Retrouvez les sites

du Lien Social avec qui je collabore depuis 1994 : www.lien-social.com
et de mon collègue et ami Didier Dubasque : www.dubasque.org
Les publications en sciences humaines sont nombreuses et d’une richesse impressionnante.La lecture de centaines d’ouvrages a constitué, à chaque fois, un moment de plaisir et de grande satisfaction intellectuelle. J'espère que l’internaute trouve dans ces critiques l’envie de se plonger, à son tour, dans ces livres

Le refus du travail

FRAYNE David, Ed. du Détour, 2018, 300 p.

Notre société est centrée sur le travail, source de revenus, d’identité et de reconnaissance. Pourtant, il n’en a pas été toujours ainsi. Longtemps, il fut considéré comme une affliction indigne de tout homme libre.

Tout un courant de pensée critique en revisite l’expression moderne. Si le travail représente potentiellement une opportunité de créativité, de satisfaction et d’enracinement dans le monde, la manière dont il est organisé conduit souvent à lui ôter toutes ces qualités. Il peut cumuler

En lire plus

A la ligne. Feuillets d’usine

PONTHUS Joseph, Ed. La Table Ronde, 2019, 266 p.

Après 10 ans passés comme éduc de rue en région parisienne, Joseph Ponthus déménage à Lorient. Mais là, point de travail, mises à part quelques directions de séjours de vacance adaptée. Alors, il accepte des missions intérimaires comme prolo.

Tout commence par cette usine de transformation de poissons et de crustacés. Au programme de la journée : au choix (!) cuire et préparer dix milles couronnes de crevettes ou trier et encaisser dix tonnes de sardines dans des bacs en polystyrène, ou

En lire plus

Ces parents qu’on soutient. Une protection de l’enfance autre

THOMASSET Jean-Pierre, Ed. érès, 2018, 280 p.

Jean-Pierre Thomasset en est convaincu : il est nécessaire de remettre radicalement en cause notre façon de gérer les placements de mineurs, pour cesser d’en rajouter à la souffrance qui existe déjà.

La protection de l’enfance a d’abord fonctionné sur le discours de la contrainte : sauver l’enfant prétendument perdu, en le coupant de ses racines réputées pathogènes et y substituer un lieu d’accueil forcément plus sain.

Le second discours à être advenu est celui des affects : il a poussé des

En lire plus

Familles, pas sans vous

DURAND Véronique et BOUJELLOUL Odile, Ed. L’Harmattan, 2018, 179 p.

Véronique Durand a connu, il y a quarante ans, une réalité institutionnelle effroyable : enfants niés dans leur intimité, nettoyés au tuyau d’arrosage, sanglés sur leur lit dès 18h00 ; interdiction faite au personnel d’engager la moindre relation d’attachement ; absence de toute information individuelle sur les enfants ; familles tenues à l’écart, jugées et soumises à un discours moralisateur.

C’est à partir de cette expérience éprouvante, que cette éducatrice est devenue

En lire plus

Protéger les enfants en se préoccupant des parents

CHENET Gilles, Ed. Chronique Sociale, 2018, 151 p.

Gilles Chénet affiche ici les trois axiomes qui ont inspiré l’expérience du Service d’accompagnement éducatif externalisé qu’il a créé dès 2007.

Tout d’abord, les troubles dont sont atteints certains enfants ou adolescents ne seraient pas à relier à une quelconque origine neurologique ou génétique, mais toujours à un déficit de socialisation. L’enfant agresseur, violent et provocateur a d’abord été agressé, violenté et provoqué. Quand il baigne dans un milieu riche en stimuli, il se

En lire plus

Dire non par amour. Travail de parents

GAUFFER Christian, Ed. Chronique Sociale, 2019, 129 p.

La famille est aujourd’hui fragilisée dans sa fonction sous l’effet de la confusion des places et de la perte de repères, de la démesure et de l’instantanéité, mais aussi de l’interchangeabilité entre le besoin et le désir. Dès lors, le rappel par Christian Gauffer d’un certain nombre de fondamentaux ne peut être que salutaire.

La naissance d’un enfant, commence-t-il, constitue un évènement unique marqué par la création d’un lien inaliénable et définitif. Mais être géniteur, cela reste

En lire plus

Toujours plus pour les riches

 ATTAC, Ed. L.L.L., 2017, 286 p.

D’abord, la suppression de l’ISF : 3,5 milliards € profitant aux 340.000 ménages les plus aisés. Puis, le taux d’imposition des revenus financier abaissé à un forfait de 30 % : 1,5 milliard € profitant pour les 2/3 aux 10 % des ménages les plus riches. Mais aussi la suppression de la taxe sur les dividendes : 2 milliards €. Et encore l’abaissement de 28 % à 25 % de l’impôt sur les sociétés qui les soulagera de 15 à 17 milliards €. N’oublions pas toutes les niches fiscales, les modalités de calcul, ainsi que

En lire plus

Traité d’économie hérétique

PORCHER Thomas, Ed. Fayard, 2018, 231 p.

Le droit des salariés ? Un carcan empêchant d’embaucher. Les services publics ? Ils plombent la dette de l’État. Une retraite décente, à un âge raisonnable ? Un privilège de nantis.

Thomas Porcher refuse ce prêt à penser néo-libéral vendu comme du bon sens et propose d’autres réponses alternatives. Prenons le chômage : il ne relève pas d’un manque de motivation personnelle, mais d’un problème structurel. Un demandeur d’emploi courageux aura du mal à se faire recruter dans un contexte morose. Celui

En lire plus

Le mythe de la théorie du ruissellement

PARIENTY Arnaud, Ed. La Découverte, 2018, 151 p.

En 1981, David Stockman, Directeur du budget du Président américain Ronald Reagan formule pour la première fois la doctrine du ruissellement (trickle down effect) : en réduisant les tranches d’impôt supérieurs, l’enrichissement des couches les plus aisées produirait de bons effets, en ruisselant à travers toute l’économie et profitant ainsi à tout le monde.

Arnaud Parienty décline les différentes versions de cette véritable arnaque, caution à une politique fiscale au profit des plus riches

En lire plus

Nouvelles mythologies économiques

LAURENT Eloi, Ed. L.L.L., 2016, 108 p.

Le discours économique dominant prétend que la seule solution à la crise de l’emploi passe par la flexibilisation du marché du travail. Le seul combat à mener consiste à remettre en cause les privilèges des insiders (ceux qui ont un emploi stable), au bénéfice des outsiders (les précaires). Les déshérités sont devenus des fraudeurs et des assistés et les héritiers des aventuriers stimulant le progrès. Le seul moyen pour relancer la croissance impose la réduction des dépenses publiques. La mythologie

En lire plus