La souffrance des adolescents. Quand les troubles s’aggravent: signaux d’alerte et prise en charge

Philippe JEAMMET et Denis BOCHEREAU, La Découverte, 2007, 224 p.

En 2004, on comptait dix millions de 12-25 ans, représentant 17% de la population : 3,3 millions de collégiens, 1,5 million de lycéens, 2,1 millions d’étudiants (ils étaient à peine 30.000 en 1900 !) et 330.000 apprentis. Si la majorité des adolescents va bien, reconnaissent les auteurs, cela ne signifie pas pour autant qu’ils échappent à la zone de turbulence propre à cette période la vie, c’est tout simplement « qu’ils parviennent à la surmonter » (p.17). Depuis un certain

En lire plus

Les ados et leurs croyances. Comprendre leur quête de sens et déceler leur mal-être

Philippe LE VALLOIS, Christine AULENBACHER, éditions de l’Atelier, 2006, 160 p.

Depuis quelques d’années, l’attirance de certains adolescents pour le paranormal et les croyances parallèles déstabilise et inquiète les adultes. Voilà un ouvrage fort intéressant qui permet d’éclairer cette fascination. Première explication, des traits de personnalité propres à favoriser l’attirance pour les pratiques occultes : une pensée magico irrationnelle ou une prédominance pour l’attribution externe de la destinée (conviction d’être influencé et déterminé

En lire plus

N’ayons pas peur des ados

Jacques ARENES, Desclée de Brouwer, 2006, 164 p.

On décrit souvent l’adolescence comme une période de grands remaniements identitaires. Le jeune est en recherche d’identification, s’adressant aux adultes disponibles, y compris hors de sa famille, lui qui n’hésite pas à aller voir ailleurs et à se lancer à la recherche d’un autre monde. On met moins souvent l’accent sur la véritable expertise qui se déploie à cet âge, à détecter la moindre faille dans la cohérence parentale, à pousser chacun des parents dans ses retranchements et à

En lire plus

Ado à fleur de peau. Ce que révèle son apparence

Xavier POMMEREAU, éditions Albin Michel, 2006, 265 p.

Voilà un ouvrage qui donnera le sentiment à beaucoup de lecteurs d’avoir déjà vu quelque part ce qu’il lit. Que son enfant pubère vienne à entrer dans la pièce où il est allé chercher un peu de tranquillité, pour lire cet ouvrage et il comprendra enfin son sentiment de familiarité. Xavier Pommereau plonge ses descriptions dans un vécu qui est partagé par un certain nombre de parents et d’éducateurs. Ce qui en fait tout l’intérêt. Chacun le sait, l’adolescence est synonyme de remaniements

En lire plus

L’adolescent est une personne

Michel FIZE, Seuil, 2006, 252 p.

L’auteur l’annonce d’emblée : son livre nous parle des 85% d’adolescents qui vont bien. On n’a pourtant l’habitude trop souvent d’évoquer cet âge de la vie qu’à partir de comportements négatifs : gaucherie, rougissements, honte, intransigeances, égoïsme, instabilité, toute-puissance… Ce qui est étonnant, c’est que l’on aie ainsi naturalisé les caractéristiques d’une classe d’âge qui est loin  d’exister partout. Pour 87% du 1,2 milliard d’habitants de notre terre âgés de moins de 25 ans, le passage de l’enfance

En lire plus

Au secours, on veut m’aider

Tome 1 - Claude SERON, éditions Fabert, 2006, 482 p.

Chacun l’a compris, à l’adolescence, la transformation physique met à l’épreuve le corps du jeune qui, à son tour, met à l’épreuve à la fois son corps et le corps social. Mais ce moment crucial de la vie est aussi l’occasion de réaménagements psychiques qui nécessitent de la part des adultes des attitudes adaptées, au risque de voir l’adolescent être lui-même troublé du trouble qu’il suscite. Les parents ou les d’éducateurs qui choisissent la voie de la séduction et essaient de passer pour

En lire plus

L’adolescence aujourd’hui

Sous la direction d’Alain BRACONNIER, érès, 2005, 120 p

L’ « adulescens » désignait à l’époque de la Rome antique les citoyens âgés de 17 à 30 ans. Ce même terme identifiait au XVIIème siècle un « vieux beau » et au XVIIIème un « novice un peu niais, un morveux ». Chaque époque a donné un sens à cette notion, en fonction de ce dont elle avait besoin. Reste que l’évènement pubertaire constitue dans l’évolution humaine une authentique effraction qui perturbe gravement l’équilibre narcissique, mettant en danger la cohésion interne et le

En lire plus

Kiffe kiffe demain

Faïza GUENE, Hachette, 2004, 194 p.

Maman, quand elle vivait au pays, elle avait réussi à capter les chaînes françaises, grâce à une antenne expérimentale fabriquée avec une couscoussière en inox. Quand elle est arrivée avec mon père  à Livry Gargan, en février 1984, elle a cru qu’elle avait pris le mauvais bateau et qu’ils s’étaient trompés de pays. Elle m’a dit que la première chose qu’elle avait fait en arrivant dans ce minuscule F2, ça avait été de vomir. Je me demande si c’était les effets du mal de mer ou l’idée qu’elle venait juste de

En lire plus

Le bonheur d’être adolescent

Marie CRISPI-CRAUSTRE et Michel FIZE, érès, 2005, 270 p.

Michel Fize rapporte qu’au cours d’une interview sur Rfi, le journaliste présenta son ouvrage, en qualifiant son titre d’« ironique ». Comme si, parler du bonheur d’être adolescent ne pouvait être pris qu’au second degré et que, pour être crédible, il fallait surtout évoquer la crise et l’opposition. Certes, les tensions ne sont pas niables à cet âge qui peut voir apparaître des difficultés. Ce qui est contestable, c’est l’idée d’une crise biologique nécessairement inéluctable. De fait

En lire plus

Le corps adolescent

Annie BIRAUX, Bayard, 2004, 176 p.

La modernité a  été marquée par la levée des tabous sur la sexualité, l’allègement des contraintes sociales, la disparition des pressions morales et religieuses, ainsi que par l’évanouissement de la tradition. La conséquence la plus spectaculaire de ces évolutions majeures s’est manifestée du côté du corps qui s’est émancipé et a été investi comme jamais il ne l’avait été jusqu’alors. Mais le souci généralisé d’esthétisation qui s’en est suivi, est devenu culte de l’illusion, au point de faire de l’apparence

En lire plus