Les publications en sciences humaines sont nombreuses et d’une richesse impressionnante.La lecture de centaines d’ouvrages a constitué, à chaque fois, un moment de plaisir et de grande satisfaction intellectuelle. J'espère que l’internaute trouve dans ces critiques l’envie de se plonger, à son tour, dans ces livres

Philosophie et éthique en travail social

MERLIER Philippe, Éd. EHESP, 2020,188 p.

Tant qu’à choisir, Philippe Merlier renoncerait à la bientraitance (qui s’aligne sur des normes de bonne pra­tique) pour la bienfaisance (faire le bien d’autrui). Mais, plutôt que la bienfaisance, il opterait pour la bienveillance (veiller au bien d’autrui). Et au lieu de la bienveil­lance, il préfèrerait la bienveuillance (vou­loir son bien). Bienvenue en philosophie ! Ce livre décortique bien des concepts que véhiculent les codes et chartes éthiques. Après l’avoir lu, le lecteur ne pourra plus les

En lire plus

Sociologie de l’intervention sociale

ASTIER Isabelle et MEDINI Arezki, 2019, Éd. Armand Colin, 174 p.

Jusqu’aux années 1970, le modèle social français de l’Etat providence a nourri l’ambition de libérer la société du besoin, en s’appuyant sur une duali­sation : les assurances sociales bénéfi­ciant aux citoyens ayant cotisé et la soli­darité nationale destinée à soutenir les populations envers qui un devoir d’en­traide s’imposait. Une mutation majeure est intervenue, quand les droits individuels ont été hissés au rang de valeur centrale. Ces droits privés ont établi une

En lire plus

Introduction à la démarche éthique dans le travail social

BONJOUR Pierre, Éd. Erès, 2017, 242 p.

Avec ses soixante-trois textes, notre pays n’est pas avare en références déontologiques. Pour s’y retrouver, il faut distinguer la morale (qui est un rapport de soi aux autres) de l’éthique (qui est un rapport de soi à soi). Mais, il faut aussi éviter de réduire l’éthique à un objet aux contours nets et définitifs, ce qui en ferait le guide spirituel infaillible d’une idéologie dogmatique. Parce qu’il y en a pléthore : éthiques de discussion, de conviction, de responsabilité, de situation, positive

En lire plus

Pratiques d’orientation clinique en travail social

PONNOU Sébastien et NIEWIADOMSKY Christophe (sous la direction), Éd. L’Harmattan, 2020, 300 p.

A pratique basée sur des données probantes, qui nous vient du monde anglosaxon, a pour ambition de pas­ser en revue la littérature spécialisée pour identifier les thérapeutiques les plus ajus­tées à une pathologie donnée. La tenta­tion d’appliquer cette méthode au travail social colle aux valeurs de performance et de réussite qui visent à sa rentabilisa­tion et à la baisse de ses coûts. Une telle démarche est aux antipodes de la polysé­mie qui

En lire plus

Histoire d’un mensonge. Enquête sur l’expérience de Stanford

LETEXIER Thibaud, Éd. Zones, 2018, 295 p.

En août 1971, le psychologue Philip G. Zimbardo mène l’expérience dite de Stanford avec une vingtaine d'étudiants qui se voient attribuer de manière aléatoire des rôles de gardien ou de détenu dans une fausse prison. En quelques jours, ceux qui ont revêtu un uniforme se transforment en sadiques. Depuis cinquante ans, les manuels universitaires de psychologie, de criminologie et de pénologie, qui en ont reproduit les résultats, évoquent combien les frontières sont poreuses chez l’être humain entre le

En lire plus

Avis d’expulsion. Enquête dur l’exploitation de la pauvreté urbaine

DESMOND Mattew, Éd. Lux, 2019, 534 p.

Aux USA, les expulsions locatives étaient rares dans le passé. Elles sont devenues l’un des marqueurs les plus destructeurs de la pauvreté, depuis la crise de 2007. Si un ménage sur sept n’est pas en mesure de payer, c’est que les loyers ont fortement augmenté, alors que les revenus ont stagné. L’engrenage est infernal pour les millions de personnes qui en sont victimes : aussitôt la décision judiciaire prise, le propriétaire peut solliciter le sheriff qui, armé, fait procéder à l’évacuation du logement

En lire plus

Ce que les riches pensent des pauvres

PAUGAM Serge, COUSIN Bruno, GIORGETTI Camila, Éd. Seuil, 2017, 347 p.

En partant d’une étude sur les beaux quartiers de Sao Paulo, Delhi et Paris, les auteurs ont cherché à identifier le regard que portent les riches sur les pauvres. Bien sûr, le contexte est à chaque fois différent. Au Brésil, des favelas côtoient de luxueuses villas protégées à l’intérieur d’espaces clôturés. En Inde, la structuration spatiale est encore fondée sur le système des castes : intouchables dans les bidonvilles et classes supérieures dans les enclaves

En lire plus

Fauchés. Vivre et mourir pauvres

McGARVEY Darren, Éd. Autrement, 2019, 334 p.

Avant de devenir un rappeur écossais très médiatique, Darren McGarvey a eu une existence marquée par la violence et la pauvreté. Rendant hommage au foyer et à la psychologue qui l’ont aidé à s’en sortir, il dénonce tout autant la misère comme source permanente d’un stress qui ronge chaque aspect de la vie, que la victimisation qui empêche de prendre sa destinée en main. Habiter dans des logements humides aux fenêtres ne résistant pas aux bourrasques. Vivre avec cet état d’hypervigilance dans des

En lire plus

Où va l’argent des pauvres ?

COLOMBI Denis, Éd. Payot, 2019, (349 p.)

Tout le monde a un avis sur ce que devraient faire les pauvres avec leur argent, surtout ceux qui ne l’ont jamais été ! Certains les excusent, par misérabilisme, en faisant l’éloge de leurs mérites face à l’adversité. D’autres les condamnent, par populisme, en stigmatisant leur mauvaise utilisation des leurs aides. Et si on les regardait tels qu’ils sont. Ce que nous propose justement Denis Colombi qui déconstruit le mythe d’une incapacité à gérer ses ressources, d’une vie menée au-dessus de ses moyens

En lire plus

De l’impossible vers un possible

DECODIN Michel, Éd. Verone, 2021, 117 p.

Michel Decodin ne cache rien ni de sa catastrophique première soirée comme professionnel dans un foyer d’adolescents, ni de sa râpeuse première rencontre comme chef de service avec une équipe de professionnels d’un autre foyer, dix-huit années après. Car, ce qui a toujours été au centre de sa relation à l’autre, c’est la franchise, la justesse et l’assertivité. De sa riche expérience, il nous livre des constantes contre-intuitives : le paradoxe en éducation, c’est la capacité permanente d’adaptation

En lire plus