Les publications en sciences humaines sont nombreuses et d’une richesse impressionnante.La lecture de centaines d’ouvrages a constitué, à chaque fois, un moment de plaisir et de grande satisfaction intellectuelle. J'espère que l’internaute trouve dans ces critiques l’envie de se plonger, à son tour, dans ces livres

Action sociale et empowerment

VALLERIE Bernard, Ed. P.U.G., 2018, 79 p.

Le travail social ne se définit pas comme une action menée sur autrui, mais avec lui, rappelle d’emblée Bernard Vallerie. Son ouvrage synthétise le concept d’empowerment source de tant de polémiques, déclenchant autant d’enthousiasme chez les uns que de défiance chez d’autres. S’il ne s’agit pas de renverser le pouvoir établi, il est encore moins question d’une injonction faite à l’usager d’une autonomie qui le contraindrait à se débrouiller tout seul. La réappropriation du pouvoir d’agir n’implique

En lire plus

Oser l’ISIC. Pour un espace de liberté et de créativité

KOWALCZUK Sylvie, Ed. EHESP, 2018, 138 p.

Les travailleurs sociaux subissent de plus en plus de procédures, de protocoles et d’injonctions. Ils sont confrontés à l’urgence et aux délais à respecter. Ils sont trop souvent contraints de remplir des formulaires et de cocher des cases. Leur sentiment d’être réduits à de simples exécutants est source de frustration. Du côté de usagers, les actions d’insertion subies et le formatage des réponses qu’ils reçoivent leur font mesurer le décalage avec leurs aspirations les plus profondes. Aux uns et aux

En lire plus

Développement du pouvoir d’agir des personnes et des collectifs. Une nouvelle approche de l’intervention sociale

JOUFFRAY Claire (sous la direction), Ed. EHESP, 2018, 237 p.

Face à la montée de la précarité et l’affaiblissement de l’action sociale, les travailleurs sociaux peuvent se replier sur eux-mêmes, résister ou explorer d’autres façons de faire. L’approche conçue par Yann Le Bossé constitue une alternative. Plutôt que d’être experts en diagnostic social et de faire rentrer les usagers dans les dispositifs préexistants, le psychosociologue québécois leur propose de renoncer à la posture de contrôleur social ou d’instigateurs de prescriptions et

En lire plus

Happycratie. Comment l’industrie du bonheur a pris le contrôle nos vies

CABANAS Edgar et ILLOUZ Eva, Ed. Premier Parallèle, 2018, 272 p.

Voilà une charge sans concession contre une psychologie positive accusée de s’appuyer sur des postulats sans fondements, des incohérences théoriques, des insuffisances méthodologiques, des résultats non prouvés et des généralisations ethnocentriques et abusives. Bigre : la voilà habillée pour l’hiver ! Cette nouvelle science du bonheur fait la promotion de la personne individualiste fidèle à elle-même, résiliente, capable d’initiative et d’épanouissement personnel, optimiste et

En lire plus

Vaincre nos peurs et tendre la main. Mobilisons-nous pour les exclus

LE BLANC Guillaume, Ed. Flammarion, 2018, 105 p.

La qualité de l’accueil des migrants permet de mesurer la santé démocratique d’un pays. À cette aune, la France est loin d’être championne. La violence policière qui tente de décourager les flux migratoires s’intègre à une politique cherchant à invisibiliser les migrants et à expulser ceux qui se montrent trop voyants. Au mauvais pauvre vivant passivement des allocations, s’est rajouté l’épouvantail de l’envahisseur venant prendre le travail de l’européen et menacer sa culture. Tout juste

En lire plus

Dehors

MOIX Yann, Ed. Grasset, 2018, 363 p.

Il faut lire Yann Moix. Roi de la métaphore, de la périphrase et de l’anaphore, l’auteur s’en prend à tous ceux qui persécutent ces réfugiés dormant sous la pluie et dans le froid, subissant les exactions des policiers qui les gazent, les matraquent et lacèrent leurs tentes. Il les égratigne, il les admoneste, il les étrille ces politiques qui ne savent opposer que cynisme et veulerie face à ces hommes, ces femmes et ces enfants qui ont survécu à l’horreur des naufrages, à l’épuisement des marches, au

En lire plus

La clinique de la mondialité

DERIVOIS Daniel, Ed. De Boeck, 2017, 206 p.

En tant qu’être humain, nous sommes tous fondamentalement frappés d’interculturalité, de pluralité et de diversité. Si les uns abordent le monde par le local et d’autres par le global, tous sont immergés dans le « glocal », contraints d’écouter les battements de l’intime dans le cœur universel de l’humanité. Si certains découvrent la société à travers le prisme de l’individu et d’autres à travers le groupe, les grilles d’interprétation sont en train de se métisser et de s’hybrider en articulant

En lire plus

Frères migrants

CHAMOISEAU Patrick, Ed. du Seuil, 2017, 137 p.

Métèques congénitaux, apatrides spontanés, intouchables ou parias immanents déchus de toute appartenance, des milliers de personnes périssent et dépérissent en bordure des villes et des États de droit. Est-ce du lyrisme, de la poésie ou une pure émotion ? Patrick Chamoiseau nous livre ici un texte magnifique, véritable hymne à l’humanité. Naïfs volontaires, nous pensions avoir atteint un inaltérable degré de sérénité, la barbarie étant d’un autre temps, explique-t-il. Les morts massives en

En lire plus

Violences, risques psychosociaux et travail social

MAQUET Ludwig, Ed. Le social en fabrique, 2018, 105 p.

La violence peut surgir au coeur du travail social du fait des usagers, des professionnels, de la prise en charge, mais aussi de l’institution elle-même. Elle semble d’abord inhérente à la population rencontrée, marquée par une accumulation d’échecs, une absence de limites, une intolérance à la frustration, voire par des troubles psychiatriques. Viennent, ensuite, certains comportements de certains intervenants pouvant adopter des postures arbitraires, donner des réponses inadaptées ou se

En lire plus

Comprendre et gérer la violence en institution médico-sociale

BRIOUL Michel, Ed. ESF, 2017, 172 p.

Michel Brioul nous propose ici une somme passionnante sur la question de l’émergence de la violence dans le secteur médico-social. Les actes qui en relèvent ont été multipliés par quatre entre 2008 et 2013, sans que l’on sache distinguer entre l’accroissement réel des faits et le choix de les signaler plus fréquemment. Des mutations contemporaines peuvent néanmoins éclairer une probable inflation : l’abolition de la frontière entre la folie et la déficience d’abord, mais aussi cette fragilisation de

En lire plus