Faut-il croire en la parole de l’enfant ?

Décidément, France 2 affectionne tout particulièrement les faits divers autour de la protection de l’enfance. Après l’excellente fiction sur l’affaire Laëtitia diffusée les 21 et 28 septembre, c’est au tour d’une autre dramatique programmée les 5 et 12 octobre. Après avoir abordé les violences vécues par deux enfants placés en famille d’accueil, voilà qu’avec « Le mensonge » est traitée cette fois-ci l’affaire Iacono. Rappelons les faits : en 2000, Gabriel Iacono accuse son grand-père de l’avoir violé. Jugé en Cour d’Assise en 2009, Christian

En lire plus

La lutte contre le séparatisme, à la sauce Macron

En tirant à la chevrotine, Emmanuel Macron atteint bien au-delà de ce qu’il vise. Une fois de plus, il s’attaque aux conséquences et non à la source de l’extrémisme islamiste.

La première cible visée, ce sont les établissements hors contrat de l’Education nationale qui seraient sous la coupe d’intégristes religieux. Ces écoles sont aujourd’hui au nombre de 1 700 et scolarisent 85 000 enfants (dont 50 000 dans le primaire et 35 000 dans le secondaire). La plupart de ces structures s’inspirent de pédagogies alternatives (Montessori, Steiner…)

En lire plus

Laëtitia - 2 - Du côté des professionnels

Ce qu’un éducateur peut dire, après avoir regardé la série de Jean-Xavier de Lestrade sur France 2.

Qu’en est-il de la représentation de la protection de l’enfance dans la fiction faisant le récit du viol, meurtre et dépeçage de Laëtitia Perrais vivant en famille d’accueil en Loire atlantique ? C’est, sans doute, son angle mort, son scénario se montrant bien plus erratique.

On voit apparaître la même travailleuse sociale tout au long des six épisodes. Celle-ci semble exercer son métier à tous les postes. Elle commence par assurer une mesure

En lire plus

Laëtitia - 1 - L’affaire à travers quelques portraits

Ce qu’un éducateur peut dire, après avoir regardé la série de Jean-Xavier de Lestrade sur France 2.

Deux lundis de suite (les 21 et 28 septembre), France 2 a programmé en première partie de soirée six épisodes d’une mini-série consacrée à l’affaire Laëtitia. Ce fait divers, qui remonte à janvier 2011, bouscula tant la protection de l’enfance que le système judiciaire, l’opinion publique que la classe politique. Cette jeune adulte, placée avec sa sœur jumelle dans la même famille d’accueil depuis ses treize ans, est alors victime d’un crime

En lire plus

Pourquoi je préfère être éducateur que policier !

Le ministère de l'intérieur ne sait plus où donner de la tête pour éteindre les incendies allumés aux quatre coins du pays par les bavures policières. Arrestations brutales provoquant la mort de la personne interpellée, discours racistes banalisés, violence récurrentes, arbitraire dans l'usage de l'autorité, mensonges et dissimulation dans les témoignages, provocations et humiliations régulières, instrumentalisation de la justice pour faire condamner les victimes de bavures, etc … N'en jetez plus, la coupe est pleine ! Le livre que vient de
En lire plus

Le masque

« La vérité sort plus facilement de l’erreur que de la confusion » Francis Bacon

 Dans la file d’attente, ce jeune-homme est le seul à ne pas porter de masque. Le commerçant lui indique l’obligation imposée par la loi de se couvrir le visage. L’impétrant traite aussitôt le vendeur de menteur, affirmant que « le décret n’a pas encore été signé ». On ne peut donc l’y contraindre. Devant l’insistance à se plier à la consigne, il finit par lâcher son refus d’adopter « un geste de soumission ».

 Effet pervers du discours associant le voile

En lire plus

Une loi en trompe l’œil

Le 22 juillet, le Sénat votait dans les mêmes termes que les députés la semaine précédente, une nouvelle dérogation au secret médical dans les situations de violence faites aux femmes.

L’article 226-14  du Code pénal prévoyait déjà deux dérogations à l’obligation du secret professionnel et aux sanctions inhérentes à sa divulgation.

Premier cas de figure :  celui de « privations ou de sévices, y compris lorsqu'il s'agit d'atteintes ou mutilations sexuelles (…) infligées à un mineur ou à une personne qui n'est pas en mesure de se protéger en

En lire plus

Un film à ne pas rater

Le premier film de la réalisatrice allemande Nora Fingscheidt a emporté un vrai succès dans son pays, avec 600 000 entrées. Sa sortie en France prévue le 18 mars a été reportée au 22 juin. Il ne faut pas le rater, le nombre de salles le projetant donnant dans la rareté. Que penser de ce long métrage ? Mettant en scène les troubles du comportement particulièrement spectaculaires d’une enfant de 9 ans aux prises avec les services sociaux mis successivement en échec, reconnaissons-le : il est bluffant. Bien sûr, on pourra toujours ergoter, en
En lire plus

ASE - D’hier à demain

Mars 2011, l’éducateur a rendez-vous avec Slimane qu’il accompagne en Aide éducative à domicile. Il soutient la famille face à son adolescent un peu « remuant », en utilisant des sanctions excluant les coups et les claques. Ce jour-là, quand il rejoint le jeune dans sa chambre pour superviser ses devoirs scolaires, il constate le cocard que celui-ci arbore à l’œil droit. La médiation pour mettre un terme à la violence éducative a échoué. Pourtant, ce père s’était engagé à ne plus toucher un cheveu de la tête de son fils. Et puis, ce week-end

En lire plus

Le potentiel négligé de la médiation animale

Il faut remonter à 1792 pour trouver le premier usage thérapeutique de l’animal, quand un humaniste anglais, William Tucke, confia à des patients d’un asile d’aliénés un élevage de lapins et de volailles. Se sentir responsables d’animaux les fit alors se prendre un peu mieux en charge eux-mêmes. Depuis, cette pratique n’a jamais cessé d’être utilisé. Et pour cause, cette médiation interagit potentiellement tant au niveau du psychisme que du social, du sensoriel que de la socialisation, du relationnel que du langage. L’animal fonctionne comme

En lire plus