La marche du temps - Ethnographie d’un parcours adolescent (Tome 3)

LE REST Pascal, Ed. L’Harmattan, 2011, 268 p.

Pascal Le Rest nous propose ici le troisième et dernier opus de mémoires d’adolescence qui pour n’être pas officiellement autobiographiques, constituent néanmoins un retour sur son itinéraire personnel. Mais, comme les deux premiers tomes, loin de proposer une chronologie autocentrée venant flatter un ego surdimensionné, son récit donne au contraire à voir des fonctionnements qui vont bien au-delà d’une simple destinée individuelle. Nous avions laissé Franck confronté aux affres d’une jeunesse

En lire plus

Vieillir vieux, vieillir mieux? Réenchantement et créativité

HARDY Laurence (sous la direction), Le Sociographe n°35, mai 2011, 128 p.

Le « vieux » est devenu une figure repoussoir, une catégorisation par exclusion qui privilégie le prisme de la démence, de la perte progressive d’autonomie et de la dépendance. Sans compter la notion de déficit : il est cet Autre soupçonné de puiser dans des ressources qui ne sont pas inépuisables (revenus, habitat, espaces de circulation). Mieux vaut parler de vieillissement, ce qui permet d’aborder ce double mécanisme concernant tout un chacun : on est toujours le

En lire plus

Ethnographie d’un parcours adolescent. Une jeunesse entre béton et bitume (Tome 1)

LE REST Pascal, L’Harmattan, 2010, 214 p.

« Toutes les grandes personnes ont d'abord été des enfants, mais peu d'entre elles s'en souviennent » écrivait Antoine de Saint-Exupéry, dans la préface de son célèbre livre Le Petit Prince. Pascal Le Rest est de ceux qui ont échappé à cette amnésie. Le récit qu’il nous propose n’est pas seulement une plongée dans l’époque de sa propre adolescence que les cinquantenaires liront avec une nostalgie certaine. Il est aussi une tentative fort réussie d’identifier ce qui est transversal à toutes les

En lire plus

Ethnographie d’un parcours adolescent. Banlieue sud et le 17ème printemps (Tome 2)

LE REST Pascal, L’Harmattan, 2010, 214 p.

Le second tome du récit de Pascal Le Rest n’est pas la suite du premier, puisqu’il se situe chronologiquement dans la période qui le précède. Autant « une jeunesse entre béton et bitume » décrivait l’entrée dans l’âge adulte, autant « banlieue sud » évoque les années adolescentes. Aller de troquet en troquet, massacrer les flippers, découvrir les joies de l’ivresse, chahuter les profs, défier la mort sur sa mobylette, ses premiers flirts etc. Tout y est. On rit beaucoup. On s’attendrit parfois. On

En lire plus

L’enfant face à la séparation des parents. Une solution, la résidence alternée

NEYRAND Gérard, La Découverte, 2009, 266 p.

Publié en 1994, l’ouvrage de Gérard Neyrand n’a cessé d’être réédité, en 2001, 2004 et 2009. Et pour cause : c’est la seule étude sociologique existante sur l’application de la résidence alternée. Le point de vue des parents et celui des juges des affaires familiales y sont largement développés. Si les premiers expriment une satisfaction quasiment unanime, les seconds manifestent majoritairement leur hostilité. Logique, puisque leur avis a été recueilli à une époque où cette solution n’était pas

En lire plus

Soutenir et contrôler les parents. Le dispositif de parentalité

NEYRAND Gérard, érès, 2011, 171 p.

Voilà un ouvrage essentiel à lire, si l’on veut comprendre l’évolution des problématiques familiales contemporaines. Gérard Neyrand commence par rappeler la montée de la figure de l’individu corrélées à l’évolution des valeurs néo-libérables et ses conséquences sur les mutations vécues par le couple. L’importance grandissante des unions libres, la création du PACS, l’accroissement des séparations conjugales, l’augmentation du nombre de familles monoparentales ou recomposées … le rapport à l’enfant ne peut

En lire plus

Les jeunes français ont-ils raison d’avoir peur?

GALLAND Olivier, Armand Colin, 2010, 160 p.

Alors que la jeunesse possède le privilège d’envisager l’avenir avec optimisme, celle de notre pays se caractérise par un profond pessimisme, tant sur son devenir personnel que sur celui de la société. Seulement un quart des jeunes français s’imaginent des lendemains prometteurs, contre 60% des jeunes danois, par exemple. Cette situation est le produit d’un ensemble de facteurs subjectifs et objectifs. Olivier Galland nous aide à mieux en comprendre les tenants et les aboutissants. Certes

En lire plus

Les enfants de la République. L’intégration des jeunes de1789 à nos jours

JABLONKA Ivan, Le Seuil, 2010, 357 p.

Comprendre le regard stigmatisant porté aujourd’hui sur des jeunes de cité transformés en ennemis intérieurs et affublés de tous les méfaits, nécessite de jeter un regard rétrospectif sur la façon dont l’enfance abandonnée et délinquante est devenue une affaire d’État. C’est ce que nous propose Ivan Jablonka, en remontant à la Révolution, période à partir de laquelle, ces enfants n’ont plus été perçus comme un danger, mais comme en danger et ont été pris en charge, à ce titre, par la nation. Leur

En lire plus

Reconnaissance sociale et dignité des parents d’enfants placés. Parentalité, précarité et protection de l’enfance

SÉCHER Régis, L’Harmattan, 2010, 205 p.

Voilà un ouvrage de grande qualité, abreuvé aux meilleures sources des sciences humaines, présenté dans une langue fluide et accessible, qui évite à la fois l’approximation du sens commun et le jargon universitaire. La recherche que nous présente Régis Sécher est consacrée à une population qu’il a côtoyée en tant qu’éducateur : ces parents d’enfants placés, confrontés à la réprobation sans appel du corps social. Même si la volonté de considérer ces familles comme partenaires de l’éducation de leurs

En lire plus

Protéger l’enfant avec ses deux parents. Le centre parental. Une autre voie pour réussir la prévention précoce

CHATONEY Brigitte & VAN DER BORGHT Frédéric, Editions de l’Atelier, 2010, 158 p.

L’ouvrage que nous proposent Brigitte Chatoney & Frédéric Van Der Borght, peut être lu à partir de plusieurs registres. C’est d’abord le récit d’une aventure, comme le travail social sait en concocter, parfois, quand il se fait audacieux et opiniâtre. Contre vents et marées, une équipe de professionnels a réussi à imposer la fusion des deux schémas dévolus à des dispositifs traditionnellement étrangers, l’un à l’autre : accueillir un enfant sans ses

En lire plus