Retrouvez les sites

du Lien Social avec qui je collabore depuis 1994 : www.lien-social.com
et de mon collègue et ami Didier Dubasque : www.dubasque.org

Devenir adulte. Jeunes vulnérables en transition

CHAPUS LE BARS Corinne & VAILLANCOURT Annie (coordination), Le Sociographe n°21, Ed. Champ Social, septembre 2012,144 p.

Qu’est-ce que devenir adulte ? C’est franchir des étapes symboliques, tant sur le plan des études que de l’entrée sur le marché du travail, du départ du domicile familial que de la formation d’un couple et de la parentalité. Plus qu’une indépendance matérielle et financière, il s’agit bien d’une autonomie relationnelle et d’un travail identitaire au carrefour de normes juridiques et d’une maturité psychique. Plusieurs

En lire plus

Déclarés majeur! Les tests osseux, alibi «scientifique» de la chasse aux jeunes étrangers isolés

RESF, Ed. L’Harmattan, 2015, 62 p.

Avec le vote, le 18 novembre 2015, de la loi de Protection de l'Enfance, le gouvernement vient de légaliser l'usage de l’examen osseux pour attribuer un âge aux mineurs isolés étrangers. De quoi s’agit-il ? C’est une radiographie des cartilages responsables de la croissance en longueur et de l’ossification, qui permet d’évaluer l’âge d’un être humain. Vers 18 ans pour une femme et 19 ans pour un homme, les zones de calcification se rejoignent et fusionnent. Approche scientifique imparable, pourrait-on

En lire plus

Dans la peau d’un migrant. De Peshawar à Calais, enquête sur le "cinquième monde"

FRAYER-LALEIX Arthur, Ed. Fayard, 2015, 283 p.

Après s’être glissé en 2011 dans la peau d’un maton, le journaliste Arthur Frayer-Laleix a récidivé, en faisant de même avec un migrant. Il s’est grimé, se laissant pousser une barbe dense et sombre, portant une grande tunique et allant même jusqu’à se faire opérer des yeux, le port de lunettes n’étant guère crédible. Commençant par le Pakistan où il se mêle à tous ces candidats à l’exil fuyant la misère, la corruption et les attentats terroristes, son enquête se terminera au tribunal de

En lire plus

Les coyotes. Un périple au-delà des frontières avec les migrants clandestins

CONOVER Ted, Ed. Globe, 2015, 320 p.

Ted Conover est un journaliste américain. Tout l’oppose à ces mexicains contraints de migrer aux USA, pour fuir la misère régnant dans leur pays. Pourtant, c’est cette existence qu’il a décidé d’éprouver. Et, il convie le lecteur de mener, par procuration, une expérience hors du commun : vivre cette migration, de l’intérieur. D’un côté de la frontière, une main d’œuvre nombreuse, docile et disponible ; de l’autre, une économie avide de ces salariés taillables et corvéables à merci, peu exigeants et payés

En lire plus

Un roi clandestin. Témoignage

FAHIM, PARMENTIER Xavier & LE CALLENEC Sophie, Ed. Les Arènes, 2014, 228 p.

Une communication téléphonique aura scellé le sort de Fahim : celui passé par une auditrice de France Inter à François Fillon, alors premier ministre, invité entre les deux tours de la présidentielle de 2012, de la matinale de la station. Nombreux sont les réfugiés et leurs soutiens qui rêvent d’une solution aussi rapide et spectaculaire. Il est bien plus fréquent que la parcours du combattant imposé par l’administration française se termine par une OQTF 

En lire plus

Je suis un zèbre

TIANA, Ed. Payot, 2015, 175 p.

Elle pourrait souffrir d’un handicap. Elle vit avec un profil tout aussi particulier : elle est surdouée. Alors qu’adolescente, elle n’aspirait qu’à une chose, être comme tout le monde, elle se découvre dotée d’une acuité d’esprit et d’une inextinguible soif d’apprendre et de savoir, d’une hypersensibilité émotionnelle et d’une grande capacité d’empathie qui la font se sentir « différente », à la manière de ces zèbres dont les rayures le distinguent des autres et qu’il est impossible d’apprivoiser. Voilà le

En lire plus

Le désamour. De la maltraitance à la résilience

ZAOUI Leïla, Ed. Michalon, 2016, 166 p.

Elle a longtemps hésité. A 35 ans, mère de deux enfants et éducatrice spécialisée de métier, elle a voulu savoir. « Tu m’as battue, maltraitée, enfermée dans un placard, mal habillée, mal nourrie »… dans un flot continu de paroles, elle interroge sa mère. La seule réponse qu’elle obtiendra, c’est une pirouette : « Mais, tu vois, tu t’en es sortie » ! Très tôt, Leïla est devenue le souffre douleur de sa mère. De son enfance, elle ne garde aucun souvenir d’amour ou d’affection, juste des brimades, des

En lire plus

Sociologie de la délinquance

MUCCHIELLI Laurent, Ed. Armand Colin, 2014, 222 p.

A la fois somme et synthèse, le travail réalisé par Laurent Mucchielli n'est rien moins que passionnant. Souvent prisonnière de l'idéologie sécuritaire, la question de la délinquance est traitée ici avec rigueur et érudition. L'auteur retrace d'abord la cheminement de son étude : depuis la perspicacité d'un Durkheim jusqu'à la création dans les années 1990 de l'Institut des hautes études de la sécurité intérieure, en passant par la fertile école de Chicago et la réflexion menée par le centre

En lire plus

Comprendre les chemins de la délinquance. Réflexions sur les causes du phénomène criminel

BEDOU Jean-Pierre, Ed. Chronique Sociale, 2015, 150 p.

La délinquance existe depuis toujours, parce que toute règle de vie enclenche le cycle de violation de cette règle, prévient d'emblée Jean-Pierre Bedou qui ne prétend pas écrire un ouvrage scientifique proposant une solution éradicatrice de la criminalité. Plus modestement, mais efficacement, il propose un état des lieux des réponses émises par les spécialistes. Il commence par écarter les explications ancestrales renvoyant au péché, à la trahison ou à la manifestation du diable

En lire plus

Sociologie des élites délinquantes. De la criminalité en col blanc à la corruption politique

LASCOUMES Pierre et NAGELS Carla, Ed. Armand Colin, 2014, 303 p.

La criminologie s'est toujours focalisée sur les transgressions des classes les plus défavorisées, celles des élites étant l'objet de recherches très marginales. D'abord, parce qu'elles bénéficient d'un prestige qui contribue à banaliser leurs illégalismes. Ensuite, parce que leur pouvoir exercent une crainte révérencielle. Enfin, parce que leur statut, leurs multiples ressources et leurs réseaux leur permettent de réduire considérablement la visibilité de leurs comportements

En lire plus