bannire_jack_drte.jpg
Vocabulaire discriminant Version imprimable Suggérer par mail


Vocabulaire discriminant

Aliénés, anormaux, arriérés, boiteux, bossus, débiles, déficients, désavantagés sociaux, déviants, difformes, diminués, estropiés, handicapés, idiots, impotents, inadaptés, incurables, infirmes, incapables, invalides, malformés, mutilés, paralysés, paralytiques, personnes à mobilité réduite, personnes dépendantes, personnes en situation de handicap, tarés…(1) Que de mots et d’expressions pour tenter de circonscrire la différence et la distinguer de la « normalité ». On pourrait y rajouter : attardés, déséquilibrés, différents, éclopés, insensés, retardés … tant notre vocabulaire est riche d’expressions stigmatisantes. Le plus étonnant est que chaque époque a cherché à adopter de nouveaux vocables moins méprisants que les précédents. Mais, très vite, le sens commun a rattrapé ces nobles ambitions et le registre de l’insulte s’en est emparé. Dans les cours d’école, « idiot », « crétin » ou « débile » ont très vite été concurrencés par « gogol », « handicapé » et autres « triso ». Il n’est pas rare non plus d’entendre un homme politique en traiter un autre d’autiste (= perte de contact avec la réalité) ou de qualifier une attitude de schizophrénique (= faire une chose et son contraire). Dans tous les cas, ce qui est en jeu, c’est de rabaisser et déconsidérer l’autre. Mais, du même coup, on s’en prend à la dignité des personnes ne relevant pas de la norme, en les rejetant dans l’infra humain.

(1) « Travailler en SESSAD » Brigitte Jumeau, Dunod, 2012, p. 3

 

Jacques Trémintin – LIEN SOCIAL ■ n°1114 ■ 18/07/2013


 

 
< Précédent   Suivant >
© 2018 www.tremintin.com
Joomla! est un logiciel libre distribué sous licence GNU/GPL.