Tout peut être l’objet d’article, du moment que l’occasion est donnée de mettre en perspective, de construire de la pensée et d’élaborer de la réflexion. Autant dire que le travail social se prête tout particulièrement à cet exercice

Polisse

De l’écran à la réalité

Filmer le quotidien d’une brigade des mineurs a déjà été fait l’objet d’un documentaire. Le film Polisse, mêle dans une fiction choc l’intimité de la vie de ces policiers et celui des enfants victimes. Pas si éloigné que cela du vécu des professionnels de protection de l’enfance ? A voir.

Le film de Maiwenn, couronné à Cannes en 2011, a été reçu par la critique comme un coup de poing à l’estomac, provoquant autant d’adhésions enthousiastes que de violentes aversions. Il faut dire que l’action de ces policiers

En lire plus

Imprescriptibilité

Les crimes sexuels contre les mineurs doivent-ils devenir imprescriptibles ?

Au premier abord la proposition emporte l’adhésion. A la réflexion, on s’aperçoit qu’elle pose plus de problèmes qu’elle n’en résout.

La loi française prévoit que les infractions pénales sont prescrites trois ans après la commission d’une contravention, 5 ans après un délit et 10 ans après un crime. Le point de départ du délai de prescription commence à la commission de l’acte ou à la dernière procédure légale engagée à son égard. Des dispositions dérogatoires à
En lire plus

Les oubliés de la prévention routière

L’inclusion des enfants et des adultes porteurs de handicap passe par la compensation de leur déficience, mais aussi par leur alignement sur le droit commun, quand cela est possible. Il reste des secteurs où le fossé est encore profond. Explications.

La loi de 2005 sur le handicap prévoit que le principe d’accessibilité s’applique à tout espace recevant du public. Cela concerne les personnes souffrant de handicap moteur qui ne doivent pas se retrouver bloquées, par exemple, par un escalier ou un perron trop élevé. Mais, l’accès doit tout
En lire plus

Quelle pratique professionnelle face aux MIE ?

Le Réseau Euro-méditerranéen pour la protection des mineurs isolés propose une formation permettant d’éclairer les professionnels sur les enjeux du travail auprès de cette population atypique. Conçu comme un outil destiné à accompagner les acteurs de terrain, il s’agit de construire une dynamique d’échanges, d’expériences et de savoir-faire, en favorisant la diffusion des bonnes pratiques dans le domaine de l’accueil, de la prise en charge et du suivi. Ce qui traverse cette formation, c’est le souci d’élaborer une posture adaptée, en gardant à
En lire plus

MIE: le REMI

Coordonner les efforts ici et là-bas

La recherche de solutions pour faire face à l’errance des mineurs isolés étrangers ne peut être uniquement locale. Elle doit être globale, intégrant à la fois la situation de grande précarité des pays de départ et les modalités de prise en charge des pays d’accueil. D’où la création d’un réseau euroméditérranéen. Explications.
Le travail auprès des mineurs isolés étrangers rend incontournable l’action partenariale. D’abord, parce que l’on a besoin de s’alimenter en permanence de connaissances sur la
En lire plus

MIE: Quand tout va bien

Quand tout va bien, rien ne va plus

Le sentiment des adolescents, au seuil de la majorité, est souvent ambivalent : mélange de satisfaction face à la levée de la tutelle adulte vécue parfois comme trop pesante et angoisse face à des responsabilités qu’il va falloir dorénavant assumer. L’enjeu est bien différent pour les mineurs isolés étrangers qui vivent cette échéance comme une menace terrifiante : être confronté à l’effondrement de tous leurs projets.

Les publics cibles de l’action sociale en général, tout comme ceux concernés par
En lire plus

Le crime est-il évitable?

Régulièrement, les faits divers sont le prétexte de décisions prises sur le coup de l’émotion. Nouvelle illustration avec le drame de Chambon-sur-Lignon, occasion d’une surenchère de démagogie.

Un viol suivi d’un meurtre particulièrement horrible, et voilà la classe politique et médiatique qui s’emballe. Assurément, le destin de la jeune Anièce à Chambon-sur-Lignon est terrible. Le choc une fois passé, les questions se sont mises à fuser sur le ton maintenant récurrent de « ce crime était prévisible », « pourquoi n’a-t-on rien fait pour
En lire plus

La « clinique de concertation »

Une nouvelle méthodologie est venue se rajouter à toutes celles qui se sont accumulées depuis des années. Pour confidentielle qu’elle soit, elle a séduit nombre de praticiens qui y voient une synthèse de plusieurs courants de pensée contemporains. L’occasion d’aller y voir de plus près.

La « clinique de concertation » est une approche appliquée tant en psychothérapie, qu’en travail social. Elle est née en 1996, comme produit d’une époque marquée par la nécessité de modifier certaines pratiques professionnelles. A ce titre, elle s’abreuve à au
En lire plus

Les lignes téléphoniques à caractère social

C’est aux américains que l’on doit l’invention de la permanence téléphonique d’écoute et d’aide : ils créent, dès 1905, une ligne dédiée aux suicidaires. Il faut attendre la seconde moitié du XXème siècle pour que cette pratique se développe en Europe. En France, la première expérience de téléphonie sociale remonte au début des années 60, avec la création de « SOS amitié ». L’École des parents et des éducateurs ouvre Interservice Parents, en 1971. Puis, c’est au tour de Sos Parents-enfants, en 1979 ; d’Ecoute-point-jeunes, en 1980
En lire plus

Menace sur les lieux de vie

Il aura fallu attendre les lois de 2002 et 2007, pour que les lieux de vie bénéficient d’une existence officielle au sein de l’action sociale. Après quarante ans d’une pratique dont l’utilité et la pertinence auront été validées et valorisées par tous les partenaires et financeurs, un statut leur a enfin été accordé. Mais, à peine acquise, cette légitimation est déjà menacée. L’administration fiscale, dans une circulaire* publiée le 12 février 2010, a clarifié le régime réservé à ces structures : « les prestations rendues par les lieux de vie

En lire plus