Retrouvez les sites

du Lien Social avec qui je collabore depuis 1994 : www.lien-social.com
et de mon collègue et ami Didier Dubasque : www.dubasque.org
Les publications en sciences humaines sont nombreuses et d’une richesse impressionnante.La lecture de centaines d’ouvrages a constitué, à chaque fois, un moment de plaisir et de grande satisfaction intellectuelle. J'espère que l’internaute trouve dans ces critiques l’envie de se plonger, à son tour, dans ces livres

Parents, à quoi ça sert

Sous la direction de Daniel COUM, érès, 2001, 184 p.

Les pratiques se multiplient qui visent à aider les parents. Mais on ne s’interroge pas si souvent sur les représentations, les présupposés et les théories implicites qui les animent. C’est ce que propose cet ouvrage qui, d’emblée, se détourne des deux conceptions courantes qui perçoivent la parentalité dans une dimension sentimentaliste (fondant ainsi le lien familial sur l’élection affective de l’autre) ou dans une vision plus moraliste (assenant alors une définition définitive de la

En lire plus

La problématique paternelle

Sous la direction de Chantal ZAOUCHE-GAUDRON, érès, 2001, 206 p.

Voulant renouveler l’expérience du colloque épistolaire mené par René Zazzo en 1974 à propos de l’Attachement, les initiateurs de ce livre ont décidé de solliciter près d’une dizaine de spécialistes issus de la psychologie du développement, de l’histoire, de la psychanalyse et de la sociologie, sur la question paternelle. Après un long texte plutôt insipide et bavard de Serge Lebovici, on lira avec bonheur des contributions d’une grande richesse et d’une grande culture. Pendant

En lire plus

En prison avec des ados - Enquête au cœur de l’école du vice

Edouard ZAMBEAUX, Denoël, 2001, 186 p.

A raison de 7000 mineurs incarcérés par an, les « sauvageons » sont en permanence entre 700 et 900 à se répartir sur une cinquantaine d’établissements pénitentiaires. Si cette mise à l’écart protège la société de nouveaux passages à l’acte, elle ne fait que préparer ceux  qui surviendront plus tard. Les principes de justice qui ont présidé à l’enfermement d’un jeune sont quotidiennement bafoués tout au long de son séjour en prison : racket, consommation de stupéfiants, arbitraire des décisions

En lire plus

Libres de savoir, ouvrir les yeux sur notre propre histoire

Alice MILLER, Flammarion, 2001, 198 p.

Tout au long des ouvrages qu’elle publie année après année (celui-ci est le dixième depuis 1983), Alice Miller n’a de cesse que de démontrer ce qui lui tient à cœur : faire prendre conscience à ses contemporains des effets dévastateurs que l’éducation traditionnelle a pu produire dans le psychisme de chacun. Sa thèse a quelque chose d’à la fois très tentant et à la fois très irritant. La dénonciation de cette fessée « qui n’a jamais fait de mal à personne » est ici essentielle. Les lésions que peuvent

En lire plus

La tentation du néant - Comprendre le suicide pour mieux le prévenir

Kay REDFIELD JAMISON, Robert Laffont, 2000, 302 p.

Beaucoup d’espèces animales sont capables de se montrer téméraires et violentes et de s’auto mutiler. La seule à pouvoir s’infliger la mort avec l’intention de le faire est l’être humain. Ce trait spécifique se retrouve à toutes les époques. Les plus anciennes civilisations, y ont eu recours, parfois, comme forme de survie, quand il s’agissait d’économiser les vivres ou de permettre à la communauté nomade de se déplacer sans être handicapée par les vieillards ou les malades. Dans l’antiquité

En lire plus

Suicide de l’adolescent

Marie-France LE HEUZEY, Masson, 2001, 120 p.

« Petit mais costaud » : avec ses 120 pages, cet opuscule donne au lecteur une vision synthétique et apporte l’essentiel de ce que l’on doit connaître sur cette question. Très bien présenté et très bien écrit, il passe en revue les nombreuses études épidémiologiques et statistiques réalisées et les multiples hypothèses élaborées, propose des vignettes cliniques et de petits résumés sous forme d’encadrés. Destiné, à l’origine, à un public médical, il est aussi accessible aux non spécialistes qui ne

En lire plus

Des métiers de la petite enfance - Des professions en quête d’identité

Didier-Luc CHAPLAIN, Marie-France CUSTOS-LUCIDI, Syros, 2001, 175 p.

En occident, les soins apportés aux enfants, aux femmes enceintes et aux vieillards ont toujours été une affaire de femme. Le christianisme est venu renforcer cette tendance, d’une part en valorisant l’esprit au détriment du corps considéré comme sale, méprisable et dégradant, d’autre part, en identifiant les pratiques d’aide et de soutien à des compétences considérées comme féminines : dévouement, patience, générosité, compassion ou encore oubli de soi. Mais, tout cela ne

En lire plus

La force des émotions amour, colère, joie...

François LELORD et Christophe ANDRE, Odile Jacob, 2001, 398p.

Qu’est- ce que l’émotion ? C’est une réaction soudaine de tout notre organisme qui s’exprime sous des formes physiologiques (notre corps), cognitives (notre esprit) et comportementales (nos actions). Ces manifestations quotidiennes de l’être humain ont été étudiées depuis des siècles. Quatre points de vue tentent de les expliquer. L’approche évolutionniste, tout d’abord,  qui en fait une pure fonction génétique. La vision physiologiste, ensuite, qui considère que c’est avant tout

En lire plus

Que se passe-t-il en moi? Mieux vivre ses émotions au quotidien

Isabelle FILLIOZAT, JC Lattès, 2001, 301 p.

On a longtemps cru que les émotions perturbaient le processus de décision. On sait aujourd’hui qu’elles nous rendent raisonnables. Isabelle Filliozat, qui n’en est pas à son coup d’essai sur ce thème, persiste et signe : nos émotions nous guident dans nos choix quotidiens, orientent nos actes, nourrissent nos pensées. Elles ne deviennent destructrices que lorsqu’elles ne peuvent être vécues, exprimées et entendues. Tout au long de l’ouvrage, elle en fait la démonstration, expliquant comment il faut

En lire plus

La guérison du cœur

Guy CORNEAU, J’ai lu, 2000, 340 p.

Nos souffrances ont-elles un sens? Si l’auteur n’avait pas connu lui-même des difficultés de santé qui l’avaient confronté aux pires souffrances, aurait-il pu écrire un tel livre ? On ne le saura jamais. Dans un style agréable qui nous fait plus penser au conte qu’au froid traité de psychothérapie, Guy Corneau nous livre des convictions qui renforcent l’affirmation de Jung selon laquelle, il existerait un « monde-un » dont matière et esprit formeraient des facettes intimement liées. Nombreux sont les

En lire plus