisade pour l’abolition de la prostitution

MATHIEU Lilian, Ed. François Bourin, 2014, 268 p.

En décortiquant la rhétorique des partisans de l’abolition de la prostitution, Lilian Mathieu ne manque pas de déconstruire des mécanismes propres à toute idéologie, quelle qu’elle soit. Il le fait avec talent et minutie, portant un regard particulièrement réaliste sur un combat militant qu’il accuse de s’être transformé en croisade morale. Il commence par restituer l’unification par hybridation réciproque de ses deux sources d’inspiration, pourtant antinomiques : le puritanisme chrétien

En lire plus