Héros aujourd’hui, zéro hier

Ils sont acclamés, chaque soir, pour leur combat acharné contre l’épidémie. Combien de ces groupies d’aujourd’hui les entendaient hier, quand ils criaient leur révolte ? Les soutiendront-ils demain ? Car cela fait des décennies que les soignants travaillent plus pour gagner moins, dans des conditions toujours plus dégradées. Les fétichistes de la rentabilité hospitalière à tout prix les ont ...

Un virus saturé de paradoxes

La pandémie a fait éclater au grand jour les conséquences funestes des aberrations et des aveuglements de notre société néolibérale. Et ce n’est pas demain la veille, qu’elles disparaîtront. La démission de l’Etat providence face à la prévention des épidémies aura sans doute été l’un des symboles les plus hallucinant de la gestion comptable de notre système de santé. Mais, c’est pourtant cette même ...

Et après ?

Nous voilà rassurés : le pape François a demandé à son Dieu de stopper la pandémie ! La divinité chrétienne n'avait pas levé le petit doigt pour freiner la peste noire du 14ème siècle qui décima 25 millions d'européens, ni d'ailleurs le paludisme et la tuberculose qui tuent encore chaque année à travers le monde respectivement 2 millions et 1,6 millions d'êtres humains dans l’indifférence générale. ...

Défaire le capitalisme, refaire la démocratie. Les enjeux du délibéralisme

DACHEUX Éric & GOUJON Daniel, Éd. Erès, 2020, 353 p. Notre société néolibérale est fondée sur l’impératif de croissance, la recherche du profit maximum, la concurrence pure et parfaite et l’utilitarisme. Avec comme résultats : l’objet produit est plus important que l’être humain, l’individu est mis au service de la technique et la politique est soumise à l’économie. Alors qu’il y a une diversité de modèles économiques (domestique, publique, sociale), le capitalisme n’admet que la logique ...

Antisocial. La guerre sociale est déclarée

Guénolé Thomas, Éd. Plon, 2018, 274 p. Le processus politique de destruction du système social français est en marche. Thomas Guénolé en décrit les détails. Ce n’est plus à la société de fournir un emploi à chaque salarié, mais à lui d’en trouver un, le soupçon pesant sur lui de ne pas le vouloir. La baisse du taux de chômage quand l’économie redémarre est-il le signe qu’il y a alors moins de fainéants ? Pour combler le trou de la sécurité sociale, on a responsabilisé le patient par ...

Une autre voie est possible

HEYER Éric, LOKIEC Pascal et MEDA Dominique, Éd. Flammarion, 2018, 360 p. On nous l’a dit et répété depuis des décennies : la France est le malade de l’Europe, cumulant un fort taux de chômage et une faible croissance. La cause ? Un code du travail trop rigide, des dépenses sociales dispendieuses et une compétitivité en berne. Il est vrai que l’Etat social intervient, régule, organise, accompagne, redistribue. C’est lui qui a permis de maintenir en France le taux de pauvreté à 13,4 % contre ...

Réinventer l’association

LAVILLE Jean-Louis, 2019, Ed. Desclée de Brouwer, 235 p. L’associationnisme est né des secours mutuels, des entraides paysannes pour les semences et les récoltes, de l’économie informelle, de l’échange monétaire des biens et des services, les travaux collectifs pour le bien commun. Il sera rejeté par le marxisme qui revendiqua l’affrontement avec le capital jusqu’à la prise du pouvoir. Il est ainsi réduit à un romantisme angélique entaché de socialisme utopique. L’État keynésien et l’État social ...

Le potentiel négligé de la médiation animale

Il faut remonter à 1792 pour trouver le premier usage thérapeutique de l’animal, quand un humaniste anglais, William Tucke, confia à des patients d’un asile d’aliénés un élevage de lapins et de volailles. Se sentir responsables d’animaux les fit alors se prendre un peu mieux en charge eux-mêmes. Depuis, cette pratique n’a jamais cessé d’être utilisé. Et pour cause, cette médiation interagit potentiellement tant au niveau du psychisme que du social, du sensoriel que de la socialisation, du ...

L’hôpital: sans tabou, ni trompettes

SUGG Valérie, Éd Kawa, 2017, 225 p. Comment parler d’un drame avec humour ? C’est le pari réussi de Valérie Sugg. Quand elle compare les soignants à la déesse Shiva dotée de quatre bras ; quand elle rappelle qu’il vaut mieux prévoir quatre mois à l’avance une otite purulente avec perforation du tympan pour être sûr d’avoir un lit dans un service d’ORL ; quand elle rapporte que les soignants ont troqué leur paires de Crocspour des baskets plus faciles pour courir dans tous les sens … c’est pour ...

Urgences. Hôpital en danger

Huon Hugo et le Collectif inter urgences, Éd. Albin Michel, 2020, 332 p. Le 18 mars 2019, commençait le mouvement de grève illimitée des Urgences de l’hôpital Saint-Antoine, progressivement rejoint par 270 autres services à travers la France. Il faut lire ces témoignages d’une vingtaine de soignants qui, refusant de travailler dans des conditions délabrées et dégradées, insatisfaisantes et insécurisantes, se sont battus pour nous qui sommes toutes et tous des malades en puissance. Si les agressions ...

Retrouvez les sites

du Lien Social avec qui je collabore depuis 1994 : www.lien-social.com
et de mon collègue et ami Didier Dubasque : www.dubasque.org