L’école du soupçon. Les dérives de la lutte contre la pédophilie

Marie-Monique ROBIN, La Découverte, 2006, 335 p.

L’affaire est entendue : pendant des décennies, des enseignants ont pu se livrer sur leurs élèves à des agressions sexuelles, sans avoir grand-chose à craindre ni de la justice, acquise à l’idée de l’enfant affabulateur, ni de leur hiérarchie, qui se contentait de les muter. Quand, le 26 août 1997, Ségolène Royale signe une circulaire ministérielle faisant injonction, sous peine de sanction, d’aviser « immédiatement et directement » le procureur de la République, face à toute révélation d’un

En lire plus

Handicap: silence, on discrimine

Anne KERLOC’H, Le Cherche midi/A.P.F., 2005, 180 p.

Il existe mille façons d’exclure les personnes en situation de handicap. Cela peut d’abord prendre une forme ouverte et brutale. Mais ce peut tout autant se faite imperceptiblement, sans en avoir l’air. Dans un cas comme dans l’autre, l’infantilisation et l’infériorisation qui en résultent réduisent le sujet à l’assistance et à la dépendance. On savait la France en retard et pour tout dire peu habile dans la reconnaissance de l’être humain derrière les déficiences dont il est atteint. Ce

En lire plus

Salaud de pauvres

Jacques DEROO, éditions Gutemberg, 2006, 213 p.

Il est de coutume de penser qu’un intervenant social qui aurait vécu les mêmes galères que celles et ceux qu’il prétend aider serait en difficulté pour adopter la sacro-sainte distance professionnelle qu’il se doit de tenir. Une telle généralisation apparaît abusive, tout autant d’ailleurs que l’affirmation inverse qui prétend que pour mieux comprendre un exclu de la vie, il faudrait avoir connu le même sort que lui. Avec son itinéraire atypique, Jacques Deroo montre surtout la diversité des

En lire plus

Le sang nouveau est arrivé. L’horreur sdf

Patrick DECLERCK, Gallimard, 2005, 94 p.

La charge de Patrick Declerck est féroce, mais salutaire. L’auteur n’épargne pas grand monde. Et comme on le comprend. Le 24 décembre au journal télévisé de 20h00, il y aura du clodo. Victime certifiée à 100%. Fauché certes, mais digne. Cherchant comme il se doit du travail, mais, hélas, trois fois hélas, n’en trouvant pas (çà, c’est pour les journalistes). Ils sont jusqu’au mois de mars moins dérisoires et moins seuls. Ils se réchauffent au malheur des autres : prostates et ménopauses s’évanouiront le

En lire plus

Délit de jeunesse: la justice face aux quartiers

Isabelle COUTANT, La Découverte, 2005, 326 p.

Issu d’une thèse de sociologie, cet ouvrage échappe au ton convenu qu’adopte parfois cet exercice académique et réussit à passionner d’un bout à l’autre. Le secret de sa réussite tient peut-être dans la proximité qu’il maintient avec les personnages qui le peuplent et dans la rigueur et la pertinence des analyses qu’il propose. Réalisé à partir d’enquêtes de terrain tant auprès d’une Maison de la justice et du droit que d’un dispositif d’insertion par le Bafa piloté par la PJJ, il nous fait

En lire plus

Tous pédophiles?

Elsa GUIOL, éditions de La Martinière, 2005, 144 p.

Voilà un petit ouvrage bien venu après l’épisode peu glorieux d’Outreau qui a montré une justice accusant sans preuves, incapable de faire la part du vrai et du faux et voyant des pédophiles partout. L’auteur revient bien sûr sur le calvaire vécu par des hommes et des femmes qui ont essayé trois ans durant de ne pas désespérer, ni devenir fou, malgré les immenses moments de doute et de désillusions qu’ils ont traversés. Mais ce qui est intéressant dans son propos, c’est qu’il aborde bien

En lire plus

Et si on parlait… du suicide des jeunes

Jean-Marie PETITCLERC, Presse de la renaissance, 2004, 116 p.

La drogue tue chaque année 500 jeunes, le Sida 2.500, la route 6.000. Mais le suicide est responsable de 10.000 décès, soit trois par jour.  Notre pays arrive dans le peloton de tête des cinq pays occidentaux où l’on se suicide le plus. Une enquête de l’Inserm, réalisée en 1993, faisait apparaître que 23,4% des adolescents avaient des idées suicidaires. Cela signifie concrètement que lorsqu’un enseignant donne son cours devant une classe de 30 élèves, trois d’entre eux sont en

En lire plus

Conflit. Comprendre et pouvoir agir

Robert MICHIT, Thierry COMON, Chroniques Sociales, 2005, 173 p.

Pour la sociologie, le conflit est inhérent à l’organisation sociale. Pour la psychologie, il est lié aux pulsions agressives qui sont au cœur de tout être humain.  Les psychosociologues y voient une interaction entre les variables de l’individu et celles du système social. Les conventionnalistes invoquent des logiques différentes de communication. La morale, quant à elle, va chercher des motivations individuelles malveillantes. Les auteurs nourrissent l’ambition de proposer un

En lire plus

L’enfant maltraité ou l’enfant oublié

Dominique BRUNET, L’Harmattan, 2005, 315 p.

Dominique Brunet reçoit, en tant que psychologue, beaucoup d’enfants victimes de la séparation conflictuelle de leurs parents. Quand ont sait l’instrumentalisation qui est faite de l’argument de la maltraitance et de l’agression sexuelle dans le contentieux familial, on ne peut qu’être pris de méfiance face aux vignettes cliniques exposées ici qui mettent en scène des pères ou des mères chez qui l’enfant ne veut plus se rendre. Pourtant, l’argumentaire porte ses fruits. Les enfants ne savent pas

En lire plus

Questions d’inceste

Ginette RAIMBAULT, Patrick AYOUN, Luc MASSARDIER, Odile Jacob, 2005, 310 p.

Illustrant le fonctionnement de la Maison d’accueil Jean-Bru à Agen, l’ouvrage écrit par trois psychiatres nous propose un regard sur l’inceste, à distance d’une opinion publique prompte aujourd’hui à réclamer vengeance pour des innocents qu’elle accusait hier encore d’affabulation.  Replaçant en perspective la complexité de la problématique, les auteurs expliquent qu’il y a mille façons d’aimer ou de mal aimer son enfant, d’établir un lien incestueux avec lui ou

En lire plus