bannire_jack_drte.jpg
Accueil arrow Billets d'humeur arrow Billets d'humeur 2014 arrow Tar’ ta gueule, à la récré !
Tar’ ta gueule, à la récré ! Version imprimable Suggérer par mail


Tar’ ta gueule, à la récré !

 

Il n’a pas hésité à se rendre dans la cour de l’école de son fils de 8 ans, au moment de la récréation. Il a interpellé l’instituteur, s’est énervé et s’est mis à le frapper. Il lui reprochait d’avoir puni son enfant, en l’obligeant à ramasser les papiers qui traînaient sur le sol. Une version scolaire du travail d’intérêt général, en quelque sorte. Qu’avait donc fait son môme pour mériter une telle sanction ? Peu importe. Son paternel, convenons-en quand même, un peu caractériel sur les bords, ne l’a pas supporté. Son geste, il l’a pleinement revendiqué et même justifié, devant le juge qui devait statuer sur son sort, en comparution immédiate : « Vous n’avez besoin de personne pour vous enfoncer, a ironisé le magistrat. Vous vous en sortez très bien, tout seul ». Verdict : deux ans de prison ferme ! Une telle condamnation pose plusieurs questions. La première attrait au passé judiciaire supposé de ce monsieur que l’on peut imaginer quand même un peu lourd pour expliquer une telle sévérité : sans doute n’était-t-il pas habitué à régler ses comptes très patiemment. La seconde question concerne le droit de punir un enfant. Certains s’y opposent, par principe. Si les adultes sont sanctionnés, pourquoi les enfants ne le seraient pas ? Dernière question, celle de cette solidarité qui a disparu entre les adultes. Faut-il regretter le temps où l’enfant indiscipliné ayant, de toute façon, toujours tort, il prenait une raclée à la maison, quand son père apprenait qu’il avait été puni par son maître ? Certainement pas. Mais, pas au point d’accepter que ce soit l’enseignant qui s’en prenne une ! L’autorité doit, aujourd’hui, être légitimée par l’équité et la justesse de son application. Et, c’est bien ainsi. Reste à trouver les moyens pour que les co-éducateurs qui gravitent autour de l’enfant, préservent un minimum de cohérence entre eux, en ne se dénigrant pas les uns les autres, et en évitant, autant que faire se peut, de se foutre sur la gueule…

 

Jacques Trémintin – LIEN SOCIAL ■ n°1137 ■ 20/03/2014

 

 
< Précédent   Suivant >
© 2018 www.tremintin.com
Joomla! est un logiciel libre distribué sous licence GNU/GPL.