Retrouvez les sites

du Lien Social avec qui je collabore depuis 1994 : www.lien-social.com
et de mon collègue et ami Didier Dubasque : www.dubasque.org

La petite graine et le jardinier - Eduquer, c’est possible

Jacques DESBOIS, éditions Mutine, 1999, 155 p.

Que font la plupart des éducateurs arrivant en fin de carrière et partant à la retraite ? Ils se replient sur leur vie privée, se consacrant à leur famille, bien décidés à enfin profiter d’un repos bien gagné. Il ne viendrait à personne l’idée de le leur reprocher. Une vie entière consacrée à aider les autres, cela justifie bien qu’on leur lâche enfin la grappe ! Pourtant,  une telle expérience accumulée mériterait mieux que cet effacement programmé. En Afrique, un proverbe affirme qu’un

En lire plus

Jeunes reclus, souvenirs de galères et d’éducation active

François RIMAIRE, érès, 1999, 176p.

Voilà un petit bijou écrit d’une manière dynamique et avec une précision étonnante pour des souvenirs datant de plus de 55 ans. Il ravira les amateurs d’histoire et plus particulièrement les lecteurs attachés aux sources de la rééducation des jeunes en difficulté. Au travers de ses mémoires, l’auteur nous plonge au cœur de la période charnière qui a vu l’administration pénitentiaire engager les réformes pour la transformation des maisons de correction. Nous sommes en 1938. Les campagnes de presse d’Alexis

En lire plus

Résoudre les conflits dans les établissements sanitaires et sociaux

Jean René LOUBAT, Dunod, 1999, 291 p.

L’ouvrage de Jean-René Loubat est construit autour d’une démonstration, qui, pour être convaincante, n’en bouscule pas moins les à priori qui imprègnent notre époque à ce point paradoxale qu’éminemment conflictuelle, elle a néanmoins horreur du conflit. Or, celui-ci n’est pas un dysfonctionnement de l’organisation sociale, mais s’avère un mode de fonctionnement parfaitement fonctionnel et éminemment utile à l’évolution et au progrès. Ce qu’explique l’auteur, c’est qu’« il n’est en rien une pathologie

En lire plus

L’acte éducatif - Clinique de l’éducation spécialisée

Joseph ROUZEL, érès, 1998, 232p.

Bien sûr, l’on pourrait se gausser, en rapportant la démonstration que l’auteur reprend de Lacan concernant la mise en équation de la métaphore paternelle. Mais ce serait là tomber dans la facilité et la caricature … Joseph Rouzel est lacanien. On le sait. Cela ne l’empêche pas de dire des choses tout à fait passionnantes.
Ainsi, de son coup de colère contre cette dérive du travail social qui provoque une massification des populations conçues uniquement qu’en tant que groupes sociaux (banlieues, zones à

En lire plus

Rencontres avec des bien-portants

Bernard DUMAZ, éditions Jean Curutchet, 1998, 223 p.

Les principaux acteurs du système sanitaire, mais aussi chacun d’entre nous qui, un jour ou l’autre, est confronté pour soi-même ou ses proches au monde médical devraient se plonger d’urgence dans le récit de vie tout à fait édifiant de Bernard Dumez. D’une écriture fluide, bourrée d’humour (malgré la gravité du sujet abordé), la démonstration fait mouche : c’est toute notre culture de la maladie et des malades qui est ici interpellée. Pourtant, l’auteur n’était pas destiné à devenir un

En lire plus

Jamais sans famille, un éducateur en milieu ouvert

ROUGIER Bruno, érès, 1999, 162 p

Chaque situation familiale est unique. C’est la richesse qui caractérise l’être humain et le distingue d’une machine qui duplique à l’envie les mêmes mouvements mécaniques. Mais c’est aussi toute la difficulté des métiers d’aide et de relation que d’inventer et d’innover d’une manière originale et unique face à toute configuration nouvelle.  C’est sur cette base que Bruno Rougier nous décrit son action qui s’inspire de la systémie. Mais, il est parfois un peu difficile de suivre les méandres des vignettes

En lire plus

Graine de crapule & Les vagabonds efficaces

Fernand DELIGNY, Dunod, 1998, 264 p.

« L’éducateur est un créateur de circonstances » prétendait Fernand Deligny. Sa pensée, ses conceptions, sa pratique apparaissent étonnamment modernes. En avance sur son époque, il sera marginalisé par des institutions effrayées par ses méthodes pour le moins révolutionnaires. Les éditions Dunod nous propose ici une réédition de plusieurs de ses écrits dont deux de ses œuvres essentielles. Il s’agit d’un journal de bord, d’un carnet de route d’un très grand professionnel. Sa lecture ne doit pas rester
En lire plus

Le syndrome de Judas

Jacques ROBION, Edition Cassiopée (5 bis place de la Chapelle 44100 Nantes), 1998, 99p.

L’essai de Jacques Robion place le lecteur au cœur de la problématique de l’AEMO. Il se veut une réplique à la confusion.

Confusion, tout d’abord, qui s’établit quand l’intervenant se laisse engloutir par la relation duelle avec la famille. D’un côté, il y a la demande de cette dernière, de l’autre l’exigence de la commande sociale. Le professionnel n’est pas là -selon l’auteur- pour jouer un rôle de médiation mais bien de synthèse. Ce qui va en ressortir

En lire plus

Etre éducateur dans une société en crise - Un engagement, un métier

Philippe GABERAN, ESF , 1998, 140 p.

Qui parle traditionnellement de l’avenir de l’éducation spécialisée ? On trouve des psychologues, des psychanalystes, des sociologues et autres universitaires … Ici, c’est un professionnel de terrain qui prend la parole. S’il est chercheur en sciences de l’éducation, il n’en continue pas moins à exercer comme éducateur spécialisé auprès d’adultes en difficulté. C’est cette double approche qui donne envie de lire Philippe Gaberan. Et ça tombe bien, car des choses, il a à en dire ! Son propos a l’ambition de

En lire plus

Internats et séparations, des outils éducatifs?

Richard JOSEFSBERG, érès, 1997, 152 p.

L’internat a eu son heure de gloire : le placement était alors conçu comme l’éloignement du milieu pathologique et était doté de toutes les vertus. Puis est venue la période de disqualification : la plus mauvaise des familles vaudrait mille fois mieux que la meilleure des séparations. Aujourd’hui, on en revient à une perception plus raisonnable. Aussi, le travail que nous propose Richard Josefsberg est-il le bienvenu. Pourtant, les 100 premières pages quoiqu’érudites et fort bien documentées ne nous

En lire plus