La fabrique de l’enfant maltraité - Un nouveau regard sur l’enfant et sa famille

Laurence GAVARINI et Françoise PETITOT, érès, 1998, 174 p.

Si la maltraitance pose un problème de fond aux professionnels, c’est bien celui de sa définition. On n’a pas réussi à trouver un contenu qui soit universel. Les facteurs qui permettent de la déceler ne se suffisent la plupart du temps pas à eux-mêmes (mises à part les traces de coup). Ce qui taraude les intervenants c’est le risque d’erreur qu’il soit par excès ou par défaut. D’où la nécessité de se pencher sur cette catégorisation qui « ne peut être séparée du contexte social et

En lire plus

Maltraitances institutionnelles - accueillir et soigner les enfants sans les maltraiter

Marceline GABEL, Frédéric JESU, Michel MANCIAUX, Fleurus, 1998, 305 p.

Les éditions Fleurus viennent de publier les actes du colloque qui s’était tenu le 15 décembre 1997 sur les maltraitances institutionnelles et dont Lien Social s’était fait un large écho dans son numéro 431. Cette parution fait suite à la publication depuis 1993 des travaux des journées portant respectivement sur « le maintien des liens », «répétition et évaluation » et sur « les maltraitances psychologiques ».  Pour ce qui est du séminaire « accueillir et soigner les

En lire plus

Les enfants maltraités

Pascal VIVET, Les essentiels de Milan, 1998, 64 p.

 
La littérature portant sur la question de la maltraitance a donné lieu à une notable profusion. C’est un peu comme si, depuis une quinzaine d’années, notre pays avait voulu rattraper l’important retard qu’il avait accumulé en la matière. Objet pendant très longtemps de déni sinon de dédain, ce thème a fourni des milliers de pages en provenance tant des chercheurs que des acteurs de terrain ou des victimes. Même si la qualité de ces travaux et témoignages l’emporte le plus souvent et ne peut
En lire plus

Bizutage et barbarie

Bernard LEMPERT, éditions Bartholomé (16 passage Gatbois 75012 Paris), 1998, 155 p.

“ Puisque les pratiques de bizutage ne donnent pas dans la dentelle, nous n’envisageons pas de les traiter avec des pincettes ” explose Bernard Lempert dans son préambule. Et l’on constate aisément tout au long des pages ce qu’annonce l’auteur : à l’artillerie lourde il oppose l’artillerie lourde !

“ Le bizutage est une véritable culture du viol ”,  il n’est “ rien d’autre qu’une socialisation de la perversion ”, “ un avatar récurrent de la barbarie ” etc

En lire plus

Le fils favori

Joël ARES, Editions du Rocher, 1988, 108 p.

L’enfer existe : Joël Arès l’a rencontré. Le récit qu’il nous en fait est rien moins que terrifiant. Celui qui s’exprime a traversé une enfance et une adolescence qui aurait pu le mener à l’anéantissement. Les dix premières années de sa vie sont marquées par la violence et les disputes parentales dont il est l’une des principales victimes. Cette période traumatisante commence par un hématome sous-cutané à l’âge de 10 mois et se termine  par le suicide d’une mère épuisée et sans espoir. Lui succèdent

En lire plus

Enfances en danger

Michel MANCIAUX, Marceline GABEL et all , Fleurus, 1997 775 p.

Sous le titre de “ l’enfant maltraité ”, Pierre Strauss, fondateur de l’AFIREM, proposait en 1982 un ouvrage-fleuve qui faisait le point sur la question de la maltraitance. S’adressant à tout public, il tentait une synthèse de l’état des connaissances sous la bannière de l’interdisciplinarité. Chaque professionnel pouvait y trouver un descriptif proche de ses références, mais aussi découvrir les approches des autres champs. Réédité en 1993, l’ouvrage ne correspondait plus aux

En lire plus

L’enfant, la famille, la maltraitance

Inès ANGELINO, Dunod, 1997, 240p.

Inès Angélino a trouvé à la fois le ton et les mots justes pour aborder un sujet à propos duquel les publications se multiplient sans toujours arriver à préserver une qualité dans le propos.

Au départ est parfois la faille narcissique provoquée par l’enfant qui n’arrive pas à combler et compléter les manques et/ou blessures des parents. Ce peut aussi être l’enfant du deuil rendu imaginairement responsable de la mort de certains être chers. Mais encore celui tenu à distance par une mère ne supportant pas

En lire plus

L’enfance abandonnée

Jean SAWRAS, Houtland éditions, 1997, 161 p.

Le sort de l’enfance abandonnée a commencé sous de mauvais augures : les civilisations grecques et romaines autorisaient l’infanticide. La religion chrétienne le proscrit et organise l’abandon. Les pères sont alors autorisés à vendre leur progéniture. C’est de 787 que date la création du premier hospice ouvert aux enfants délaissés, parallèlement aux hôpitaux qui reçoivent aussi les pauvres. Vincent de Paul milite activement à compter de 1638 et tente d’éveiller la sollicitude de l’Etat. Il devra

En lire plus

L’enfance sacrifiée - De la maltraitance des enfants et du peu d’efforts pour la combattre

Pierre LASSUS, Albin Michel, 1997, 215 p.

L’ouvrage de Pierre Lassus peut au choix provoquer une réaction d’effroi ou d’irritation. L’effroi prend au ventre le lecteur étranger au secteur socio-éducatif devant tant de maladresses et de complicité de la part de professionnels chargés initialement de la défense des mineurs et qui semblent tout au contraire accroître leurs souffrances. L’irritation saisit le travailleur social qui lit avec quelques sautes d’humeur un livre qui pour dénoncer justement, pense-t-il, quelques excès n’en couvre pas

En lire plus

Des barbares dans la cité - De la tyrannie du marché à la violence urbaine

Jean-Pierre Garnier, Flammarion, 1996, 381 p.

Avis aux lecteurs qui, malgré les années, sont restés un peu rebelles et qui aiment à ce titre ce qui est iconoclaste: cet ouvrage leur est destiné. L’auteur y parle de la violence urbaine  qui défraie régulièrement la chronique: vandalisme, vols, trafics de stupéfiant ou d’armes, incendies de voitures ou de bâtiments publics, razzias sur les supermarchés, violence dans les établissements scolaires, caillassage de bus ou de véhicules de police, débordements dans les manifs avec pillage de

En lire plus