Le vrai langage des jeunes expliqué aux parents (qui n’y entravent plus rien)

Eliane Girard & Brigitte Kernel, Albin Michel, 1996, 269 p.

Le langage argotique a existé de tous les temps.

C’est une pratique créative et vivante. Elle se renouvelle chaque jour, certains termes disparaissant aussi vite qu’ils sont apparus. D’autres réapparaissent en sautant éventuellement une ou deux générations.

Comment s’y retrouver ? C’est d’abord un langage parlé qui emprunte à certaines langues étrangères comme l’anglo-américain, l’arabe ou le gitan. Ce qui complique les choses, c’est le passage au crible du verlan (inversement

En lire plus

Les Céfrans parlent aux Français. Chronique de la langue des cités

Boris SEGUIN et Frédéric TEILLARD, Calmann-Lévy, 1996

Voilà un ouvrage qui ne se lit pas: il se dévore.

Il est écrit avec un humour ravageur: les scènes décrites sont parfois cocasses, parfois dramatiques mais toujours présentées avec tendresse et réalisme. La banlieue y retrouve une humanité et une proximité auxquelles les médias nous ont peu habitué.

Au départ de cette publication il y a un dictionnaire du langage des ados réalisé dans un établissement scolaire placé au coeur-même d’un quartier difficile: le collège Jean Jaurès situé près

En lire plus

L’adolescence en héritage d’une génération à l’autre

Patrice Huerre, Calmann Lévy, 168 p., 1996.

De tous les âges de l’homme, l’adolescence est peut-être celui qui a le plus fasciné l’être humain. De nombreux ouvrages lui ont été consacrés. Pourtant, celui de Patrice Huerre comporte une originalité qui le fait se distinguer du propos traditionnel sur cette question.

Bien sûr, on retrouve des descriptions sans surprise, même si elles sont particulièrement bien formulées. L’auteur rappelle cette période de désillusion et désidéalisation par rapport à ses propres parents qui sont tour à tour

En lire plus

S.O.S. adolescence

Hélène Fuchs, 244 p., 1995, Copains de l’Almont place de l’église, B.P. 12 77950 Maincy

Hélène Fuchs est directrice de l’association « Les copains de l’Almont »- aussi dénommée COPAL- depuis 1981. Elle a présenté dans le cadre du diplôme des Hautes Etudes et Pratiques Sociales, un mémoire qu’elle a consacré à la structure qu’elle dirige. C’est ce travail qui a fait l’objet d’une édition que l’on peut se procurer au siège de l’association.

On ne trouvera pas ici une fougueuse approche théorique ni une brillante démonstration polémique. Nous

En lire plus

La prévention des toxicomanies chez les adolescents

Yves Gervais, L’Harmattan, 1994, 217 p.

Faire préfacer son livre par un Francis Curtet qui en 1985 s’est opposé à la libéralisation de la vente des seringues en affirmant « quand on jongle avec la folie et la mort, on peut tout autant jongler avec le sida » est un bien grand risque. Le livre d’Yves Gervais est resté des mois durant sur un coin de mon bureau avant que j’y jette un regard méfiant. Bien mal me prit de tarder ainsi. A peine les premières pages tournées, je me suis mis à le dévorer. L’intelligence du propos, la perspicacité de

En lire plus

Le non-droit des jeunes

Sous la direction de Paul MASOTTA, Syros, 1995, 178 p.

Le « non-droit » des jeunes pourrait faire penser à ces quartiers où la police ne pénètre pas et qui sont livrés à la loi des mafieux et autres trafiquants.

Pourtant, cette logique est plus profonde: elle s’inscrit dans ce réflexe archaïque qui fait intervenir le rapport de force dans notre quotidien. C’est dans la rue la loi du plus fort, du plus malin ou du mieux organisé. C’est à l’école, la loi du plus verbal, du plus adapté ou du plus conforme. C’est à la maison, la loi des adultes

En lire plus

Les jeunes dits “cas lourds”

CREAI Rhône-Alpes, 1994, 135 p

Cette étude commandée par la Commission d’Evaluation à l’origine du rapport concernant « L’insertion des adolescents en difficulté » aborde d’une façon tout à fait intéressante la question de ces ’’incasables’’. Ayant interrogé 49 services et établissements et intrewievé 15 de ces jeunes en situation critique, un certain nombre d’hypothèses sont avancées.

Le premier questionnement mis en avant dès les premières lignes concerne le souci de définition. Qu’est-ce qu’un ’’cas lourd’’ ? Un jeune est-il incasable de

En lire plus

L’adolescence, les années métamorphoses

Victor COURTECUISSE, Stock, 1992, 300 p.

Révolté par le déni des besoins de l’adolescent par un hôpital qui l’accueille en structure d’adultes à partir de 15 ans, le professeur Victor Courtecuisse réussit à ouvrir en 1982 au Kremlin-Bicêtre la première unité de soins spécialisée dans cette classe d’âge.

Pédiatre et praticien de terrain, l’auteur nous propose un regard plein d’humanité sur l’adolescence: on ne peut soigner ces jeunes -affirme-t-il- si on n’a pas le désir sincère de les côtoyer et de les comprendre. Tenter de définir cette

En lire plus

L’adolescence n’existe pas. Histoire des tribulations d’un artifice

P. Huerre, M. Pagan-Reymond, J.M. Reymond, Editions Universitaires, 1990, 255 p.

Deux psychiatres et un professeur de Lettres Modernes ont uni leurs efforts pour dénoncer ce qu ’ils considèrent comme le caractère éminemment relatif et artificiel de cet « entre-deux-âges » qui n’a selon eux rien ni d’universel ni d’incontournable.

Le texte est brillant et fort bien documenté. Le concept d’adolescence y est abordé selon de multiples acceptions. C’est ainsi que sont passés en revue les aspects éthologique (l’absence d’adolescence chez les

En lire plus

L’adolescent face à son corps

Annie Birraux, Bayard Editions, 1994, 204 p.

Voilà un ouvrage incontournable pour toute personne intéressée par la problématique de l’adolescence et soucieuse de répondre aux questionnements que cette classe d’âge pose. Ce sujet fait souvent l’objet de développements assez conventionnels. Annie Birraux, elle, nous propose de superbes pages que l’on se délecte à lire.

Annie Birraux est psychiatre. Elle est aussi psychanalyste. Si elle nous livre ses réflexions concernant les implications de cette école sur la compréhension de l’adolescence

En lire plus