Bonne année, Monsieur le Président !

 « Les non-vaccinés, j'ai très envie de les emmerder. Et donc on va continuer à le faire jusqu'au bout » a déclaré Emmanuel Macron, provoquant une indignation sélective …

 Car, Monsieur le Président, depuis bientôt cinq ans, vous n’avez cessé d’emmerder :

 … les soignants, dont les conditions ont continué à se dégrader,

… les travailleurs sociaux à qui vous avez refusé le bénéfice du Ségur,

… les chômeurs, dont un million voient leurs indemnités baisser,

… les smicards, qui n’ont pas bénéficié de « coups de pouce » depuis 2012,

… les migrants, que vous laissez se noyer le long de vos côtes,

… les victimes des violences policières que vous abandonnez face à l’arbitraire et à l’impunité de leurs agresseurs,

… les enfants français que vous laisser crever dans les camps de réfugiés syriens,

… les adultes porteurs d’un handicap que vous privez d’allocation, quand leur conjoint perçoit des ressources,

… les malades mentaux qui, par manque de prise en charge, hantent les rues et les prisons,

… les sdf qui continuent à dormir dans les rues,

… les femmes victimes de violences conjugales qui ne trouvent pas de place pour se mettre à l’abri,

… les magistrats que vous laissez couler sous une charge de travail toujours croissante sans les doter des moyens pour y faire face,

… les français que vous avez mis en danger par manque de masques au début de la pandémie, par manque de vaccins quand ils commencèrent à être produits, par manque de tests quand tout le monde en avait besoin,

…..

Alors, Monsieur Le Président que vous vouliez emmerder les non vaccinés n’enlève plus rien à une liste déjà très, très, très longue !

 Jacques Trémintin ■ Site LIEN SOCIAL ■ 07/01/2021