Les publications en sciences humaines sont nombreuses et d’une richesse impressionnante.La lecture de centaines d’ouvrages a constitué, à chaque fois, un moment de plaisir et de grande satisfaction intellectuelle. J'espère que l’internaute trouve dans ces critiques l’envie de se plonger, à son tour, dans ces livres

Vagabondes, voleuses, vicieuses

BLANCHARD Véronique, Éd. Françoise Bourin, 2019, 327 p.

Nous voilà plongé(e)s aux lendemains de la seconde guerre mondiale. Véronique Blanchard redonne la parole à ces « mauvaises filles » qui avaient le malheur de ne pas se soumettre à la loi du genre. Le modèle patriarcal leur programmait pourtant un avenir tout tracé : prendre soin de leur foyer, de leur mari et de leurs enfants. Rebelles, à la recherche d’émancipation ou tout simplement fuyant une famille rigide, maltraitante ou trop pauvre, certaines refusèrent cette destinée et se

En lire plus

Les fantines

PIA BRIFFAUT Maria, Éd. Le Lys Bleu, 2019, 185 p.

Voilà un plaidoyer raisonné et raisonnable pour l’abolition de l’accouchement sous X. Bien des arguments tentent pourtant d’en défendre le bien-fondé. Eviter les infanticides ? C’est supposer que toute femme en difficulté avec sa grossesse serait une criminelle en puissance. Enrayer les abandons sauvages ? L’actualité nous montre qu’ils perdurent, malgré ce dispositif censé l’éviter. Empêcher la contestation de la légitimité des adoptions ? De plus en plus de parents adoptifs se prononcent

En lire plus

Chemins croisés. Histoires de rencontres

EYRAUD GARNIER Monique, Éd. La pensée vagabonde, 2019, 189 p.

Cela fait vingt ans que Monique Eyraud Garnier partage ces moments chaque fois uniques avec des enfants polyhandicapés et leurs parents, dans l’IMP où elle travaille comme éducatrice spécialisée. C’est de ces rencontres qu’il est question ici, à travers les mots de l’auteur, ceux des enfants dont elle devine et traduit la communication empêchée, mais aussi ceux de parents qui ont pris leur plume pour confier leur vécu. La justesse et la force de l’écriture sont proportionnelles à

En lire plus

Ma chérie et moi

CHEDOTAL Jean, Éd. du Traict, 2018, 100 p.

La naissance de Jean Chédotal, en 1968, s’est mal passée. Un manque d’oxygénation a provoqué un handicap grave : il n’a accès ni à la parole, ni à la marche. Cela ne l’empêche pas d’être particulièrement actif, volontaire et persévérant. Depuis l’âge de 11 ans, il réside au centre Saint-Jean-de-Dieu situé dans la cité corsaire du Croisic (44). Il a toujours gardé, au fond de lui, une profonde frustration et une intense colère qui se sont souvent manifestées par de l’agressivité et une grande

En lire plus

La fille pas sympa

MARCH Julia, Éd. Seramis, 2017, 283 p.

Le récit de vie de Julia March peut bénéficier d’une lecture à trois niveaux. On peut, tout d’abord, découvrir le scanner opéré de l’intérieur des mœurs des Témoins de Jehovah, dont l’auteure a subi l’endoctrinement sectaire très jeune, après que ses parents en soient devenus adeptes. On peut, tout autant, découvrir la maltraitance que lui a fait subir un père brutal et violent. Mais, c’est là aussi l’occasion de suivre une enfance, une adolescence et un début d’âge adulte marqués par l’autisme. Une

En lire plus

Sourd et certain

LAPLANE Vivien, Éd. Viviens Apprendre et écouter, 2019, 90 p.

Appareillé à 2 ans, oralisé à quatre, depuis son enfance ses parents ont tout misé sur son intégration. Ses treize ans d’orthophonie lui ont permis d’apprendre à parler distinctement, en articulant bien. Il porte son appareil auditif depuis 35 ans, sept jours sur sept et seize heures sur vingt-quatre. Et cela ne lui pose aucun problème. Pire, cela lui permet d’écouter le chant des oiseaux ou la mélodie d’une musique. Il le coupe juste quand un enfant crie ou que quelqu’un parle

En lire plus

Les séjours de rupture en questions

TRONTIN Thierry et ARCHAMBAULT Olivier (sous la direction), Éd. Erès, 2019, 375 p.

Ils ne sont pas plus de 1,5 à 2,5 % d’ados de la protection de l’enfance à, non seulement cumuler des situations traumatiques lourdes et des échecs à répétition, mais aussi à être en décrochage de liens avec les institutions.

Leurs débordements multiples et successifs ont incité les équipes à emprunter des chemins escarpés aux marges des règlements et des responsabilités formelles. S’inspirant d’un Deligny ou d’un Père Jaouen, de la psychothérapie

En lire plus

Comprendre et maîtriser les excès de la société numérique

DUBASQUE Didier, Éd. EHESP, 2019, 206 p.

La révolution numérique à l’œuvre tant dans notre communication professionnelle que personnelle avance comme un cheval au galop.

Entre l’adhésion du cyberaddict et le rejet du réfractaire, il existe une voie médiane : utiliser à bon escient les formidables progrès apportés par l’informatique, tout en plaçant à distance une instrumentalisation qui prétend supplanter, rationaliser et codifier la profonde incertitude de la relation humaine. C’est sur cette ligne de crête entre technophobie et

En lire plus

Philosophie de la précarité. Sortir de l’impuissance

OTT Laurent, Éd. Chronique Sociale, 2019, 167p.

Livre après livre, Laurent Ott affine toujours plus son analyse de notre monde et du travail social censé en combattre les dérives. Son dernier opus est sans doute le plus abouti. Que nous explique-t-il ?

Les dérives néo-libérales ont plongé le monde du travail, les familles, les institutions … et l’action sociale dans une instabilité et une insécurité permanentes qui ont brouillé les repères, précarisé tous les aspects de la vie et refermé toute perspective d’avenir meilleur. La conscience

En lire plus

Animaux homos

DAUGEY Fleur, Éd. Albin Michel, 2018, 169 p.

L’une des constantes de l’histoire de la civilisation occidentale est d’utiliser ce que l’on croit savoir de la nature pour en faire un étalon du bien et du mal. D’où l’argument de certains pour justifier la criminalisation de l’homosexualité : son prétendu caractère contre-nature. Mauvaise pioche ! Cette pratique sexuelle est documentée chez 4 714 espèces animales sauvages et 19 espèces domestiques. Il n’y a là rien d’étrange, ni d’insolite. Ce n’est, en outre, ni une exception, ni un évènement

En lire plus