Lee monde n’est pas une marchandise - Des paysans contre la malbouffe

José Bové et François Dufour (entretiens avecx Gilles Lumeau) éditions La découverte, 2000, 238 p.

« Les travailleurs sociaux doivent-ils être des militants ? » s’interrogeait Lien Social dans son colloque d’Octobre  1999. Les professionnels qui travaillent à l’insertion des exclus ne peuvent rester indifférents à la nature du monde qu’ils veulent leur faire intégrer. Bien sûr, il y a l’action associative, syndicale ou politique que chacun peut mener en tant que citoyen. Mais il y a aussi ces réalités en pleine mutation qui interpellent le
En lire plus

Qu’est ce que la richesse?

Dominique MEDA, édition Aubier, 1999, 423 p.

 Après avoir longuement interrogé la notion de travail (« Le travail, une valeur en voie de disparition », cf. Lien Social n°369), Dominique Méda récidive avec bonheur. A son tableau de chasse, cette pourfendeuse d’évidences, accroche ici un nouveau trophée : la richesse. Nos sociétés explique d’emblée l’auteur se prétendent riches au prétexte qu’elles amèneraient sur le marché une profusion de biens et de services que les individus s’approprient et consomment. De fait, en 30 ans, la France a

En lire plus

Ah Dieu! Que la guerre économique est jolie

Philippe Labarde et Bernard Maris, Albin Michel, 1998, 295 p.

Sur le ton d’un pamphlet polémique et incisif, voilà une attaque en règle contre l’une des idéologies les plus dangereuses de cette fin de siècle : le néo-libéralisme. Les dégâts provoqués par ce nouveau dogme sont considérables : les fonctionnaires sont des planqués, les smicarts de honteux privilégiés, les assurés sociaux des nantis et les chômeurs des paresseux qui s’accrochent à leurs allocations … Comment en est-on arrivé là ? Pendant des années, on n’a pas arrêté de nous

En lire plus

Au carrefour de l’exploitation

Grégoire Philonenko, Véronique Guienne, Editions Desclée de Brouwer, 1997, 160 p.

En l’espace de 20 ans, de 1970 à  1990, la part du petit et moyen commerce a diminué de 41 %. Dans le même temps, les grandes surfaces progressaient de 47%. Si les premiers ont perdu 133.000 employés, les seconds en ont recruté 244.000. Mais à quel prix ? La logique de l’exploitation et de l’aliénation n’a guère évolué depuis des dizaines d’années. On retrouve les mêmes images récurrentes de fatigue, d’absurdité, d’arbitraire et de manipulation du personnel

En lire plus

Le travail jetable, sur-travail, sous-travail ou sans travail

Gérard FILOCHE, Ramsay, 1997, 306 p.

L’annonce d’une loi sur la réduction du temps de travail nous a valu de la part du patronat français une avalanche de gérémiades dont le ton n’est guère différent de celui employé au XIX ème siècle quand la réglementation du travail des enfants allait à coup sûr ruiner l’économie. On lira avec intérêt l’ouvrage de Gérard Filoche qui rétablit une réalité que nous cachent les chantres du néolibéralisme. L’auteur exerce le métier d’inspecteur du travail. Il ne se situe pas dans la revendication, mais dans

En lire plus

La société en sablier - Le partage du travail contre la déchirure sociale

Alain Lipietz, Editions La Découverte, 1996, 332 p.

Alain Lipietz, économiste patenté des « Verts », fut proposé par son mouvement à Lionel Jospin, comme ministrable. Le Premier ministre lui préféra la plus médiatique Dominique Voynet.  Dix mois avant le changement de gouvernement, l’auteur publiait un véritable livre -programme présentant un projet cohérent et chiffré de réformes socio-économiques seules susceptibles selon lui d’en finir avec la déchirure sociale.

L’ouvrage aborde de nombreux thèmes, depuis la montée en puissance de l’idée

En lire plus

Le temps de travail, une histoire conflictuelle

François GUEDJ et Gérard VINDT, Syros, 1997, 154 p.

L’histoire amène-t-elle un mouvement inéluctable de baisse du temps de travail ? C’est ce que prétendent nombre d’auteurs qui annoncent la fin d’une époque et l’avènement d’une société de loisirs voire du droit à la paresse. Pourtant parler de l’évolution des positions au fils des années, c’est rappeler que ce concept n’a pas la même signification selon les époques. Très longtemps, l’activité salariée est restée minoritaire. L’agriculteur ou l’artisan ne comptaient pas ses heures d’activité

En lire plus

Les territoires de l’insertion - Insertion des jeunes en milieu rural et en milieu urbain

Chantal Guérin & Jaïmé Alberto Perez, L’Harmattan, 1996, 172 p.

Les problèmes liés aux quartiers- ghettos des grandes agglomérations font souvent la « une » des journaux. Mais, on s’est très vite aperçu que les régions rurales n’étaient pas exemptes des difficultés liées au chômage et à l’exclusion. Le mal de vivre et l’absence de projet chez les jeunes semblent se décliner d’une façon sinon identique du moins parallèle quel que soit l’endroit du territoire concerné. C’est à partir de ce constat qu’un certain nombre d’acteurs de terrain

En lire plus

La fin du travail

Jérémy RIFKIN, La découverte, 1996, 435 p.

L’ouvrage de Jérémy Rifkin peut être lu d’une façon à la fois irritante et obsédante.

Irritante en tout premier lieu car il se présente sous la forme d’une accumulation de faits et d’une compilation d’éléments auxquels il manque peut-être une brillante synthèse et/ou une démonstration théorique vraiment convaincante. Mais, ce sont justement aussi toutes ces données amoncelées systématiquement qui constituent un plaidoyer implacable et obsédant.

Dans le monde d’aujourd’hui, on compte plus de 800

En lire plus

L’horreur économique

Viviane FORRESTER, Fayard, 1996, 215 p.

« Sur un ton totalement neuf, Viviane Forrester, dans une analyse très documentée dénonce les discours habituels qui masquent les signaux d’un monde réduit à n’être plus qu’économique » nous explique la page 4 de couverture. Alléché par une telle annonce, je me suis plongé dans l’ouvrage. Mais, il n’est guère facile de suivre le cheminement de l’auteur tout au long des. Ca part un peu dans tous les sens. Il faut aller un peu « à la pêche » pour distinguer des pistes néanmoins intéressantes.

Il

En lire plus