Les minorisés de la République. La discrimination au logement des jeunes générations d’origine immigrée

Fatiha et Hacène BELMESSOUS, Laure CHEBBAH-MALICET, Franck CHIGNIER-RIBOULON, La Dispute, 2006, 180 p.

Si l’on s’en tient à notre modèle républicain d’intégration, l’insertion dans la société relève d’une bonne volonté individuelle facilitée en cela par une école qui socialise et favorise l’assimilation aux normes sociétales et culturelles collectives. Or, si l’on assiste effectivement à un processus de fusion sociologique qui voit se multiplier les mariages mixtes, s’accroître l’évolution anthroponymique des prénoms, se développer

En lire plus

Au-delà du noir et du blanc

Gaston KELMAN, 2005, éditions Mad Max Milo, 256 p.

L’auteur de  « Je suis noir et je n’aime pas le manioc » (cf Je suis noir et je n’aime pas le manioc) , persiste et signe dans ce nouvel ouvrage qui, en répondant au passage à certains de ses détracteurs, approfondit sa pensée : « il y a simultanément à l’œuvre dans les sociétés humaines des forces travaillant dans des directions opposées : les unes tendant au maintien et même à l’accentuation des particularismes ; les autres agissant dans le sens de la convergence et de l’affinité » (p. 135)

En lire plus

Salaud de pauvres

Jacques DEROO, éditions Gutemberg, 2006, 213 p.

Il est de coutume de penser qu’un intervenant social qui aurait vécu les mêmes galères que celles et ceux qu’il prétend aider serait en difficulté pour adopter la sacro-sainte distance professionnelle qu’il se doit de tenir. Une telle généralisation apparaît abusive, tout autant d’ailleurs que l’affirmation inverse qui prétend que pour mieux comprendre un exclu de la vie, il faudrait avoir connu le même sort que lui. Avec son itinéraire atypique, Jacques Deroo montre surtout la diversité des

En lire plus

Le sang nouveau est arrivé. L’horreur sdf

Patrick DECLERCK, Gallimard, 2005, 94 p.

La charge de Patrick Declerck est féroce, mais salutaire. L’auteur n’épargne pas grand monde. Et comme on le comprend. Le 24 décembre au journal télévisé de 20h00, il y aura du clodo. Victime certifiée à 100%. Fauché certes, mais digne. Cherchant comme il se doit du travail, mais, hélas, trois fois hélas, n’en trouvant pas (çà, c’est pour les journalistes). Ils sont jusqu’au mois de mars moins dérisoires et moins seuls. Ils se réchauffent au malheur des autres : prostates et ménopauses s’évanouiront le

En lire plus

Cœur de femmes. De l’inexistence à l’existence. Mon engagement aux côtés des femmes de la rue

Mona CHASSERIO, Audibert, 2005, 224 p.

L’ouvrage que nous propose ici Mona Chasserio s’impose par son humanisme, sa sensibilité et son intensité. Une fois commencé, il est difficile au lecteur de le refermer, avant d’en avoir lu la dernière page. L’auteur nous décrit d’abord son curieux itinéraire d’épouse, de mère de famille  et de salariée qui abandonne tout pour, à quarante ans, aller à la rencontre des sans domicile fixes. Si elle se fait très vite accepter, c’est parce qu’elle les regarde « comme des hommes et des femmes à part entière »

En lire plus

L’enfant des rues. Contribution à une socio anthropologie de l’enfant en grande difficulté dans l’espace urbain

Sous la direction de Stéphane TESSIER, L’Harmattan, 2005, 471 p.

Il existe peu d’études qui tentent de décrire le fonctionnement interne des groupes d’enfants que l’urbanisation, la démographie, la crise économique ou familiale ont contraint à vivre dans la rue. Pourtant, cette réalité, même si elle est parfois niée ou sous-estimée, se retrouve aux quatre coins du monde. L’ouvrage coordonné par Stéphane Tessier apporte  une réflexion tout à fait passionnante, pour quiconque veut tenter de comprendre cette question. Il y a les enfants de la

En lire plus

Travail de rue et personnes à la marge. Les rencontres des "acteurs" de la rue

Sous la direction de Serge ESCOTS, érès, 2005, 192 p.

Ils sont un certain nombre à Toulouse, à intervenir auprès des personnes vivant dans la rue : professionnels et bénévoles, lieux d’accueil pour sans domicile fixe et intervenants choisissant d’aller à la rencontre du public là où il vit, intervention plutôt sanitaire ou plutôt  sociale etc… De septembre  2000 à juin 2001, ils ont croisé leurs regards, confronté leurs expériences, comparé leurs motivations et interrogé leurs éthiques, au cours de neuf rencontres qui ont trouvé leur

En lire plus

Combattre les exclusions. Aux sources de nos engagements

Michel FALISE, Chronique Sociale, 2004, 167 p

« L’exclusion n’est ni fatale, ni définitive (…) la société peut faire plus et mieux pour la prévenir, la réduire, l’éliminer » (p.19) C’est sur cette proposition de principe que l’auteur, universitaire, économiste et ancien Président du mouvement « Habitat & Humanisme » nous propose une réflexion pleine de sensibilité et d’intelligence. Il commence par un constat roboratif porté sur la montée d’une culture stérile de protestation-résignation qui se contente de mettre en accusation la

En lire plus

Oser réussir l’insertion

Catherine BERNATET, éditions de l’Atelier, 2005, 187 p.

La succession des dispositifs et des lois d’insertion à laquelle nous assistons depuis trente ans n’a réussi à enrayer ni le chômage, ni la paupérisation. Au point de s’interroger sur le but recherché : ne s’agirait-il pas finalement de gérer un volant de chômeurs réputés incompressibles, tel un cautère destiné à panser sans jamais soigner ? Pour les uns, les demandeurs d’emploi souffriraient d’un déficit d’« employabilité »,  leurs compétences étant trop décalées par rapport aux

En lire plus

Et si les sdf n’étaient pas des exclus? Essai ethnologique pour une définition positive

Stéphane RULLAC, L’Harmattan, 2005, 148 p.

L’affaire est entendue, ces sans logis qui peuplent nos centre villes sont désocialisés, désaffiliés, acculturés, déculturés, anomiques, malades mentaux, délinquants et pour tout dire victimes. Mais, voilà que Stéphane Rullac vient bousculer nos certitudes et nous semer le doute : et si ces catégorisations marquaient avant tout la réaction d’une majorité de la population déstabilisée face à une minorité qui défie les règles de vie, tout en questionnant les représentations communément admises en terme

En lire plus