Médecin-chef à la prison de la santé

Véronique VASSEUR, Le  cherche midi éditeur, 2000, 202 p.

Le livre de Véronique Vasseur a fait mouche. Une de la presse, tête des ventes, pétition des VIP ayant subi récemment une incarcération réclamant une réforme, commission d’enquête décidée à l’unanimité par les députés, bientôt suivis par les sénateurs, annonce ministérielle de mesures radicales. Pourtant, cette publication n’intervient pas comme un coup de tonnerre dans un ciel serein. Des cris d’alarme, il y en a eu de poussés, ces dernières années. Est-ce la goutte qui fait déborder

En lire plus

La parole de l’enfant - Aspects juridiques, éthiques et politiques

Jean-Pierre ROSENCSVEIG & Pierre VERDIER, Dunod, 1999, 237 p.

Si la parole de l’enfant doit pouvoir être entendue, elle doit aussi être protégée, car celui-ci est encore un être inachevé sur qui il ne faut pas faire reposer des responsabilités ne relevant pas de ses aptitudes. Ce n’est ni Jean-Pierre Rosenczveig ni Pierre Verdier qui vont se faire ici les avocats de l’enfant-roi. Si le droit a beaucoup évolué, il est un point qui est resté stable : jusqu’à ses 18 ans, l’individu n’est pas reconnu dans la pleine capacité de décider de ce

En lire plus

Justice pour les enfants

Jean-Pierre ROSENCZVEIG, éditions Robert Laffont, 1999, 415 p.

« Ne fais pas celui qui est débordé, tu adores cela », lui affirme sa femme. Et, c’est vrai que, pour qui connaît la boulimie de Jean-Pierre Rosenczveig en matière d’engagement associatif, la lecture de son dernier ouvrage (1) ne laissera pas d’étonner. Voilà un homme présent régulièrement sur les ondes de la radio et de la télévision, haranguant tout aussi régulièrement à la tribune des colloques et des congrès, assurant des formations à travers toute la France avec son compère

En lire plus

Derrière les barreaux

Christophe Lambert, édition Michalon, 1999, 189 p.

Christophe Lambert est un drôle de surveillant de prison. Il ne joue par la manière forte en traitant les détenus comme du bétail, profitant de son uniforme pour rouler des mécaniques. Il ne se comporte pas non plus comme ces j’en-foutiste qui n’ont qu’une envie, c’est de finir leur journée de travail, en ne s’intéressant à rien de ce dont ils peuvent être témoin. Il ne partage pas non plus la vision de ses collègues qui sont « règlement, règlement » et qui vivent dans la passivité, attendant

En lire plus

La médiation, essai de politique pénale

Jacques FAGET, érès, 1997, 210 p.

L’institution judiciaire n’est pas immuable. Elle subit les critiques et s’adapte aux évolutions du temps. Depuis le début des années 80, toute une série d’accusations et de mutations a eu lieu. C’est d’abord la contestation de son efficacité tant du point de vue sécuritaire (pas assez répressive), qu’au contraire pour son côté incitatif (le taux de délinquance augmenterait proportionnellement à l’importance de son activité). C’est ensuite l’apparition sur la scène judiciaire des victimes qui réclament

En lire plus

Pauvretés en prison

Anne-Marie MARCHETTI, érès, 1997, 222 p.

La société a toujours distingué entre les bons pauvres (ceux qui se trouvent dans cet état à leur corps défendant comme les malades et les vieillards) et les mauvais pauvres (les individus valides coupables de ne pas respecter les normes dominantes). La clientèle des prisons a toujours fait partie de cette seconde catégorie. Cela explique que si aujourd’hui, on ne meurt plus de faim ni de froid dans les geôles, la dépense d’argent pour améliorer les conditions de détention, est toujours de trop pour

En lire plus

Les prisons de la honte

Michel NAUSSIAT, Editions Desclée De Brouwer, 1998, 142 p.

Après 20 ans passés derrière les barreaux, Michel Naussiat a craqué. Son seul crime est d’avoir exercé le ministère du culte auprès de centaines de taulards qui se sont succédés dans ce cul-de-basse-fosse que constitue la maison d’arrêt du Mans. Mais l’aumônier ne se retire pas sur la pointe des pieds. Il a accompagné sa démission d’une lettre ouverte au ministre de la Justice. Son coup d’éclat paraît le 15 juillet 1997 à la une de Ouest-France. Le résultat ne se fait pas attendre. La

En lire plus

Histoire du personnel des prisons françaises du XVIIIème siècle à nos jours

Christian Carlier, Les éditions de l’Atelier, 1997, 261 p.

La prison est devenue à notre époque la pénalité majeure à laquelle peut être condamné tout délinquant. Cela n’a pas toujours été le cas. Ainsi, l’ordonnance criminelle de 1670 énumère-t-elle bien l’amende, les châtiments corporel ou infamant et les deux mesures les plus décernées en matière criminelle (le bannissement et les galères), mais d’emprisonnement, point. Pendant très longtemps l’enfermement intervenait comme transition avant la mort, l’exil ou un transfert. Les nombreuses

En lire plus

L’univers pénitentiaire - Du côté des surveillants de prison

Dominique Lhuilier et Nadia Aymard, Desclée de Brouwer, 1997, 287 p.

Les évolutions et ruptures socio-économiques se sont toujours répercutées au sein des institutions en charge du contrôle et de l’ordre social. Le système pénitentiaire n’a pas échappé à cette règle. Depuis une quinzaine d’années, de multiples transformations y ont eu lieu. En tout premier, du côté de la population carcérale qui a connu des modifications tant quantitatives (le nombre de détenus a augmenté de 50%) que qualitatives (de moins en moins de délinquants issus du

En lire plus

Chroniques de l’enfance en danger

Odile BARRAL, Le Cherche midi éditeur, 1997, 183 p

Six années durant Odile Barral a exercé comme juge des enfants dans le sud-ouest de la France. Au point qu’elle a eu envie d’en faire un livre. «Chroniques de l’enfance en danger» nous invite à un périple, à un véritable voyage au pays de la misère et de l’insolite, de la détresse et de la tendresse. Tous les drames nous sont contés: inceste, délinquance, problèmes familiaux, violence. Mais que de personnalités attachantes. Ces gosses perdus, le magistrat les gardera longtemps dans sa

En lire plus