Le handicap dans notre imaginaire culturel. Variations anthropologiques (2)

GARDOU Charles (sous la direction), Ed. érès, 2015, 361 p.

Les concepts, catégories et schémas de pensée, les discours savants, professionnels ou profanes portant sur la fragilité humaine, la part de l’irrationnel ou du sacré, les conceptions du normal et de l’anormal, les croyances et vérités admises dans les systèmes explicatifs sur le handicap… n’existent pas hors sol culturel et historique. Les treize chercheurs, sollicités par Charles Gardou, l’illustrent à travers un voyage effectué aux quatre coins de notre pays. Dans les monts du

En lire plus

Le handicap et ses empreintes culturelles. Variations anthropologiques (3)

GARDOU Charles (sous la direction), Ed. érès, 2017, 322 p.

L’imaginaire a toujours permis de penser ce qui semblait excéder la raison. Chaque culture a élaboré des scénarios venant donner du sens à l’imperfection humaine : ici la colère des Dieux, l’action de génies, d’esprits maléfiques ou d’ancêtres malveillants ; là, le résultat de la transgression d’un tabou, d’une impureté ou d’un acte de sorcellerie. La vingtaine de chercheurs réunis par Charles Gardou nous propose un tour du monde des croyances, mythes et superstitions que chaque

En lire plus

L’empereur, c’est moi. Une enfance en autisme

HORIOT Hugo, Ed. Livre de poche, 2015, 168 p.

Que se passe-t-il dans la tête d’un enfant vivant avec le syndrome autistique ? Cette question beaucoup de parents, d’enseignants, de soignants, de travailleurs sociaux se la sont posée. Hugo Horiot plonge dans sa mémoire pour nous proposer un journal de bord égrenant l’enfance et l’adolescence qui ont été les siennes en tant qu’autiste. Ces flashs de pensée enfantine sont précieux pour approcher un univers peu familier aux normopathes. S’il a tant tardé à s’exprimer, c’est qu’il avait peur de

En lire plus

A quoi pensent les autistes?

JOUBERT Martin, Ed. Gallimard, 2017, 159 p.

Les premières pages de Martin Joubert sont limpides. Dommage que la suite ne le soit pas toujours. La pathologie de l’autisme, affirme-t-il, se caractérise par une très grande variété de tableaux cliniques. Celui qu’il nous décrit renvoie à cet abîme de perplexité, auquel certaines personnes vivant avec ce syndrome sont confrontées, quand elles font face à l’expression d’une émotion qui représente pour elles un continent mystérieux, une terre étrangère et un univers de non-sens. Vivant avec une

En lire plus

Vivre avec l’autisme. Une expérience relationnelle. Guide à l’usage des soignants

LARBÁN VERA Juan, Ed. érès, 2016, 257 p.

Juan Larbán Vera nous propose ici un ouvrage très didactique utilisant une argumentation solide échappant à l’hermétisme trop souvent nébuleux des psychanalystes. Pourtant, il reprend une rhétorique souvent critiquée. Les causes de l’autisme nous demeurent en grande partie inconnues, explique Bernard Golse dans sa préface ? Par pour l’auteur. Si on ne peut écarter les facteurs environnementaux et génétiques, les causes essentielles sont à rechercher du côté des soins primaires, du style d’éducation et

En lire plus

Gabin sans limites. Mon amour de fils autiste

SAVARD Laurent, Ed. Payot, 2018, 174 p.

À 18 mois, Gabin ne dit pas « papa », mais son rire infernal, qui peut durer une bonne demi-heure, lézarde les murs. À deux ans et demi, il ne parle toujours pas. « Peut-être n’a-t-il rien à dire ? », commente le pédiatre. À trois ans, Gabin a déjà fait tous les hôpitaux, tous les labos, tous les examens. C’est au bout de dix ans qu’un diagnostic sera posé. Dans la rue, il ferme tous les volets passant à sa portée. Ses petites voitures, il les aligne méthodiquement sans chercher à les faire rouler. À la

En lire plus

Autisme: j’accuse!

HORIOT Hugo, Ed. L’iconosclaste, 2018, 137 p.

Voilà un coup de colère qui mérite d’être relayé. Il émane d’un adulte autiste, écrivain et comédien, qui revendique sa différence et proclame sa fierté d’en être doté. Parce que la voix de ses sœurs et de ses frères est marginalisée, étouffée et censurée, il le crie très fort : il ne supporte plus que l’on parle de son identité comme d’un mal, d’une épidémie, d’un fléau, d’une maladie ou d’une calamité qu’il faudrait éradiquer … ou la faire correspondre au profil neurotypique. Si un enfant

En lire plus

Psychopathologie et handicap de l’enfant et de l’adolescent. Approches cliniques

RAYNAULD Jean-Philippe et SCELLES Martine (sous la direction), Ed. érès, 2013, 246 p.

Certaines affections ne peuvent être guéries, quand d’autres sont réversibles. D’autres encore constituent un épisode particulier du développement. Si la fonction de la psychopathologie est bien de le distinguer, ses pratiques sont toujours marquées par l’histoire, résultat de la transaction entre les savoirs des experts et les formes culturelles dans lesquelles elles s’expriment. Le risque persiste donc d’enfermer le patient dans le modèle, la théorie et

En lire plus

Famille, culture et handicap

SCELLES Martine (sous la direction), Ed. érès, 2013, 230 p.

Toute culture humaine procure à ses membres une manière de penser, de rêver et de fantasmer face aux diverses formes d’expression que peut prendre la vulnérabilité. Elle peut produire une posture éclairée ou sa propre barbarie, selon qu’elle favorise ou entrave respectivement l’inclusion et l’exclusion de ses membres atteints de handicap. Le désir de les éliminer a toujours existé, ce rejet renvoyant à la règle anthropologique de la conformité à l’espèce. Même si toutes les

En lire plus

Et si le handicap n’était pas une tragédie

CARGIULO Marcela et MISSONNIER Sylvain (sous la direction), Ed. érès, 2015, 174 p.

Une équation automatique autant que symbolique est systématiquement établie entre handicap et tragédie. Mais, devons-nous nous soumettre à l’impérialisme du fatalisme où tout est inexorablement programmé à l’avance ou bien peut-on encore lier, coordonner, négocier et sublimer les forces du destin ? On peut certes être réduit à ne voir à travers le handicap que manque et douleur, perte, deuil et larmes. Mais, croire à la vitalité, au potentiel transformateur et

En lire plus