L’actualité fourmille d’occasions de commentaires et de discussions. La capacité d’indignation et d’ironie, mais aussi d’enthousiasme et d’admiration doit être préservée à tout âge. Sans tomber dans le café du commerce, je jette un regard bienveillant et sans complaisance sur notre société

De quoi la pauvreté est-t-elle le nom ?

Un enfant pauvre est d’abord un enfant. Mais il souffre aussi de privations.

S’il est bien une violence sociale insupportable, c’est celle de la pauvreté qui frappe 9,2 millions de nos compatriotes, dont 2,9 millions d'enfants (1 enfant sur 5). Pourtant, nous les côtoyons tous les jours, ces mômes, dans nos accueils collectifs pour mineurs, sans forcément les identifier. Leurs familles font tout leur possible pour qu’ils ne soient pas victimes d’une discrimination qui aggrave encore leur humiliation. Juste ils ont « oublié » d’apporter la

En lire plus

Haïr ce que l’on est

L’homophobie ne serait-elle pas, en fait, qu’une forme de refoulement ?

Ils étaient quelques 550 personnes à marcher à Epinal, le dimanche 5 février, pour rendre hommage à Lucas, 13 ans, qui avait mis fin à ses jours un mois auparavant, après un harcèlement stigmatisant son homosexualité. Au-delà de l’insondable bêtise qui constitue les bases de l’homophobie, cet ostracisme pourrait bien avoir une origine plus inattendue. Un drôle d’instrument portant le nom barbare de « pléthysmographe pénien », inventé en 1933 est constitué d’une bande

En lire plus

Tomber de l’armoire

Dawn est délaissée par sa famille, sa belle-mère s’en débarrassant le plus souvent possible en la confiant à un proche de 19 ans son aîné. Ce sinistre personnage la viole alors qu’elle a 11 ans. A ses 13 ans, elle attend son premier bébé. Pas question d’un avortement : c’est un péché ! Pour éviter à ses parents d’être poursuivis pour négligence et mise en danger, mais aussi prévenir toute poursuite judiciaire contre le prédateur qui l’a mise enceinte, la bonne solution est trouvée : elle épouse son violeur ! Un tel scénario est digne d’un pays

En lire plus

Aujourd’hui n’est pas hier

Il est des nostalgies qui s’accrochent aux refrains réactionnaires « c’était mieux avant » auxquelles répondent d’autres affirmations improbables s’entêtant à prétendre « c’est pareil qu’avant ».

Pour vérifier ces assertions, il suffit de lire les récits rédigés par d’ancien « pupilles » confrontés à l’ASE dans les années d’après-guerre. Rejet des familles naturelles considérées par essence comme toxiques ; mépris à l’égard de la parole de l’enfant qui n’était jamais consulté ; violences éducatives banalisées voire naturalisées tant chez les

En lire plus

Un mort de trop

Le 19 février 2021 restera dans les mémoires comme un jour maudit : celui où un travailleur social du centre d'accueil pour demandeurs d'asile situé à Pau, a été poignardé à mort par un migrant en voie d'expulsion. Cette date rejoindra celle du 19 mars 2015, quand Jacques Gasztowtt, éducateur spécialisé à Nantes, avait subi le même sort, en voulant protéger une mère de famille contre un mari violent. La première réaction ne peut être que le recueillement et la réserve face à un meurtre qui a frappé l’un d’entre ceux qui se tiennent aux côtés

En lire plus

«C’est dans la vertu qu’on rencontre les pires excès»

Qu’il peut sembler rassurant de détenir la certitude chevillée au corps, de ne jamais être traversé par le doute et d’avoir une foi inébranlable dans ce qu’on défend. Il arrive toutefois que l’évidence s’avère plutôt être un colosse aux pieds d’argile !

De qui est-il question ?

Vous savez, de celles et ceux qui affirment sans aucune hésitation que prendre le temps d’analyser la parole de l’enfant qui révèle être victime d’agression sexuelle dans sa famille, c’est se montrer complice des viols qu’il a subis. Car, si pendant longtemps il fut

En lire plus

Petit soldat ou citoyen éclairé ?

Le budget de l’un représente 280 fois le budget de l’autre… cherchez l’erreur !

Il y a eu 77 973 entrées en formation en 2023, pour 46 239 finalisations en 2022 des trois étapes permettant l’obtention du BAFA. La désaffection est enrayée. Des 54 820 diplômés de 2016, il n’y en avait plus, en effet, que 33 550 en 2021. L’abaissement à 16 ans de l’âge minimal d'entrée en formation (contre 17 auparavant) intervenu en octobre 2022 y est un peu pour quelque chose. La prime de 200 € attribuée à 27 000 jeunes y est pour beaucoup. Les 5,4 millions €

En lire plus

Combattre les amalgames

La guerre qui ensanglante Gaza est source de nombreuses confusions. Quand la haine aveugle les consciences, préciser le sens des mots devient essentiel.

Être de confession musulmane, c’est faire sienne l’une des trois religions du Livre. Être islamiste, c’est s’attacher à une application littérale du Coran. Être palestinien, c’est appartenir à une nation. Être nationaliste palestinien, c’est revendiquer un Etat. On peut embrasser l’une ou plusieurs de ces identités, sans être relié à toutes : être palestinien, sans être ni musulman, ni

En lire plus

Non, il n’y pas deux poids deux mesures !

Enfin, un premier ministre qui montre clairement la bonne voie à la jeunesse. C’est vrai quoi, y en a marre de la rébellion, de l’insubordination et de l’indiscipline des nouvelles générations. « Tu casses, tu répares. Tu salis, tu nettoies. Tu défies l’autorité, on t’apprend à la respecter », a lancé Gabriel Attal. Voilà qui est dit et bien dit. Voilà qui réarme moralement notre République. Voilà qui répond enfin au redressement national que nous attendons tous !

La feuille de route est établie. Il ne reste plus qu’à appliquer sur le terrain

En lire plus

Mon cœur saigne

C’est une histoire que les moins de soixante ans ne peuvent connaitre : « Lip, c'est fini ! », déclarait le 15 octobre 1973 Pierre Messmer, alors Premier ministre. Cette entreprise en liquidation judiciaire sera finalement sauvée par ses salariés.

« Lien Social, c’est fini », proclama le 22 novembre 2023 le Tribunal de commerce de Toulouse. Ses salariés décidèrent alors de persévérer dans le combat, engagé depuis des mois déjà, pour tenter de sauver le journal.

Avec courage et détermination, la revue continua à être publiée, même si elle ne

En lire plus