Avis d’expulsion. Enquête dur l’exploitation de la pauvreté urbaine

DESMOND Mattew, Éd. Lux, 2019, 534 p.

Aux USA, les expulsions locatives étaient rares dans le passé. Elles sont devenues l’un des marqueurs les plus destructeurs de la pauvreté, depuis la crise de 2007. Si un ménage sur sept n’est pas en mesure de payer, c’est que les loyers ont fortement augmenté, alors que les revenus ont stagné. L’engrenage est infernal pour les millions de personnes qui en sont victimes : aussitôt la décision judiciaire prise, le propriétaire peut solliciter le sheriff qui, armé, fait procéder à l’évacuation du logement

En lire plus

Ce que les riches pensent des pauvres

PAUGAM Serge, COUSIN Bruno, GIORGETTI Camila, Éd. Seuil, 2017, 347 p.

En partant d’une étude sur les beaux quartiers de Sao Paulo, Delhi et Paris, les auteurs ont cherché à identifier le regard que portent les riches sur les pauvres. Bien sûr, le contexte est à chaque fois différent. Au Brésil, des favelas côtoient de luxueuses villas protégées à l’intérieur d’espaces clôturés. En Inde, la structuration spatiale est encore fondée sur le système des castes : intouchables dans les bidonvilles et classes supérieures dans les enclaves

En lire plus

Fauchés. Vivre et mourir pauvres

McGARVEY Darren, Éd. Autrement, 2019, 334 p.

Avant de devenir un rappeur écossais très médiatique, Darren McGarvey a eu une existence marquée par la violence et la pauvreté. Rendant hommage au foyer et à la psychologue qui l’ont aidé à s’en sortir, il dénonce tout autant la misère comme source permanente d’un stress qui ronge chaque aspect de la vie, que la victimisation qui empêche de prendre sa destinée en main. Habiter dans des logements humides aux fenêtres ne résistant pas aux bourrasques. Vivre avec cet état d’hypervigilance dans des

En lire plus

Où va l’argent des pauvres ?

COLOMBI Denis, Éd. Payot, 2019, (349 p.)

Tout le monde a un avis sur ce que devraient faire les pauvres avec leur argent, surtout ceux qui ne l’ont jamais été ! Certains les excusent, par misérabilisme, en faisant l’éloge de leurs mérites face à l’adversité. D’autres les condamnent, par populisme, en stigmatisant leur mauvaise utilisation des leurs aides. Et si on les regardait tels qu’ils sont. Ce que nous propose justement Denis Colombi qui déconstruit le mythe d’une incapacité à gérer ses ressources, d’une vie menée au-dessus de ses moyens

En lire plus

Vies majuscules. Autoportrait de la France des périphéries

Vaillant Emmanuel, Zambeaux Édouard, Éd. Les petits matins, 2020, 335 p.

On parle volontiers sur eux. Mais, quand leur donne-ton la parole ? Voilà qui est fait, grâce aux deux journalistes, animateurs des ateliers d’écriture ouverts aux invisibles. Ils sont quatre cents à avoir accepté de livrer ainsi des bribes de leur quotidien. Le projet n’était pas de susciter des opinions ou des analyses, mais de faire émerger des morceaux de vie. Chacun avait quelque chose à dire. Il fallait juste le convaincre de le faire. Quatorze semaines

En lire plus

Les fantômes de l’Europe. Les migrants face aux politiques migratoires

PEYROUX Olivier, Éd. Non Lieu, 2020, 235 p.

Certains partis politiques et nos gouvernements successifs n’ont de cesse que de promettre de lutter contre l’immigration. Celle-ci est pourtant restée stable depuis quinze ans, mise à part la crise aigüe de 2015 qui s’est résorbée dès l’année suivante. Mais, ce dont on parle beaucoup moins, c’est de la traite consécutive des êtres humains. La protection des frontières a supplanté celle des personnes. Si les autorités ont favorisé l’expansion de l’industrie du contrôle biométrique, elles ne

En lire plus

On a tous un ami noir

GEMENNE François, Éd. Fayard, 2020, 253 p.

Comment contrer tous ces discours contre l’immigration qui contestent tout racisme au prétexte de l’existence d’un ami noir ? Sûrement, en lisant l’ouvrage de François Gemenne qui multiplie les démonstrations contre-intuitives. En commençant par récuser le principe même du débat : s’interroger sur l’accueil et le coût des migrants est aussi légitime que de questionner le poids des personnes âgées o

u handicapées dans le PIB ! Pour l’auteur, la migration a toujours existé et existera toujours. Il

En lire plus

Carte blanche : l’État contre les étrangers

PARROT Karine, Éd. La Fabrique, 2019, 328 p.

On se doutait que les variations politiques sur les questions de nationalité relevaient de choix arbitraires et discrétionnaires, au gré des préoccupations guerrières, colonisatrices et économiques des États. A la lecture de ce livre s’intéressant à la variante Française, on n’aura plus aucun doute. Karine Parrot rappelle que la nationalité est un concept récent dans l’histoire, une pure construction juridique façonnée en un moment où la gestion des flux de population s’avéra nécessaire. La

En lire plus

Travail social et nouvelles pratiques interculturelles

CURIE Raymond, Éd. L’Harmattan, 2020, 263 p.

Comment les professionnels du social peuvent-ils se positionner face à ces multiples ethnies auxquelles la diversité de leur public les confronte ? Leur éthique leur commande de reconnaître autrui, quel qu’il soit, comme appartenant à la même humanité. Si cette conviction universelle les conduit à accueillir avec bienveillance les spécificités de chaque culture, ce n’est pas pour y enfermer leur interlocuteur, pas plus que pour justifier les atteintes aux droits de l’homme otages de la lutte

En lire plus

Histoire d’un sans-abri

COURTECUISSE Antoine, Éd. Erès, 2019, 269 p.

La clinique de la rue nous oblige à rêver pour les autres, pour qu’ils redémarrent. Antoine Courtecuisse a pris cette affirmation à la lettre, se glissant alternativement dans la peau de Claude qui vit à la rue et celle de Christine, l’éducatrice avec qui se tisse petit à petit une relation de confiance. Le lecteur ressentira ainsi directement un quotidien plein d’effroi où l’on se réveille frigorifié dans des vêtements lourds de pluie, ressentant les vibrations des pas de celles et ceux qui

En lire plus