Le juge des enfants

DE GARATE Jean-Philippe, Ed. Portaparole, 2019, 103 p.

Être juge des enfants, c’est entrer dans l’intimité des familles, croisant le dramatique, le sordide ou le pathétique. Les treize situations que l’auteur nous livre ici sont loin d’être à l’avantage des parents. En commençant par ces familles de la haute société qui ne sont pas exempts de dérives. A l’image de ce couple qui, pour sillonner les continents, n’en est pas moins abandonnique, préférant s’entredéchirer que de s’occuper de son fils ou cet entrepreneur à la tête d’une centaine

En lire plus

Je suis né … à 17 ans

BECCARO Thierry, Éd. Mon Poche, 2019, 304 p.

La biographie de l’un des animateurs les plus populaires du petit écran ? Le lecteur pourrait bien se méfier de ce genre de littérature people. Il aurait tort. Car, sous les projecteurs éclairant l’homme de radio et de télévision, de cinéma et de théâtre, se cache une face bien plus sombre : celle d’un petit garçon apeuré, recroquevillé sur lui-même pour se protéger de la violence de son père. Son exposition médiatique, Thierry Beccaro a voulu justement l’utiliser, pour attirer l’attention sur la

En lire plus

Et si les habitants participaient?

BACHIR Myriam, Éd. L’Harmattan-Éd Licorne, 2018, 199 p.

La démocratie représentative ne prévoit pas la consultation des citoyens hors période électorale. Pourtant, ont émergé, un peu partout dans le monde, des expériences plurielles, floues et non stabilisées de participation citoyenne.

La France n’y a pas échappé connaissant une importante production d’initiatives : comité des sages, conseil de quartier, assemblée de voisinage, jury citoyen, budget participatif … Mais, ces tentatives de démocratie directe ressemblent trop souvent à la

En lire plus

Organisation communautaire et radicalité

ALINSKY Saül (entretiens), Éd. du Commun, 2018, 113 p.

Saül Alinski (1909-1972) est un sociologue militant de l’alter-radicalité qui a consacré sa vie à sillonner les USA pour aider les communautés à s’organiser contre les puissances qui les opprimaient. Convaincu que les mouvements révolutionnaires débutent toujours dans la pureté virginale avant de sombrer dans la décadence, il n’a jamais créé d’organisation, n’adhérant à aucune. L’attitude qu’il adopta, à chaque fois, fut d’écouter avant de parler, afin de commencer par apprendre quels

En lire plus

Les éducateurs face à la radicalisation. Le cas de la prévention spécialisée

BOUSETA Hanane, Ed. L’Harmattan, 2018, 230 p.

Un phénomène a envahi l’espace médiatique autour d’un paradigme central : la diabolisation de la radicalité amalgamée au terrorisme. Face à la complexité des mécanismes à l’œuvre, l’usage d’une grille unicausale réduit les réponses possibles à la seule option répressive. Pas moins de sept lois ont été votées depuis 2012, visant l’une après l’autre à toujours mieux repérer, identifier et dénoncer les déviances. La prévention spécialisée est sollicitée pour s’inscrire dans la détection et le

En lire plus

Les séjours de rupture en questions

TRONTIN Thierry et ARCHAMBAULT Olivier (sous la direction), Éd. Erès, 2019, 375 p.

Ils ne sont pas plus de 1,5 à 2,5 % d’ados de la protection de l’enfance à, non seulement cumuler des situations traumatiques lourdes et des échecs à répétition, mais aussi à être en décrochage de liens avec les institutions.

Leurs débordements multiples et successifs ont incité les équipes à emprunter des chemins escarpés aux marges des règlements et des responsabilités formelles. S’inspirant d’un Deligny ou d’un Père Jaouen, de la psychothérapie

En lire plus

Comprendre et maîtriser les excès de la société numérique

DUBASQUE Didier, Éd. EHESP, 2019, 206 p.

La révolution numérique à l’œuvre tant dans notre communication professionnelle que personnelle avance comme un cheval au galop.

Entre l’adhésion du cyberaddict et le rejet du réfractaire, il existe une voie médiane : utiliser à bon escient les formidables progrès apportés par l’informatique, tout en plaçant à distance une instrumentalisation qui prétend supplanter, rationaliser et codifier la profonde incertitude de la relation humaine. C’est sur cette ligne de crête entre technophobie et

En lire plus

Philosophie de la précarité. Sortir de l’impuissance

OTT Laurent, Éd. Chronique Sociale, 2019, 167p.

Livre après livre, Laurent Ott affine toujours plus son analyse de notre monde et du travail social censé en combattre les dérives. Son dernier opus est sans doute le plus abouti. Que nous explique-t-il ?

Les dérives néo-libérales ont plongé le monde du travail, les familles, les institutions … et l’action sociale dans une instabilité et une insécurité permanentes qui ont brouillé les repères, précarisé tous les aspects de la vie et refermé toute perspective d’avenir meilleur. La conscience

En lire plus

La systémie. Une compréhension originale de la famille

Diaz Michel, Éd. Champ Social, 2019, 111 p.

La systémie, beaucoup en parlent sans toujours en connaître les fondements et les applications. Voilà un manuel riche en notions et en outils qui devrait combler ce manque. Succédant à une psychanalyse s’adressant plus à l’individu, cette discipline replace le sujet dans son groupe d’appartenance, prenant en compte le système familial dans la gestion de la souffrance du « patient désigné ». Le lecteur n’ignorera plus rien de l’homéostasie, du tiers absent ou du mythe familial, de la résonnance

En lire plus

Le « refus de la relation », un problème pour notre société

BOUHOUIA Tahar, Ed. l’Harmattan, 2017, 173 p.

Les institutions à valeur émancipatrice se sont données pour ambition dans l’après-guerre de favoriser l’autonomie des populations auxquelles elles s’adressent, en favorisant leur pouvoir d’agir et leur capacité à produire du changement social. Or, c’est le contraire qu’elles sont en train d’organiser, les enfermant dans des assignations collectives négatives derrière les murs invisibles d’identités stigmatisantes. Reniant leurs finalités et leurs valeurs fondatrices, elles inscrivent l’expertise

En lire plus