bannire_jack_drte.jpg
Accueil arrow Livres arrow Education spécialisée arrow L’affectif et la protection de l’enfance
L’affectif et la protection de l’enfance Version imprimable Suggérer par mail


« L’affectif et la protection de l’enfance »
ALLARD Christian, Ed. ESF, 2013.

Parmi les besoins vitaux que ressent le petit d’homme, il y a celui d’être aimé. Pour grandir dans de bonnes conditions, il est certes nécessaire qu’il bénéficie d’un confort physique et d’une sécurité psychique intérieure, mais tout autant de relations humaines et humanisantes. Et cette humanisation est structurée par le ressenti de sensations, d’émois et de sentiments. Le point de vue de Christian Allard est tranché, net et sans bavure : sans tendresse pas d’éveil, sans émotion pas de pensée mise en mouvement, sans affects pas d’intelligence. Même s’il n’est pas suffisant, l’amour est nécessaire : l’attachement à une personne fiable, prévisible, disponible et attentive aux soins à apporter, constitue le socle de tout le développement ultérieur. Dès que l’on propose à un enfant carencé ou délaissé une niche affective lui redonnant la possibilité de sentir aimé, on lui permet de reprendre son évolution. Quelle idée aberrante et destructrice, d’affirmer aux familles d’accueil qu’elles ne doivent pas s’attacher ou aux professionnels qu’ils doivent se tenir à distance en adoptant une attitude désaffectivée. Alors même que, justement, pour réussir à comprendre un enfant, il faut entrer en communication affective avec lui et décoder ce qu’il nous fait ressentir, au plus profond de nous. Parce que l’affectivité est la source de nos relations à l’autre et constitue le fondement de nos actes, bien plus que le raisonnement rationnel. Parce que l’enfant se constitue une image de lui-même, à partir des réponses reçus à ses appels : est-il aimable et digne d’être aimé ? Parce que le fondement de l’humanité réside dans la capacité d’attachement et de continuité des liens. Ce que de nombreux textes juridiques établissent, ce que toutes les études sur l’évolution de l’enfant démontrent, ce que notre expérience sensible nous prouve quotidiennement doit être rappelé : une éducation sans amour n’a aucun sens.

Jacques Trémintin – LIEN SOCIAL ■ n°1154 ■ 08/01/2015

 

 
< Précédent   Suivant >
© 2018 www.tremintin.com
Joomla! est un logiciel libre distribué sous licence GNU/GPL.