Retrouvez les sites

du Lien Social avec qui je collabore depuis 1994 : www.lien-social.com
et de mon collègue et ami Didier Dubasque : www.dubasque.org

Paroles de Sourds. À la découverte d’une autre culture

BELISSEN Patrick, Ed. La découverte, 2018, 271 p.

Comment ne pas être sensible à l’amertume et à la révolte de ces six témoins Sourds qui décrivent, à travers le récit de leur vie, l’ostracisme qu’ils ont subi pendant tant d’années de la part du monde des entendants ? Tout commence avec le congrès de Milan décrétant en 1880 que l’expression verbale doit être la seule règle et qui bannit en conséquence tout usage de la langue des signes, mise au point par l’Abbé de l’Épée. La tyrannie des médecins et des rééducateurs oralistes s’imposera

En lire plus

Le handicap dans notre imaginaire culturel. Variations anthropologiques (2)

GARDOU Charles (sous la direction), Ed. érès, 2015, 361 p.

Les concepts, catégories et schémas de pensée, les discours savants, professionnels ou profanes portant sur la fragilité humaine, la part de l’irrationnel ou du sacré, les conceptions du normal et de l’anormal, les croyances et vérités admises dans les systèmes explicatifs sur le handicap… n’existent pas hors sol culturel et historique. Les treize chercheurs, sollicités par Charles Gardou, l’illustrent à travers un voyage effectué aux quatre coins de notre pays. Dans les monts du

En lire plus

Le handicap et ses empreintes culturelles. Variations anthropologiques (3)

GARDOU Charles (sous la direction), Ed. érès, 2017, 322 p.

L’imaginaire a toujours permis de penser ce qui semblait excéder la raison. Chaque culture a élaboré des scénarios venant donner du sens à l’imperfection humaine : ici la colère des Dieux, l’action de génies, d’esprits maléfiques ou d’ancêtres malveillants ; là, le résultat de la transgression d’un tabou, d’une impureté ou d’un acte de sorcellerie. La vingtaine de chercheurs réunis par Charles Gardou nous propose un tour du monde des croyances, mythes et superstitions que chaque

En lire plus

Vaincre nos peurs et tendre la main. Mobilisons-nous pour les exclus

LE BLANC Guillaume, Ed. Flammarion, 2018, 105 p.

La qualité de l’accueil des migrants permet de mesurer la santé démocratique d’un pays. À cette aune, la France est loin d’être championne. La violence policière qui tente de décourager les flux migratoires s’intègre à une politique cherchant à invisibiliser les migrants et à expulser ceux qui se montrent trop voyants. Au mauvais pauvre vivant passivement des allocations, s’est rajouté l’épouvantail de l’envahisseur venant prendre le travail de l’européen et menacer sa culture. Tout juste

En lire plus

Dehors

MOIX Yann, Ed. Grasset, 2018, 363 p.

Il faut lire Yann Moix. Roi de la métaphore, de la périphrase et de l’anaphore, l’auteur s’en prend à tous ceux qui persécutent ces réfugiés dormant sous la pluie et dans le froid, subissant les exactions des policiers qui les gazent, les matraquent et lacèrent leurs tentes. Il les égratigne, il les admoneste, il les étrille ces politiques qui ne savent opposer que cynisme et veulerie face à ces hommes, ces femmes et ces enfants qui ont survécu à l’horreur des naufrages, à l’épuisement des marches, au

En lire plus

La clinique de la mondialité

DERIVOIS Daniel, Ed. De Boeck, 2017, 206 p.

En tant qu’être humain, nous sommes tous fondamentalement frappés d’interculturalité, de pluralité et de diversité. Si les uns abordent le monde par le local et d’autres par le global, tous sont immergés dans le « glocal », contraints d’écouter les battements de l’intime dans le cœur universel de l’humanité. Si certains découvrent la société à travers le prisme de l’individu et d’autres à travers le groupe, les grilles d’interprétation sont en train de se métisser et de s’hybrider en articulant

En lire plus

Frères migrants

CHAMOISEAU Patrick, Ed. du Seuil, 2017, 137 p.

Métèques congénitaux, apatrides spontanés, intouchables ou parias immanents déchus de toute appartenance, des milliers de personnes périssent et dépérissent en bordure des villes et des États de droit. Est-ce du lyrisme, de la poésie ou une pure émotion ? Patrick Chamoiseau nous livre ici un texte magnifique, véritable hymne à l’humanité. Naïfs volontaires, nous pensions avoir atteint un inaltérable degré de sérénité, la barbarie étant d’un autre temps, explique-t-il. Les morts massives en

En lire plus

Se défendre. Une philosophie de la violence

DORLIN Elsa, Ed. Zones, 2018, 252 p.

Il y a toujours eu une ligne de démarcation entre d’un côté les sujets dignes de se défendre et d’être défendus et de l’autre les corps acculés à des tactiques défensives, sans que la légitimité à le faire ne leur soit jamais reconnue. Elsa Dorlin fait un récit terrifiant de la violence imposée tant par l’ordre colonial que racial. Tout acte commis par un esclave, un indigène ou un subalterne fut longtemps considéré comme potentiellement délictueux. Son auteur étant présumé coupable, il était livré à

En lire plus

Pour régler nos conflits: la non violence

MAN-IFMAN, Ed. Chronique Sociale, 2018, 140 p.

Ce n’est pas en cherchant à éviter les conflits, que l’on réussira à apaiser les tensions et à supprimer les violences interpersonnelles, explique ce manuel de non violence. C’est en repérant les éléments déclencheurs de crise, en désamorçant les spirales mimétiques et en contenant les débordements émotionnels. Car si le conflit n’est ni bon, ni mauvais en soi, c’est son traitement qui peut s’avérer destructeur. En pleine crise, chacun est sûr d’avoir raison et ne voit guère en quoi il a mal

En lire plus

L’empereur, c’est moi. Une enfance en autisme

HORIOT Hugo, Ed. Livre de poche, 2015, 168 p.

Que se passe-t-il dans la tête d’un enfant vivant avec le syndrome autistique ? Cette question beaucoup de parents, d’enseignants, de soignants, de travailleurs sociaux se la sont posée. Hugo Horiot plonge dans sa mémoire pour nous proposer un journal de bord égrenant l’enfance et l’adolescence qui ont été les siennes en tant qu’autiste. Ces flashs de pensée enfantine sont précieux pour approcher un univers peu familier aux normopathes. S’il a tant tardé à s’exprimer, c’est qu’il avait peur de

En lire plus