Retrouvez les sites

du Lien Social avec qui je collabore depuis 1994 : www.lien-social.com
et de mon collègue et ami Didier Dubasque : www.dubasque.org

Le soutien thérapeutique aux parents

Sous la direction de Gérard BLEANDARU, Dunod, 2001, 208 p.

De nombreuses situations permettent de venir en aide aux parents : c’est ce que démontre cet ouvrage qui réunit les contributions de neuf spécialistes. C’est d’abord du côté de la thérapie que commence ce tour d’horizon. La relation des psychothérapeutes aux parents est liée en général à deux types d’intention : faire en sorte que le travail engagé avec l’enfant ne soit pas entravé par sa famille, le meilleur moyen pour atteindre ce but étant d’instaurer avec elle une alliance

En lire plus

Mouchons nos morveux. Conseils aux parents qui ne veulent plus se laisser marcher sur les pieds

Jean-Louis FOURNIER, Editions Jean-Claude Lattès, 2001, 196 p.

La Fondation de France a soutenu depuis près de 20 ans la création et le démarrage de multiples lieux d’accueil parents/enfants: 30 Maisons Vertes de 1979 à 1989, 70 structures pour l’exercice du droit de visite depuis 1987 et encore 70 lieux d’accueil de quartier entre 1990 et 1994. Elle a souhaité faire le point sur ces trois types d’expérience. Elle a donc commandé une étude transversale à 4 chercheurs qui nous proposent donc leur analyse dans un ouvrage tout à fait

En lire plus

A quoi sert l’autorité? S’affirmer - respecter - coopérer

Véronique Guérin, Chronique Sociale, 2001, 224 p.

Le concept d’autorité ne va plus de soi. Pendant longtemps, les manuels d’éducation pratique se sont centrés sur les sanctions et leur efficacité à faire obéir l’enfant. Plus proche du dressage des animaux dont on attend qu’ils se soumettent à leur maître, cet autoritarisme a surtout abouti au conformisme, au ressentiment et au désir de vengeance quand ce n’était pas à de la violence sournoise. En réaction, s’est développée une permissivité qui, si elle a élargi le champ d’exploration de

En lire plus

Parents, à quoi ça sert

Sous la direction de Daniel COUM, érès, 2001, 184 p.

Les pratiques se multiplient qui visent à aider les parents. Mais on ne s’interroge pas si souvent sur les représentations, les présupposés et les théories implicites qui les animent. C’est ce que propose cet ouvrage qui, d’emblée, se détourne des deux conceptions courantes qui perçoivent la parentalité dans une dimension sentimentaliste (fondant ainsi le lien familial sur l’élection affective de l’autre) ou dans une vision plus moraliste (assenant alors une définition définitive de la

En lire plus

La problématique paternelle

Sous la direction de Chantal ZAOUCHE-GAUDRON, érès, 2001, 206 p.

Voulant renouveler l’expérience du colloque épistolaire mené par René Zazzo en 1974 à propos de l’Attachement, les initiateurs de ce livre ont décidé de solliciter près d’une dizaine de spécialistes issus de la psychologie du développement, de l’histoire, de la psychanalyse et de la sociologie, sur la question paternelle. Après un long texte plutôt insipide et bavard de Serge Lebovici, on lira avec bonheur des contributions d’une grande richesse et d’une grande culture. Pendant

En lire plus

Travailler avec les parents pour une nouvelle cohésion sociale

Georges FALCONNET, Reynald VERGNORY, ESF, 2001, 136 p.

Tout commence en 1994, par une expérience des plus intéressante qui se déroule dans une ville moyenne de province : Dieppe (36.000 habitants). Un groupe de professionnels du social constate son essoufflement dans son mode d’intervention par rapport aux familles en difficulté éducative. Un diagnostic social est réalisé qui aboutit à la conviction que lorsque les parents demandent : « placez mon enfant », il faut entendre non pas « séparez-moi de lui », mais plutôt « trouvez-lui une

En lire plus

Les ressources de la fratrie

Sous la direction d’Edith TILMANS-OSTYN et Muriel MEYNCKENS-FOUREZ, érès, 1999, 288p.

La verticalité caractérise la relation de filiation, mais aussi l’abstraction, le divin, le symbolique. Elle a dominé toute la société du moyen âge. La pensée moderne a introduit l’horizontalité que ce soit dans l’intervention de la perspective en peinture, du contrat qui relie les individus entre eux ou encore l’explosion du commerce. Alors même que le défi contemporain réside bien dans l’articulation entre une verticalité garante du symbolique et de le

En lire plus

Fonctions maternelle et paternelle

Sous la direction de Georges GREINER, Dunod, 2000, 162 p.

Les parents sont aujourd’hui très peu étayés dans leur fonction qui reste mal désignée et est fréquemment confrontée à une redéfinition de la part d’une société qui se délite et s’enfonce dans la crise du symbolique. D’où les effets que l’on constate souvent de morcellement et de déstructuration de comportements qui sont dénoncés comme démissionnaires ou incompétents mais toujours responsables de la montée de la violence. C’est dans ce contexte où être père ou mère est reconnu

En lire plus

A mort la famille! Plaidoyer pour l’enfant

Michel Fize, érès, 2000, 224 p.

Michel Fize continue dans ce nouvel ouvrage la démonstration qu’il avait entamée dans ses précédentes parutions. Après avoir élevé les adolescents au stade de peuple et avoir dénié leur crise (pour en faire les victimes de la crise sociale), il s’attaque à la famille considérée comme « fossoyeur de la liberté des enfants » (p.208). L’organisation tribale, explique-t-il, garantissait des relations libres et volontaristes. Dès que la famille patriarcale s’est imposée, c’est le modèle pyramidal qui l’a emporté

En lire plus

Y a-t-il de bonnes mères?

Maurice T. MASCHINO, Belfond, 1999, 302 p.

"Il n'y a de bonnes mères que mortes". Maurice T. Maschino n'y va pas par quatre chemins. S'attaquer à ce que notre société a de plus sacré : la figure maternelle, relève du défi, voire de l'inconscience. C'est peut-être pour cela que la lecture de cet ouvrage est à recommander en priorité. Demander à une mère d'aimer sans excès, sans accaparer son enfant, ni l'étouffer. Lui demander de trouver le juste équilibre entre l'enfant objet et sa reconnaissance comme sujet. Lui demander de passer sans

En lire plus