Le travail social fourmille d’établissements et de services qui excellent dans leur action au service des populations fragilisées ou exclues. Cette action se déroule malheureusement trop souvent, à bas bruit. Rendre hommage à ce qui s’y déroule et donner envie au lecteur de se lancer à son tour dans l’innovation, la créativité et l’expérimentation telle est l’ambition de ces reportages.

Avec les grands frères au Mali et au Burkina Faso

Se confronter à la réalité de deux pays parmi les plus pauvres du monde : tel est l’objectif remobilisateur d’un lieu de vie breton qui fonctionne depuis dix ans. Explications.
Quand Dominique Richer rentre du Mali, en 1989, après avoir passé plusieurs années à travailler avec les enfants des rues, il n’a qu’une idée : utiliser la réalité d’un pays qu’il connaît bien, pour permettre à des jeunes français en panne de projet, de cheminer dans leur propre vie. Il organise un premier séjour avec un adolescent confié par la PJJ. Fort de cette
En lire plus

Evaluation à l'association Marie Moreau - Saint Nazaire (44)

L’évaluation est-elle soluble dans l’éducatif ?

Rendue obligatoire par le législateur, l’évaluation peut-elle être une chance pour l’action des professionnels ou est-elle une menace ?  Tous ne partagent pas la même appréhension. Reportage dans l’association Marie Moreau qui a fait le choix de prendre le problème à bras le corps.
 
La loi du 2 janvier 2002 rénovant l’action sociale et médico-sociale fait obligation aux  établissements et services de ce secteur de procéder, au moins tous les cinq ans, à une évaluation interne, et à faire
En lire plus

Prévention spécialisée - Ragon (44)

La prévention spécialisée en acte : l’exemple du quartier du Ragon

Elle agit d’une façon très souvent discrète et le résultat de son action n’est pas toujours quantifiable. Et pourtant, la prévention spécialisée joue un rôle essentiel dans la préservation et le développement du lien social. Reportage.

Nous sommes en début de l’année 2004, dans l’agglomération nantaise et plus particulièrement dans sa banlieue sud, à Rezé. L’association Fernand Deligny, implantée depuis décembre 2004 et qui travaille déjà en prévention spécialisée sur 10
En lire plus

Handistar 2007 - Carentoir (56)

Pendant deux jours, comme chaque année depuis 2002, des artistes et des spectateurs porteurs ou non de handicap vont se retrouver, pour faire la fête. Cela se passe à Carentoir, dans le Morbihan.

Le lecteur de Lien Social commence, à présent, à bien connaître ce festival Handistars qui se déroule au coeur du parc animalier de « La ferme du monde ». Nous nous sommes attachés depuis des années à présenter et à soutenir cette manifestation hors du commun. Cette année, nous ne manquerons pas à cette tradition. Toujours fidèle au poste, l’ESAT du

En lire plus

Du rêve à la réalité

Quand on est valide, rien de plus simple que de programmer un voyage touristique : catalogues et agences de voyages foisonnent. Quand on est lourdement handicapé, c’est plutôt mission impossible. Pourtant, ce qui relevait jusqu’alors de l’utopie a pu prendre forme, grâce à une association de Saint Nazaire : « du Rêve à la Réalité ».

Pour une personne souffrant d’un handicap lourd, la vie est fréquemment marquée par la dépendance à l’égard des nombreuses prises en charge spécialisées que son état de santé impose. Le quotidien est rythmé par
En lire plus

Sillage au Maroc

Violences faites aux mineurs : un enfant peut-il mentir ?

Il est toujours plus confortable de s’enfermer dans des certitudes que de réagir avec prudence au cas par cas. C’est pourtant le meilleur moyen de se tromper.

Nous sommes dans le sud marocain, le 17 avril dernier. Francis se confie à son éducateur : il a été violé le matin même. Le guide qui les accompagne chaque jour depuis deux semaines pour des marches à travers le désert de l’anti-Atlas, l’a entraîné dans un garage, se faisant aider par son vieil oncle qui tenait l’adolescent

En lire plus

Etudier et travailler en même temps

Le témoignage d’étudiants assistants sociaux

Financer ses études, en exerçant une activité salariée est loin d’être facile à vivre, mais cela semble faire partie du jeu. Et puis nombre d’étudiants n’ont pas le choix.
 
Le cursus des étudiants en travail social s’étend sur trois années. Au cours de cette période, il faut se rendre à l’école pour les regroupements théoriques, mais aussi sur les lieux de stage. Aux coûts des concours d’entrée se rajoutent les frais de scolarité, l’hébergement quand sa famille ne réside pas dans la ville où se
En lire plus

SDAPP - Arras (62)

Accompagner les accompagnateurs

On ne peut passer tout son temps à accueillir toute la misère du monde, en restant indifférent et imperturbable. Pourtant, il est bien rare que les travailleurs sociaux puissent parler librement de leurs angoisses et leur stress. C’est ce que propose le service départemental d’accompagnement professionnel personnalisé. SDAPP, mode d’emploi.
 
Le Pas de Calais : un département d’1,45 million d’habitants, au cinquième rang pour la densité de ses habitants, au premier pour leur jeunesse. Quelques grandes villes
En lire plus

Animateur en fauteuil roulant - Nantes (44)

Comme sur des roulettes

Un animateur en fauteuil roulant peut-il s’occuper d’un groupe d’enfants valides ? Le sens commun fait douter de cette possibilité. Et pourtant …

Nous sommes au sixième et dernier jour d’un stage approfondissement Bafa. Les stagiaires sont invités par petit groupe à s’auto-évaluer, avant de recevoir  l’évaluation de leurs pairs et de connaître ensuite l’avis des formateurs. Vient le tour de Jean-François qui parle de ses difficultés à repérer ses limites. C’est Samuel qui, le premier, renvoie la façon dont il a perçu

En lire plus

Mineurs étrangers

Faut-il rejeter les mineurs étrangers isolés à la mer ?

Au moment  où les députés débattent d’une nouvelle loi sur l’immigration, des jeunes étrangers isolés s’interrogent sur leur avenir. Accueillis et formés aux frais de l’Etat, ils sont menacés d’expulsion par ce même Etat, sitôt leur 18 ans atteints. Voyage en absurdité.
 
Eté 2001. La Préfecture des Hauts de Seine décide de fermer un squat occupé par trois cent roumains, essentiellement des familles avec femmes et enfants : cinquante trois mineurs exactement. Certains rentrent dans leur
En lire plus