Retrouvez les sites

du Lien Social avec qui je collabore depuis 1994 : www.lien-social.com
et de mon collègue et ami Didier Dubasque : www.dubasque.org

La systémie. Une compréhension originale de la famille

Diaz Michel, Éd. Champ Social, 2019, 111 p.

La systémie, beaucoup en parlent sans toujours en connaître les fondements et les applications. Voilà un manuel riche en notions et en outils qui devrait combler ce manque. Succédant à une psychanalyse s’adressant plus à l’individu, cette discipline replace le sujet dans son groupe d’appartenance, prenant en compte le système familial dans la gestion de la souffrance du « patient désigné ». Le lecteur n’ignorera plus rien de l’homéostasie, du tiers absent ou du mythe familial, de la résonnance

En lire plus

De l’insertion à l’exclusion. Les cas des CHRS

FLEURY-GORKOWSKI Claire, Ed. L’Harmattan, 2019, 179 p.

Comment réussir à comprendre qu’une structure dédiée à la lutte contre l’exclusion la pratique elle-même ? L’auteure s’y essaie avec pertinence. Les centres d’hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) ont pour fonction l’accueil, le soutien et l’accompagnement d’adultes sans logement, avec ou sans ressources, présentant des difficultés d’adaptation à la vie active et d’insertion sociale et professionnelle. Le fondement de l’action menée est donc de leur permettre d’accéder dans les

En lire plus

Le travail de coordonnateur dans le champ social et éducatif

Gauffer Christian, Ed. L’Harmattan, 2019, 119 p.

Le nouveau paradigme de l’action sociale s’organise à partir du projet d’établissement et de l’évaluation s’ordonnant autour d’impératifs financiers et d’une approche quantitative du travail. Le dirigeant n’est plus cette figure charismatique faisant autorité, mais un gestionnaire fonctionnaliste contraint à renoncer aux valeurs humanistes. Le travailleur social perd progressivement sa qualité de sujet pensant pour ne plus être qu’un exécutant soumis aux protocoles et aux référentiels normés
En lire plus

Action sociale et empowerment

VALLERIE Bernard, Ed. P.U.G., 2018, 79 p.

Le travail social ne se définit pas comme une action menée sur autrui, mais avec lui, rappelle d’emblée Bernard Vallerie. Son ouvrage synthétise le concept d’empowerment source de tant de polémiques, déclenchant autant d’enthousiasme chez les uns que de défiance chez d’autres. S’il ne s’agit pas de renverser le pouvoir établi, il est encore moins question d’une injonction faite à l’usager d’une autonomie qui le contraindrait à se débrouiller tout seul. La réappropriation du pouvoir d’agir n’implique

En lire plus

Oser l’ISIC. Pour un espace de liberté et de créativité

KOWALCZUK Sylvie, Ed. EHESP, 2018, 138 p.

Les travailleurs sociaux subissent de plus en plus de procédures, de protocoles et d’injonctions. Ils sont confrontés à l’urgence et aux délais à respecter. Ils sont trop souvent contraints de remplir des formulaires et de cocher des cases. Leur sentiment d’être réduits à de simples exécutants est source de frustration. Du côté de usagers, les actions d’insertion subies et le formatage des réponses qu’ils reçoivent leur font mesurer le décalage avec leurs aspirations les plus profondes. Aux uns et aux

En lire plus

Développement du pouvoir d’agir des personnes et des collectifs. Une nouvelle approche de l’intervention sociale

JOUFFRAY Claire (sous la direction), Ed. EHESP, 2018, 237 p.

Face à la montée de la précarité et l’affaiblissement de l’action sociale, les travailleurs sociaux peuvent se replier sur eux-mêmes, résister ou explorer d’autres façons de faire. L’approche conçue par Yann Le Bossé constitue une alternative. Plutôt que d’être experts en diagnostic social et de faire rentrer les usagers dans les dispositifs préexistants, le psychosociologue québécois leur propose de renoncer à la posture de contrôleur social ou d’instigateurs de prescriptions et

En lire plus

Violences, risques psychosociaux et travail social

MAQUET Ludwig, Ed. Le social en fabrique, 2018, 105 p.

La violence peut surgir au coeur du travail social du fait des usagers, des professionnels, de la prise en charge, mais aussi de l’institution elle-même. Elle semble d’abord inhérente à la population rencontrée, marquée par une accumulation d’échecs, une absence de limites, une intolérance à la frustration, voire par des troubles psychiatriques. Viennent, ensuite, certains comportements de certains intervenants pouvant adopter des postures arbitraires, donner des réponses inadaptées ou se

En lire plus

Comprendre et gérer la violence en institution médico-sociale

BRIOUL Michel, Ed. ESF, 2017, 172 p.

Michel Brioul nous propose ici une somme passionnante sur la question de l’émergence de la violence dans le secteur médico-social. Les actes qui en relèvent ont été multipliés par quatre entre 2008 et 2013, sans que l’on sache distinguer entre l’accroissement réel des faits et le choix de les signaler plus fréquemment. Des mutations contemporaines peuvent néanmoins éclairer une probable inflation : l’abolition de la frontière entre la folie et la déficience d’abord, mais aussi cette fragilisation de

En lire plus

Dysfonction publique. L’État social vu de l’intérieur

NOBLET Pascale, Éd. Le Mieux, 2016, 318 p.

Après trente ans de bons et loyaux services, Pascal Noblet, haut fonctionnaire du ministère des affaires sociales en retraite, décrit ce qui traditionnellement est tu, obligation de réserve oblige. Fin connaisseur de la gestion de l’action sociale, et notamment celui des sans-abri, il nous livre un récit sans concession teinté d’humour, de pathétique et d’une certaine amertume. La haute fonction publique est marquée par la toute-puissance des chefs à qui il ne faut pas faire d’ombre, ni déplaire en

En lire plus

Affaires sociales, questions intimes

KARSZ Saül, Ed. Dunod, 2017, 296 p. 

Saül Karsz nous a habitués, livre après livre, à déconstruire les évidences et à manier la dialectique avec maestria. Son dernier ouvrage nous propose un vrai feu d’artifice, décomposant et contextualisant huit catégories trop souvent dogmatisées et essentialisées : présentées comme naturelles elles agiraient comme en lévitation. La vieillesse ? Si elle est bien marquée par des données biologiques, anatomiques et psychiques, elle est avant tout une construction historique au sein de rapports sociaux

En lire plus