L’internationale des républiques d’enfants – 1939-1955

BOUSSION Samuel, GARDET Mathias, RUCHAT Martine, Éd. Anamosa, 2020, 480 p.

Avant le désastre de la seconde guerre mondiale, des pionniers avaient déjà initié des expériences de Républiques d’enfants : Makarenko en URSS, Janus Korczak en Pologne ou le Moulin-vieux en France accueillant les petits réfugiés espagnols. Après-guerre, se créent une centaine de communautés à travers une Europe ravagée. Ce qui poussent un peu partout ces institutions à les accueillir, c’est bien un sentiment de dette et un devoir de réparation à l’égard des orphelins

En lire plus

Les murs bleus

YTAK Cathy, Éd. Le Muscadier, 2018, 166 p.

Quand, après sept ans d’absence, Antoine débarque à Paris avec Loirinho, un petit garçon de cinq ans, il s’est donné deux objectifs : faire soigner l’enfant quasiment aveugle et réintégrer son pays de naissance. S’il s’est enfui au Brésil, c’est pour échapper à la condamnation à mort que lui a valu sa désertion au moment de la guerre d’Algérie. Depuis, une loi a amnistié tant les tortionnaires qui ont torturé, violé et massacré que tous ceux qui ont refusé de participer à un conflit qui n’était pas

En lire plus

Ce point qu’il faut atteindre

DISDERO Mireille, Éd. Le Muscadier, 2020, 188 p.

L’amitié qui reliait Violette et Arnaud n’a pas tardé à se muer en passion réciproque. A peine éloigné(e), chacun(e) se précipitait sur internet pour prolonger le plaisir d’être ensemble. Voilà un roman qui commence fort décrivant avec tendresse cet amour naissant. Le lecteur pourrait-il craindre de s’être trompé de maison d’édition et de lire un ersatz de la collection d’Harlequin ? Que nenni. Car, de retour d’une fête à Paris, Violette change de comportement du tout au tout. Arnaud ne va

En lire plus

Histoire d’un sans-abri

COURTECUISSE Antoine, Éd. Erès, 2019, 269 p.

La clinique de la rue nous oblige à rêver pour les autres, pour qu’ils redémarrent. Antoine Courtecuisse a pris cette affirmation à la lettre, se glissant alternativement dans la peau de Claude qui vit à la rue et celle de Christine, l’éducatrice avec qui se tisse petit à petit une relation de confiance. Le lecteur ressentira ainsi directement un quotidien plein d’effroi où l’on se réveille frigorifié dans des vêtements lourds de pluie, ressentant les vibrations des pas de celles et ceux qui

En lire plus

Seniors de la rue. Ethnographie de la « grande exclusion »

SAPORITI Lionel, Éd. L’Harmattan, 2019, 281 p.

Rompant avec une approche misérabiliste, Lionel Saporiti a mené une recherche sur les ressources déployées par les sdf pour survivre à la rue. Leur fonctionnement quotidien est fondé sur des logiques nourries par une rationalité ancrée dans une histoire de vie. Et c’est justement ce qu’il a choisi de nous décrire, en suivant le quotidien d’une dizaine d’acteurs. Mobilisant d’anciens savoir-faire de commercial, Thiébault accueille les automobilistes à l’entrée d’un parking de musée, son compère

En lire plus

Qui dort dehors ?

DAMON Julien, Éd. L’Aube, 2020, 115 p.

Isolés ou par petits groupes, allongés à même le sol ou sous une tente, ils passent difficilement inaperçus dans l’espace public. Qu’on les nomme sans logis, sans-abri, clochards, vagabonds, mendiants, voire même « habitants de la rue », certains y sont depuis (et pour) longtemps, quand d’autres ne font qu’y passer. Spécialiste de cette question, Julien Damon y consacre un nouveau livre regroupant une dizaine d’articles et d’études qu’il lui a consacrés. Difficile de dénombrer la population mouvante et

En lire plus

Idées reçues sur les SDF

BESOZZI Thibaud, Éd. Le Cavalier Bleu, 2020, 147 p.

Thibaud Besozzi dresse ici un état des lieux très précis sur la question sdf, tout en déconstruisant les fausses évidences. Au premier rang desquelles, l’image du clodo aviné, insultant les passants. La classification qu’il propose démontre combien cette population s’avère au final très hétérogène. Il distingue ainsi les jeunes en errance des zonards revendiquant un mode de vie alternatif, les routards s’inscrivant dans une mobilité chronique des stabilisés durablement hébergés chez des

En lire plus

L’hôpital: sans tabou, ni trompettes

SUGG Valérie, Éd Kawa, 2017, 225 p.

Comment parler d’un drame avec humour ? C’est le pari réussi de Valérie Sugg.

Quand elle compare les soignants à la déesse Shiva dotée de quatre bras ; quand elle rappelle qu’il vaut mieux prévoir quatre mois à l’avance une otite purulente avec perforation du tympan pour être sûr d’avoir un lit dans un service d’ORL ; quand elle rapporte que les soignants ont troqué leur paires de Crocs pour des baskets plus faciles pour courir dans tous les sens … c’est pour mieux laisser éclater sa colère : y a-t-il

En lire plus

Urgences. Hôpital en danger

Huon Hugo et le Collectif inter urgences, Éd. Albin Michel, 2020, 332 p.

Le 18 mars 2019, commençait le mouvement de grève illimitée des Urgences de l’hôpital Saint-Antoine, progressivement rejoint par 270 autres services à travers la France. Il faut lire ces témoignages d’une vingtaine de soignants qui, refusant de travailler dans des conditions délabrées et dégradées, insatisfaisantes et insécurisantes, se sont battus pour nous qui sommes toutes et tous des malades en puissance.

Si les agressions verbales et physiques provenant de

En lire plus

Hôpitaux en détresse, patients en danger

HALIMI Philippe (Pr) & MARESCAUX Christian (Pr), Éd. Flammarion, 2018, 292 p.

Le harcèlement a toujours existé à l’hôpital, comme ailleurs. Mais quand la rentabilité et le respect des objectifs budgétaires deviennent l’unique objectif à atteindre, il est favorisé par l’ambiance délétère qui se généralisent alors. La violence imposée n’est plus seulement interpersonnelle mais devient aussi institutionnelle.

Ce livre regroupe une quinzaine de témoignages démontrant comment les agressions verbales, les dénigrements, les critiques

En lire plus