Chemins croisés. Histoires de rencontres

EYRAUD GARNIER Monique, Éd. La pensée vagabonde, 2019, 189 p.

Cela fait vingt ans que Monique Eyraud Garnier partage ces moments chaque fois uniques avec des enfants polyhandicapés et leurs parents, dans l’IMP où elle travaille comme éducatrice spécialisée. C’est de ces rencontres qu’il est question ici, à travers les mots de l’auteur, ceux des enfants dont elle devine et traduit la communication empêchée, mais aussi ceux de parents qui ont pris leur plume pour confier leur vécu. La justesse et la force de l’écriture sont proportionnelles à

En lire plus

Ma chérie et moi

CHEDOTAL Jean, Éd. du Traict, 2018, 100 p.

La naissance de Jean Chédotal, en 1968, s’est mal passée. Un manque d’oxygénation a provoqué un handicap grave : il n’a accès ni à la parole, ni à la marche. Cela ne l’empêche pas d’être particulièrement actif, volontaire et persévérant. Depuis l’âge de 11 ans, il réside au centre Saint-Jean-de-Dieu situé dans la cité corsaire du Croisic (44). Il a toujours gardé, au fond de lui, une profonde frustration et une intense colère qui se sont souvent manifestées par de l’agressivité et une grande

En lire plus

La fille pas sympa

MARCH Julia, Éd. Seramis, 2017, 283 p.

Le récit de vie de Julia March peut bénéficier d’une lecture à trois niveaux. On peut, tout d’abord, découvrir le scanner opéré de l’intérieur des mœurs des Témoins de Jehovah, dont l’auteure a subi l’endoctrinement sectaire très jeune, après que ses parents en soient devenus adeptes. On peut, tout autant, découvrir la maltraitance que lui a fait subir un père brutal et violent. Mais, c’est là aussi l’occasion de suivre une enfance, une adolescence et un début d’âge adulte marqués par l’autisme. Une

En lire plus

Sourd et certain

LAPLANE Vivien, Éd. Viviens Apprendre et écouter, 2019, 90 p.

Appareillé à 2 ans, oralisé à quatre, depuis son enfance ses parents ont tout misé sur son intégration. Ses treize ans d’orthophonie lui ont permis d’apprendre à parler distinctement, en articulant bien. Il porte son appareil auditif depuis 35 ans, sept jours sur sept et seize heures sur vingt-quatre. Et cela ne lui pose aucun problème. Pire, cela lui permet d’écouter le chant des oiseaux ou la mélodie d’une musique. Il le coupe juste quand un enfant crie ou que quelqu’un parle

En lire plus

Tu verras, maman, tu seras bien

ARCELIN Jean, 019, Ed. XO, 2019, 520 p.

Diplômé d’une école de commerce, Jean Arcelin décide de changer de métier. Passionné depuis toujours par les voitures et sa grand-mère, il a satisfait sa première ambition comme gérant d’une concession de véhicules de luxe. Le voilà, à 43 ans, qui postule comme Directeur d’EHPAD avec pour seule expérience : l’animation de plusieurs noëls dans une maison de retraite. L’envers du décor lui est totalement inconnu. Dès les premiers entretiens d’embauche dans le secteur médico-social à but lucratif, le ton

En lire plus

Suzanne

POMMIER Frédéric, Ed. Equateurs, 2019, 235 p.

Frédéric Pommier nous livre ici une adresse pleine de tendresse et d’affection, mais aussi remplie de colère froide et d’indignation à un être qui lui est cher : sa grand-mère. Il nous décrit cette vieille dame de près de 97 ans, en faisant alterner sa vie d’avant et celle d’après son entrée en EHPAD. Avant, ce fut un véritable roman : née en 1922, elle a connu les allumeurs de réverbères parcourant le quartier avec un perche en bambou. Elle a suivi, donnant la main à son père, le cortège

En lire plus

J’ai rendu mon uniforme

BASSET Mathilde, Ed. du Rocher, 2019, 250 p.

On pensait les cadences infernales réservées à la production à la chaîne. Un autre lieu de travail les a adoptées : les institutions pour personnes âgées dépendantes. Mathilde Basset nous propose un tour du propriétaire des plus effrayant. Toute jeune diplômée, cette infirmière est allée bien volontiers y travailler. Rapidement, c’est l’angoisse qui s’est emparée d’elle, chaque matin, au moment de prendre son service : jusqu’à près d’une centaine de patients à voir dans sa journée, sans se tromper

En lire plus

EHPAD. Une honte française

PELLETIER Anne-Sophie, Ed. Plon, 2019, 286 p.

Cadre dans le secteur de l’hôtellerie, Anne-Sophie Pelletier fait le choix de s’occuper des anciens en perte d’autonomie. C’est sa manière à elle de rendre hommage à sa grand-mère qu’elle a tant aimée. Elle commence par travailler dans l’aide à domicile. Recrutée sans diplôme, elle acquière la qualification d’AMP. Les portraits qu’elle nous dresse de ces aîné(e)s qu’elle accompagne sont plein de tendresse. L’éthique humanisante qui l’anime l’incite à agir au-delà des limites fixées par son

En lire plus

Nos intelligences multiples. Le bonheur d’être différent

SCHOVANEK Josef, Ed. de L’observatoire, 2018, 187 p.

L’auteur dresse ici un acte d’accusation contre une société obnubilée par la quête de l’isotropie au détriment de l’hétérogénéité et de la standardisation au préjudice de la diversité. Avec, pour commencer l’assimilation des nombreuses intelligences à sa seule forme linguistique, puis mathématique. Mais aussi de cette diversité linguistique qui ne cesse de se réduire d’année en année, comme peau de chagrin. Naguère, l’humanité disposait d’une foule de divinités, chaque être humain trouvant

En lire plus

Paroles de Sourds. À la découverte d’une autre culture

BELISSEN Patrick, Ed. La découverte, 2018, 271 p.

Comment ne pas être sensible à l’amertume et à la révolte de ces six témoins Sourds qui décrivent, à travers le récit de leur vie, l’ostracisme qu’ils ont subi pendant tant d’années de la part du monde des entendants ? Tout commence avec le congrès de Milan décrétant en 1880 que l’expression verbale doit être la seule règle et qui bannit en conséquence tout usage de la langue des signes, mise au point par l’Abbé de l’Épée. La tyrannie des médecins et des rééducateurs oralistes s’imposera

En lire plus