Le pédéraste et le pédophile à l’école

PETITOT Thierry, L’harmattan, 2007, 101 p.

Foisonnant, ce petit livre d’un collègue éducateur, tourné vers la sociologie et les sciences de l’éducation. La tradition républicaine veut que la sexualité tant de l’enfant que de l’enseignant reste aux portes de l’école. Pourtant, les agressions pédophiles perpétrées à l’école, même si elles relèvent de l’épiphénomène, démontrent que certains professeurs ne peuvent réfréner leurs pulsions et passent à l’acte, profitant de l’aubaine que leur procure leur position professionnelle. L’enfant, loin de

En lire plus

Le refus de l’école : six point de vue

BRANDIBAS Gilles, L’Harmattan, 2007, 262 p.

C’est une question récurrente depuis l’instauration de l’école obligatoire dans les pays développés : pourquoi un certain nombre de nos chères têtes blondes ne veulent-elles rien savoir du formidable monde dans lequel nous les invitons à entrer : le savoir ? Ils sont des millions d’enfants à attendre avec plaisir la rentrée des classes : pour retrouver les copains, pour tisser avec l’enseignant la relation privilégiée qu’ils ne trouvent pas à la maison, mais aussi, par curiosité et intérêt pour ce

En lire plus

Le mouvement : « la vague »

STASSER Todd, éditions Jean-Claude Gawsewitch, 2008, 222 p.

Comment un enseignant peut-il s’y prendre pour réussir à faire comprendre à ses élèves les mécanismes qui aboutirent à ce qu’une majorité d’Allemands suive le régime nazi ? C’est la question que se pose Ben Ross, penché sur ses livres d’histoire. Comme la réponse n’y figure pas, la solution est peut-être dans la possibilité donnée aux élèves de la trouver par eux-mêmes. Et voilà notre prof de se mettre à défendre les vertus de la discipline et du contrôle du groupe. A son grand

En lire plus

Chronique ordinaire d’un lycée différent

BERNARD Régis, CLOSQUINET Jean-Paul et MORICE François, L’Harmattan, 2007, 224 p.

Imaginez une école où les disciplines scolaires cèderaient la place à des ateliers interdisciplinaires et où la classe aurait explosé au profit de groupes de besoin. Imaginez une école où tout serait décidé en autogestion, par un conseil d’établissement constitué à parité par des représentants des élèves et des enseignants. Imaginez une école sans hiérarchie administrative, ni pédagogique et où l’on devient prof non à partir de ses points de barème, mais par

En lire plus

Prof toi-même !

POIGNANT Serge, Acte Sud, 2008, 184 p.

D’un côté, il y a une équipe psychiatrique atypique qui a pris l’habitude de quitter ses blouses blanches et de sortir des murs de l’institution pour aller à la rencontre de la population dans les PMI, les bibliothèques pour enfants, les amicales de locataires, les associations de quartier. Cette externalisation n’est pas sans poser des débats internes sur les risques de médicalisation, sinon de psychologisation à outrance d’une société qui ne semble plus pouvoir régler le moindre de ses problèmes sans

En lire plus

Scolariser l’enfant handicapé

Jean- Marc LOUIS et Fabienne RAMOND, Dunod, 2006, 256 p.

En matière de handicap, notre société est passée du déni à la discrimination positive, de l’intégration à l’inclusion, de la prise en charge à l’accompagnement. La loi de 2005 est venue poser comme principe l’intégration scolaire, dont la légitimité se fonde sur la conviction selon laquelle « toute personne, quelle que soit la déficience dont elle est atteinte, est capable de progrès et d’évolution » (p.25) Pour autant, beaucoup de choses restent à faire : un gouffre sépare les droits

En lire plus

Quelle école pour les élèves handicapés ?

Joël ZAFFRAN, La Découverte, 2007, 182 p.

La France a connu ces dernières années une évolution qui l’a amenée à choisir une solution moyenne entre l’inclusion radicale (que l’on trouve par exemple en Italie où 98% des élèves porteurs de handicap fréquentent l’école ordinaire) et la dimension ségrégative pure (prévoyant comme dans certains Lands allemands un accueil systématique en institution spécialisée pour tous les enfants ne pouvant suivre le programme scolaire). Notre pays a fait le choix de privilégier l’accès au dispositif ordinaire

En lire plus

Parents, enseignants, la guerre ouverte?

Sous la direction de Philippe BEAGUE, Chronique Sociale, 2007, 120 p.

Ce petit livre possède un bien curieux titre : il nous propose en effet une réflexion fort intéressante sur la parentalité, mais bien peu de contenu sur le rapport avec les enseignants … Peu importe, outre son contenu éditorial que nous allons évoquer, on y appréciera le DVD joint à l’ouvrage, qui comporte une étonnante conférence de Pie Tshibanda, psychologue et conteur africain (qui porte sur notre civilisation un regard distancié mais percutant), ainsi qu’un documentaire

En lire plus

La ségrégation scolaire : l’Etat face à ses contradictions

Denis LAFORGUE, L’harmattan, 2005, 222 p.

A l’heure où l’on reparle de la carte scolaire, on lira avec beaucoup d’intérêt cette étude sociologique d’une grande rigueur qui permet d’entrer au coeur des mécanismes de la ségrégation scolaire. Malgré les bonnes intentions affichées et les textes réglementaires en vigueur, on constate que 10% des collèges prennent en charge 64% des élèves de milieu défavorisé et 10 autres % en accueillent moins de 20%. Comment les familles des couches moyennes et supérieures s’y prennent-elles pour contourner la

En lire plus

Echec scolaire : le travail avec les familles

Daniel VERBA, Dunod, 2006, 156 p.

Le face à face entre l’école et les familles a longtemps été conflictuel. L’histoire de cette institution est indissociable d’une coupure structurelle entre l’espace scolaire et l’espace familial. L’instruction doit « libérer les enfants de l’amour de leurs parents » affirmait le philosophe Alain. Toutefois, après deux siècles de mise à l’écart et de désappropriation, les familles suscitent un regain d’intérêt. D’abord parce que l’Education nationale a progressivement abandonné son fonctionnement autarcique
En lire plus