Du bon usage de la honte

Serge TISSERON, Ramsay, 1998, 202 p.

La honte constitue une réalité à la fois psychique et sociale si pénible que celui qui l’a éprouvée un jour fait tout pour l’oublier. Et là justement est le problème, car nombre de troubles psychologiques, d’angoisses inexplicables voire de difficultés d’apprentissage sont liés à une honte ancienne et enfouie. Il apparaît donc nécessaire de réhabiliter la reconnaissance de ce sentiment : c’est là le seul moyen de le dépasser. Ainsi, “ dire sa honte, c’est montrer qu’on échappe au risque d’être

En lire plus

Les sources de la honte

Vincent DE GAULEJAC, Editions Desclée De Brouwer, 1996, 315 p.

La honte est un sentiment profondément humain qui adopte de multiples aspects et visages. On peut la ressentir au niveau corporel (manque d’hygiène, aspect disgracieux, handicap), mais aussi sexuel (n’a-t-on pas parlé longtemps des “ parties honteuses ” ?), psychique (perte de l’estime de soi, conviction qu’on n’est pas digne d’être aimé), morale (quand on est surpris à ne pas respecter des règles de vie), ou encore sociale (stigmatisation en raison de son origine, de sa

En lire plus

La tyrannie du plaisir

Jean-Claude GUILLEBAUD, Seuil, 1998, 391 p.

Dès qu’on aborde la question de la morale sexuelle, on passe facilement pour un moraliste nostalgique ou pour un laxiste. On échappe difficilement soi-même à la subjectivité ou au manichéisme. Jean-Claude Guillebaud s’attache ici à déconstruire la vision simpliste que nous avons en la matière et de rétablir toute la complexité d’une réalité historique qui n’a que peu à voir avec l’idée que nous nous en faisons. Ainsi l’opinion commune prétend-elle à une évolution contemporaine venant abolir des

En lire plus

L’identité: l’individu, le groupe, la société

Coordonné par Jean-Claude RUANO-BORBULAN, éd. Sciences Humaines, 1998, 416 p.

Ce livre reprend le numéro spécial (n°15) de la revue Science Humaine consacré à l’identité, enrichi d’articles parus depuis 5 ans, ainsi que de documents inédits.
L’identité est d’abord affaire personnelle. Elle s’édifie progressivement tout au long de l’enfance. Mais rien n’est acquis définitivement : au cours de l’existence l’identité s’affirme, évolue, se réaménage par crises et stades successifs. Etre soi-même nécessite de se différencier des autres.
D’où
En lire plus

Ecrits sur la bouche

Claude OLIEVENSTEIN, Odile Jacob, 1995, 245 p.

L’ouvrage du docteur Olievenstein ne se veut ni didactique, ni démonstratif. Il s’agit bien de libres propos tenus par l’auteur au gré de sa réflexion et de sa large culture autour de cet orifice buccal qui marque ce qu’il y a de plus spécifiquement humain dans l’Homme. La lecture de ces « écrits sur la bouche » peut surprendre au début. Mais très vite on se laisse porté et on est conquis par le rythme, le style et la densité d’un discours finalement plaisant et fort agréable.

Au début

En lire plus

Expliquer le paranormal - Les niveaux du mental

Philippe WALLON, Albin Michel, 1996, 269 p.

Voilà un ouvrage qui sent le souffre!
Imaginez-vous: un scientifique qui descend dans l’arène du paranormal en laissant à la porte le persiflage et le mépris, c’est louche.
C’est que ce domaine ne laisse personne indifférent: il passionne ou bien il irrite. Chacun a besoin de définir son expérience, de la relier à un cadre explicatif et à un cadre social. L’expérience paranormale entraîne trop souvent la honte: on préfère ou on n’ose pas en parler. En même temps qu’il n’est plus possible de nier
En lire plus

Le regard de l’enfant, étude clinique

Simone Rouchy et Chantal Aubry, ESF, 1995, 106 p.

Tous les professionnels de la relation savent que le regard possède en lui-même une valeur relationnelle intense. La diversité du vocabulaire s’y rapportant montre d’ailleurs la richesse de ce sens: on porte son attention sur, on vise, on examine, on observe, on scrute, on explore, on discerne, on surveille, on contrôle ... Le regard peut dire bien plus qu’un discours, voire même contredire les propos tenus. En effet, s’il est en harmonie avec l’expression du visage ou la gestuelle du corps

En lire plus

Aimer d'amitié

Jacqueline KELEN, Rober Laffont, 1993, 220 p.

L’amour possède son hymne chanté par Edith Piaf.L’amitié a aujourd'hui un véritable traité écrit avec beaucoup de grâce et, de chaleur par une femme, journaliste productrice à France-Culture."Entre l'amour et l'amitié, Il n'y a qu'un lit de différence" chante Henri Tachan.Pourtant, à l'amour se rattache la notion de passion, d'exclusivité, d'exigence et de fidélité halée sur la peur de perdre l'autre. Tout se passe comme si ce sentiment tendait à retrouver la relation fusionnelle primitive. On est

En lire plus

Histoire du visage. Exprimer et taire ses émotions (XVIe - début XIXe siècle)

Jean-Jacques COURTINE, Claudine HAROCHE, Payot, 1994, 304 p.

Le visage est le lieu à la fois le plus intime et le plus public du corps. Il traduit l'intériorité psychologique de l'être humain tout en subissant les contraintes les plus fortes en provenance de l'extérieur.
Les professionnels pour qui la communication représente un outil essentiel, savent par expérience comment le message est beaucoup moins crédible quand les mimiques et les expressions d'un visage indiquent un sens contradictoire à celui énoncé par la parole.
L'ouvrage de
En lire plus