Les psychanalyses. Des mythologies du XXème siècle

GAUVRIT Nicolas & VAN RILLAER Jacques, Book-e-book, 2010, 70 p.

Quand Joseph Breuer invente le concept de psychanalyse, il le définit comme une thérapie psychologique consistant à décharger des émotions coincées, liées à des évènements oubliés. S’inscrivant dans la continuité de cette approche, Sigmund Freud cherche à découvrir ce qui pourrait être le sens inconscient des comportements, les significations refoulées des actes conscients. Sa théorie, il la dénomme tout d’abord « psychoanalyse », avant de rallier l’appellation de Breuer

En lire plus

Pourquoi défendre aujourd’hui la clinique dans le travail médico-social

AVET Romuald, éd. Champ Social, 2010, 108 p.

Quand Romuald Avet parle du travail social, il le fait avec précision et excellence. Qu’on en juge. Les professionnels s’appuient sur une exigence imprescriptible : ne pas laisser autrui à son sort et consentir l’effort de lui rendre la possibilité d’une vie meilleure. Ils sont ces passeurs qui accompagnent les personnes en souffrance, sur des chemins non balisés, avec des risques d’impasse et de zones d’ombre. Ils croisent des réalités fugaces, mouvantes, déconcertantes et ambiguës qui ne se

En lire plus

Un monde sans limite & Malaise dans la subjectivité

LEBRUN Jean-Pierre, Érès, 2009, 367 p.

Comment interpréter l’affaiblissement, dans notre société, des catégories de l’autorité, de l’incertitude, du risque, du temps d’attente, de la conflictualité que supplée la recherche de consensus et de l’immédiateté sans limite ?  Pour Jean-Pierre Lebrun, l’une des raisons majeures, sinon la raison principale, tient dans le dérapage tant de l’autorité, que de la légitimité du père. Il fait remonter la remise en cause de cette position de tiers, essentielle à ses yeux pour permettre la séparation de la

En lire plus

Le crépuscule d’une idole, l’affabulation freudienne

Onfray Michel, Grasset, 2010, 613 p.

Pauvre Freud ! La statue du commandeur vacille et les psychanalystes se déchaînent, ne sachant que jouer aux vierges effarouchées, drapées dans la toge de la vertu, en considérant toute critique comme une offensive du libéralisme contre la seule pensée émancipatrice digne de ce nom : la leur. Il est vrai que Michel Onfray n’y va pas de main morte. Décryptage de l’élaboration d’un corpus conceptuel qui ne fait aucune concession à l’hagiographie dominante, analyse humaine d’un personnage marqué par son temps

En lire plus

Dolto expliquée aux parents

LIAUDET Jean-Claude,   L’Archipel, 2008, 230 p.

Le livre de Jean-Claude Liaudet doit être lu, de toute urgence. Ne serait-ce que pour se faire une idée définitive sur ce que Françoise Dolto a pu développer comme théories. Car, même  si l’on ne peut nier son rôle de pionnière dans la reconnaissance de la place de l’enfant, certaines de ses prises de position sont totalement affligeantes. Et il est encore plus aberrant de les voir présentées en 2008, sans le moindre début d’esprit critique. Qu’on en juge. Françoise Dolto nous le garantit : le

En lire plus

Dolto, si tu reviens, j’annule tout!

BEN SOUSSAN Patrick, érès, 2009, 188 p.

Il n’y a pas de date limite de consommation à ce que Françoise Dolto nous a légué, affirme d’emblée l’auteur. Parce que c’était périmé d’emblée ? Pas du tout. Parce que dans une époque marquée par la haine de la pensée libre et de ceux qui font réfléchir, la célèbre psychanalyste apparaît pour l’auteur, comme une sainte ou une sorcière qui frisait le génie. Certes, il reste sceptique sur les félicitations que Dolto adressa, en tant que maman, à sa fille Catherine quand, âgée de 5 ans, l’enfant avait

En lire plus

Bruno Bettelheim, une vie

Nina Sutton, Stock, 1995, 758 p.

Bruno Bettelheim, le célèbre psychanalyste, le directeur de l’Ecole Orthogénique de Chicago pendant près de trente ans, le penseur empreint d’humanité et de pédagogie active, serait-il en fait un imposteur ? La presse lui rend un vibrant hommage lorsqu’en 1990, l’homme se suicide. Mais l’encre des nécrologies flatteuses à peine sèche, une violente campagne de presse le traîne dans la boue.

Nina Sutton nous propose ici une biographie monumentale qu’elle a mis cinq années à écrire. On y suit Bruno Bettelheim de

En lire plus

Sigmund est devenu fou et Freud a tout faux

POMMIER René, éditions de Fallois, 2007,186 p.

Il est des théories que l’on croyait bien ancrées, jusqu’à ce qu’un regard décalé instille doute et incrédulité. René Pommier a relu de façon critique les théories de Sigmund Freud, sur l’interprétation des rêves. On en ressort confondu : comment une telle somme de fariboles a-t-elle pu se perpétuer ? Pour Freud, l’activité onirique constitue la voie royale de l’accès à l’inconscient. Ce qui était jusque là le monopole des mages et des sorciers, devint une discipline à part entière de la

En lire plus

Génération Dolto

 PLEUX Didier, Odile Jacob, 2008, 250p.

« Il ne faudrait pas que les auditeurs, ceux qui m’écrivent comme ceux qui m’écoutent et ceux qui vont lire ici mes réponses, s’imaginent que je suis dépositaire d’un vrai savoir, qu’ils n’auraient pas à mettre en question » affirmait Françoise Dolto en 1989. Fort de cette autorisation à revisiter l’œuvre de la psychanalyste, Didier Pleux nous propose un inventaire critique tout à fait stimulant. Il ne s’agit pour lui ni de remettre en cause les apports indéniables de cette dame, ni de revenir à sur ce

En lire plus

La psychanalyse. Points de vue pluriels

Coordonné par MOLINIE Magali, éditions Sciences Humaines, 2007, 329 p.

Est-il possible aujourd’hui d’aborder la psychanalyse, sans tomber dans des disputes idéologiques stériles ? Magali Molinié réussit cet exploit, en proposant un ouvrage qui mêle des contributions favorables, mais aussi plus critiques sur la théorie freudienne. Sigmund Freud a mis quarante ans à élaborer un système de pensée qui est à la fois une théorie du psychisme (dans laquelle l’inconscient tient une place centrale), une méthode d’analyse (des rêves, des actes manqués

En lire plus