Pour réussir le placement familial

ALLARD Christian, ESF, 2007, 233 p.

Dans un style très didactique, Christian Allard nous propose ici un ouvrage à destination tant du lecteur novice que du praticien expérimenté. S’abreuvant aux sources de la psychanalyse, il sait aussi se tourner vers les notions d’attachement, d’empreinte, de résilience, de carence affective, de trouble du lien, sans oublier les axes de la parentalité définis par le groupe de Didier Houzel. Références riches et multiples qui permettent d’évoquer l’accueil en placement familial dans toute sa complexité tant

En lire plus

Pourquoi on nous a séparés. Récits de vie croisés : des enfants placés, des parents et des professionnels

Christine ABELX-EBER, Erès, 2006

En donnant longuement la parole à deux mères d’enfants placés particulièrement aigries par leur vécu, le risque était d’objectiver leurs rancoeurs contre les travailleurs sociaux. Christine Abelx-Eber a su traiter avec intelligence et finesse la question de la séparation, en sachant éviter les généralisations hâtives. Elle rappelle que l’une des dérives de la protection de l’enfance est cette confusion entre maintien des liens avec la famille et maintien auprès de parents nocifs et dangereux. Elle évoque aussi

En lire plus

Les assistantes maternelles. De la garde à l’accueil éducatif

Catherine SELLENET, L’Harmattan, 2006, 194 p.

Dans un pays marqué par la pénurie des moyens de garde pour les enfants de moins de trois ans, le métier d’assistante maternelle a un bel avenir devant lui. En 2001, on estimait en effet à 280.000 le nombre d’enfants ne bénéficiant pas d’un mode d’accueil et devant être reçus par la famille élargie ou chez des gardiennes non déclarées. Jusqu’en 1977, cette fonction de nourrice resta peu encadrée. Les lois de 1977 et 1995 lui accordèrent un statut. La récente loi de 2005 paracheva sa

En lire plus

La conjugaison des temps en placement familial: un possible défi?

ANPF, L’Harmattan, 2006, 172 p.

Le défi que l’association nationale des placements familiaux a essayé de relever dans son dernier congrès dont les actes sont présentés ici, c’est bien l’articulation entre le temps judiciaire, le temps institutionnel et le temps individuel. Le temps judiciaire pose une triple mise à distance. Il permet de différer dans l’espace (le cadre de son intervention étant ritualisé), dans la durée (temporisation minimale de l’élaboration), dans l’instrumentalisation enfin (la justice fonctionne selon des règles et des

En lire plus

Placer l’enfant en institution: MECS, foyers éducatifs et village d’enfants

Michel CHAPONNAIS, Dunod, 2005, 234 p.

L’internat est né du besoin ressenti par l’église de scolariser les enfants pour les soustraire à l’influence du protestantisme. Et quelle meilleure façon de veiller à sauver leur âme que de les séparer de leurs familles ? Le fonctionnement restera longtemps très collectif (repas et dortoir dans de grande salles communes) et internalisés (école, loisirs en interne avec peu d’ouverture sur l’environnement). Utilisés pour éloigner les enfants de l’influence de leurs familles, les internats seront aussi

En lire plus

La bientraitance de l’enfant en protection sociale

Françoise PEILLE, Armand Colin, 2005, 272 p

« Le placement de l’enfant dans une autre famille a existé de tout temps » explique dès ses premiers mots cette praticienne expérimentée de la protection de l’enfance. Refusant de s’inscrire dans un débat idéologique pour ou contre les séparations, elle rappelle que le bien-être de l’enfant doit obligatoirement prendre en compte les parents et l’évaluation clinique de leurs liens avec lui. Mais en même temps, elle n’hésite pas à dénoncer les tentatives de maintien coûte que coûte de ces mêmes liens

En lire plus

En finir avec le placement ou "j’habite chez mes parents"

Gilles CHENET, éditions Jeunesse et droit, 2004, 134 p.

Voilà un ouvrage passionnant qui fourmille d’une réflexion qui démontre la vivacité et la créativité du milieu éducatif … du moins quand celui-ci s’autorise à penser, plutôt que de confier cette tâche à des experts dûment attitrés, chargés de nous expliquer comment nous devons raisonner. Même si le cheminement de Gilles Chenet prête à polémique, ce que nous ferons dans les lignes qui suivent, ce responsable de MECS pose de vraies questions. Il y a d’abord ce titre, provocateur s’il en

En lire plus

Le placement familial. De la pratique à la théorie

Myriam DAVID, Dunod, 2004, 472 p.

Les éditions Dunod ont publié en 2004 la cinquième édition revue et corrigée d’un ouvrage incontournable qui fut l’occasion pour Myriam David de donner ses lettres de noblesse à une pratique qui aura été marquée par des dérives propres à son époque. Le placement familial fut longtemps plus proche d’une déportation de hordes d’enfants dans les coins les plus reculés de la campagne, réalisée dans des conditions de brusquerie et d’impréparation aux conséquences trop souvent catastrophiques. C’est aux lendemains

En lire plus

Accueillir les adolescents en grande difficulté. L’avenir d’une désillusion

Claude BYNAU,  érès, 2004, 320 p.

Pour s’occuper d’adolescents en grande difficulté, il faut y croire. Ce dont ils ont besoin, ce n’est pas seulement d’une attention et d’un investissement affectif ou de la satisfaction de leurs besoins matériels. Ils sont aussi à la recherche d’adultes qui posent sur eux des rêves et des désirs. Ils peuvent ensuite s’y engouffrer ou au contraire s’y opposer farouchement. Mais, au moins, ils ont de quoi se construire et sur quoi s’appuyer. Pourtant, la lassitude et le découragement sont souvent au

En lire plus

Le placement familial, une vieille histoire à réinventer

Denise BASS et Arlette PELE, érès, 2002, 168 p.

Le placement familial est encore trop souvent vécu comme un échec pour le professionnel, un rapt pour l’enfant et une sanction pour les parents. La séparation est fréquemment retardée, par peur qu’elle intervienne trop tôt, au risque d’intervenir dans l’urgence, quand il est trop tard. Or, s’il faut rappeler que cette décision est toujours prise sur la trame d’une violence familiale qui compromet gravement le devenir psychoaffectif de l’enfant, il faut aussi renoncer à la croyance en la

En lire plus