Les publications en sciences humaines sont nombreuses et d’une richesse impressionnante.La lecture de centaines d’ouvrages a constitué, à chaque fois, un moment de plaisir et de grande satisfaction intellectuelle. J'espère que l’internaute trouve dans ces critiques l’envie de se plonger, à son tour, dans ces livres

Usure dans l’institution

BRANDELO Daniel (sous la direction), Éd. ENESP, 2017, 330 p.

Cet ouvrage en est à sa troisième édition. D’autres suivront, tant son contenu est d’une grande richesse. Véritable manuel encyclopédique, ses chapitres peuvent être consultés au gré des centres d’intérêt du lecteur. Il intéressera bien au-delà des professionnels de maisons d’accueil spécialisé ou de foyers d’accueil médicalisé sur lesquels il est pourtant centré. Héritiers des services asilaires de « défectologie » d’autrefois, spécialisés dans ce qu’un Manuel de psychiatrie

En lire plus

Bal perdu

POURTALET Philippe, Auto-édition, 2022, 197 p.

Et si un groupe de terroristes prenait en otage des enfants porteurs de handicap au cœur d’un Institut médicoéducatif ? Pour son troisième livre, Serge Pourtalet s’aventure avec bonheur dans cette improbable fiction. S’il a l’élégance de ne pas désigner la religion qui inspire cette agression (les intégrismes de tout bord pouvant s’y retrouver), il perce à jour avec finesse le profil de ses personnages. Un terroriste dont le récit de vie permet de contextualiser son acte de désespoir. Une

En lire plus

Le gosse

OLMI Véronique, Éd. Albin Michel, 2022, 295 p.

Il faut lire ce roman stupéfiant. Il faut le lire pour prendre la mesure des changements de la protection de l’enfance après la guerre. Le destin de Joseph, orphelin à 7 ans, est effroyable. Expulsé de l’Assistance publique à cause de ses fugues, il est enfermé dans la prison pour enfants panoptique de La Petite Roquette, pour ensuite être envoyé à la Colonie pénitentiaire de Mettray. Il y connaît l’enfer, livré à la bestialité de gardiens avinés, violents et violeurs. En lisant ces

En lire plus

La mer à l’envers

DARIEUSSECQ Marie, Éd. Gallimard, 2021, 256 p.

Une croisière seule avec ses gosses. Rose s’est décidée à vivre ce séjour inoubliable sur un luxueux paquebot, de ceux qui proposent aux adultes casino et salles de spectacle, aux enfants pistes de rollers et piscine. Et puis, en pleine mer, cent-cinquante migrants dérivant sur de frêles esquifs sont secourus. Pas question de les mêler aux passagers. Ils s’entassent dans les quartiers du personnel. Et puis dans la foule, il y a Younès, un adolescent à peine pubère. Rose décide de lui donner le

En lire plus

Maman, les p’tits bateaux

MAZART Claire, Éd. Le Muscadier, 2020, 80 p.

Au lecteur qui pense qu’il devrait toujours être facile à un enfant de révéler à ses proches les violences qu’il subit, on ne peut que lui conseiller de lire ce roman mettant en scène une adolescente aux prises avec une agression innommable. Ici, tout est suggéré et induit, avant que la violence vécue ne soit petit à petit révélée dans toute son horreur. Pas de risque donc d’être confronté à des descriptions crues ou voyeuristes. Mais, l’opportunité de comprendre les sentiments de mal-être, de

En lire plus

La véritable histoire de Blanche-Neige

D’INNIO Côme, Éd. Amaterra, 2022, 110 p.

Même si la trame initiale de Grimm est bien identifiable, son adaptation à la sauce contemporaine est à la fois cocasse et plutôt tonique. Qu’on en juge : une princesse potassant ses manuels de gestion d’entreprise et tenant des livres de comptes afin de préparer la création de sa start-up, une sorcière inventant l’ancêtre des Food-trucks, des nains prenant progressivement conscience de la faible rémunération de leur dur labeur, une habitude alimentaire végane raffolant de pain pita trempé dans du

En lire plus

Mille arbres

LAMARCHE Caroline et DESCHAMPS Aurélia, Éd. CotCotCot, 80 p.

L’ingénieur en charge des travaux en est convaincu, il va dans le sens du progrès. L’autoroute qu’il veut construire coupera certes la vallée en deux. Mais, elle favorisera l’installation des urbains à la campagne, leur permettant de rouler encore plus vite pour se rendre à leur travail. Et puis, rassure-t-il, il y aura des murs anti-bruit et des tunnels en dessous pour permettre le passage du gibier. Mais son argumentation ne convainc pas grand monde parmi les futurs riverains. Le

En lire plus

Comment être parent en prison ?

DOURIS Marie et ROMAN Pascal (sous la direction), Éd. érès, 2020

Les droits et obligations parentales ne s’arrêtent pas aux portes de la prison, même si l’incarcération rompt l’union familiale sans qu’il y ait une volonté de rupture de ses membres. Mais cette titularité est plus juridique que matérielle. Par défaut de moyens financiers permettant les déplacements jusqu’aux lieux de détention, parfois très éloignés géographiquement ; du fait d’une durée de la peine usant les liens ; à cause des modalités d’accueil des établissements pas

En lire plus

Habiter après la prison

BARNET Jean-Noël, Éd. L’Harmattan, 2021, 204 p.

Quelle capacité d’habiter reste en soi, après une incarcération marquée par la sujétion et la soumission, l’aliénation et la surveillance, la violence et l’infantilisation, la contrainte domestique et la promiscuité ? Les défis à relever, explique Jean Noël Barnet, éducateur spécialisé en CHRS, consiste bien à se réapproprier la capacité à être seul et à affronter le monde extérieur, à gérer son espace personnel et son propre rythme, à réaménager les limites physiques et psychiques entre soi et

En lire plus

Soins et prisons

CHASSAGNE Aline, Éd. érès, 2019, 292 p.

Il aura fallu attendre 1944, pour qu’un service médial et médico-psychologique devienne obligatoire dans tout établissement pénitentiaire. Et 1994, pour que les infirmiers supplantent les gardiens pour distribuer les médicaments et que les détenus soient rattachés au droit commun dans l’accès aux soins. Cette reconnaissance du médical n’a jamais réussi à rompre la dichotomie entre la perception du patient-détenu par des soignants qui sont là pour guérir et celle du détenu-patient par des surveillants

En lire plus