Adomamans. Le tiers et le lien

Nelly CARPENTIER, Téraèdre, 2003, 128 p.

On les a appelées : filles-mères, mères célibataires, femme seules chef de famille, mères isolées, familles mopnoparentales ... Nelly Carpentier les a nommées « adomamans ». C’est charmant et plein de tendresse, comme seule, peut en avoir celui ou celle qui a approché de près ces adolescentes qui vivent une grossesse bien précoce. Elles finissent à peine leur propre enfance qu’elles entrent brusquement dans la fonction parentale. C’est là un mystère de notre époque : alors que la révolution

En lire plus

Les éternels adolescents. Comment devenir adulte

François LADAME, Odile Jacob, 2003, 220 p.

On sait que l’adolescence est un passage entre l’enfance et l’âge adulte et qu’il n’est recommandé n’y de s’y arrêter, ni de le contourner. Mais, qu’est-ce qui caractérise la fin de cette période de vie et l’entrée dans le monde adulte ? C’est à cette question que répond ici l’auteur en insistant tout particulièrement sur les modalités qui permettent le mieux cette transition. Conditions internes d’abord (sentiment d’identité et de sécurité existentielle, assises narcissiques suffisantes, rapport

En lire plus

Ce que je ne peux pas vous dire : 26 collégiens parlent

Oh éditions / France Inter, 2003, 335 p.

L’école est, depuis quelques décennies déjà, un sujet récurrent de débat et de polémiques chez les adultes. Chacun  a son point de vue sur ce qui va mal dans cette vénérable institution. On a juste oublié une chose : demander leur avis aux principaux concernés, les collégiens qui, pourtant, en sont les principaux bénéficiaires. Voilà un livre qui corrige cette injustice en donnant la parole à 26 collégiens de la 6ème à la 3ème.  Le résultat est très instructif. Il devrait entrer dans la liste des

En lire plus

Ne m’appelez plus jamais crise

Michel FIZE, érès, 2003, 160 p.

Michel Fize dénonce dans ce petit ouvrage fort bien documenté, le concept de crise d’adolescence, auquel il dénie toute légitimité. On doit reconnaître à l’auteur la pertinence de sa critique concernant la dérive qui a consisté à identifier toute une classe d’âge à ses seuls membres socialement en difficultés ou mentalement perturbés. Effectivement, Anna Freud avait sans doute tort d’affirmer que l’équilibre serait non seulement impossible à l’adolescence, mais que la tranquillité à cet âge serait pour le moins

En lire plus

La destructivité chez l’enfant et l’adolescent. Clinique et accompagnement

Jean-Yves HAYEZ, Dunod, 2001, 274 p.

Il ne faut ni diaboliser les jeunes, ni en faire que des anges ou des victimes. Mieux vaut les considérer comme des êtres dont la maturation progressive les confronte au débat intérieur entre le bien et le mal, l’égocentrisme et la sociabilité, le respect des règles et des lois et la transgression. Jean-Yves Hayez a écrit ici un véritable manuel de l’enfant destructeur et violent qui ravira le lecteur autant qu’il l’emplira d’effroi. D’une façon méthodique, il décrit le mode de fonctionnement du petit

En lire plus

Le deuxième homme - Réflexions sur la jeunesse et l’inégalité des rapports entre générations

Michel FIZE, Presses de la Renaissance, 2002, 317p

Simone de Beauvoir avait écrit « Le deuxième sexe » pour dénoncer l’oppression subie par les femmes. Michel Fize continue sur la lancée de ses ouvrages précédents et enfonce le clou avec son dernier livre, tout entier tendu vers la dénonciation de la domination  de la jeunesse par le monde des adultes. Aussi loin que remonte la mémoire humaine, nous explique l’auteur, les enfants ont été soumis par leurs aînés : droit de vie et mort pendant longtemps, libre disposition du corps infantile

En lire plus

Accompagner les jeunes dans la réussite de leurs projets

Deanna GARZA BROWN, Pascal et Xavier PAPILLON, Chronique Sociale, 2001, 128 p.

Cet ouvrage s’inscrit dans une vision résolument humaniste de notre société. Il se fonde sur un certain nombre de valeurs que le lecteur a de grande chances de faire siennes : l’important n’est pas tant de gagner sa vie que de contribuer positivement à la construction du monde dans lequel on vit, explique d’emblée la préface. Et pour y arriver, il est nécessaire de se poser toute une série de questions : la compétition est-elle encore la voie royale vers le succès

En lire plus

Nouvelles problématiques adolescentes

Sous la direction de Maryse VAILLANT, Jean-Paul LEBLANC, L’Harmattan, 2001, 245 p.

On retrouvera dans les Actes du colloque organisé en décembre 1999 à Pau, par l’Oeuvre de l’Abbé Denis, toute une série de textes fort intéressants replaçant la problématique adolescente en perspective. Le jeune de cette fin de siècle se positionne dans un contexte marqué par la crise de la transmission (l’enfant ne se sent plus ni descendant, ni solidaire de l’adulte : il grandit dans un présent permanent), par l’atomisation de l’individu (le citoyen a fait

En lire plus

Le lien groupal à l’adolescence

Jean-Bernard CHAPELIER et all, Dunod, 2000, 256 p.

L’ouvrage est destiné à un public de thérapeutes d’obédience psychanalytique. Celui-ci y trouvera son compte tant en matière théorique (à ne surtout pas manquer le « transfert topique dans la perlaboration de l’obscenalité ») que d’application au travail de groupe de la psychothérapie freudienne. Certes, il y a de ces affirmations qui, comprises certainement par le lecteur spécialisé, font froid dans le dos pour celui un peu plus candide qui trouve à la page 22 : « Or, nous savons que le

En lire plus

Les adolescents violents - Clinique et prévention

Yves Tyrode, Stéphane Bourcet, Dunod, 2000, 195 p.

Si la violence est nécessaire à l’existence, il est tout aussi nécessaire de la contrôler. Ce contrôle passe par le rituel et l’utilisation de la parole qui peut, en même temps qu’elle la canalise, paradoxalement, peut l’amplifier. Les manifestations violentes débutent surtout quand la communication et le dialogue n’arrivent plus à s’instaurer et que le discours défaillant ne peut plus être ni mentalisé, ni symbolisé. Présente à tous les âges de la vie on la retrouve plus particulièrement

En lire plus