Jacques a dit

Jérôme Duhamel, Albin Michel, 1997, 227 p.

L’homme que les français ont porté en 1995, à la plus haute charge de l’Etat, possède parmi ses nombreuses qualités celle d’être d’une grande souplesse de conviction. On peut même affirmer qu’au cours de sa longue carrière il aura dit tout et le contraire de tout. A preuve, ce florilège qui nous est proposé par Jérôme Duhamel et qui serait du haut comique s’il ne concernait celui qui exerce le rôle de Président de la République.

Jacques Chirac a prétendu être social-démocrate («le créneau de la

En lire plus

La nouvelle question sociale - Repenser l’Etat-providence

Pierre ROSONVALLON, Seuil, 1995, 222 p.

La crise de l’Etat-providence qui prend ses racines dans les années 70  a montré la nécessité de concevoir la question sociale selon une logique nouvelle. Les anciennes méthodes de gestion du social ne conviennent plus. Mais, pour y voir plus clair, il est important d’aborder le problème dans sa dynamique historique.

Pendant des millénaires, le lien social apparaissait comme naturel. Hiérarchie, distinctions et équivalences reliant les hommes entre eux étaient alors codifiées de façon organique. Les

En lire plus

La France raciste

Michel WIEVIORKA, Points Actuels-Seuil, 1993, 201p.

La montée du racisme en France est concomitante avec la crise sociale qui voit le déclin de la société industrielle (et par conséquent du mouvement ouvrier) et une véritable dualisation, le fossé se creusant de plus en plus entre le monde du travail et celui de l’exclusion. Face à la chute sociale, au ressentiment, à l’effondrement des pratiques communautaires, le nationalisme populiste et xénophobe a pris une ampleur sans précédent.

Michel Wieviorka et son équipe sont allés enquêter sur le

En lire plus

Petit dictionnaire pour lutter contre l’extrême-droite

Martine Aubry et Olivier Duhamel, seuil, 1995, 267 p.

Le dossier de Philippe Gaberan  sur « les travailleurs sociaux à l’épreuve de l’intégration » a fait l’objet  de réactions parues dans le « courrier des lecteurs » du n°329. La rubrique LIRE concerne cette semaine un ouvrage qui pourrait bien mettre tout le monde d’accord.

Il est des traités de la haine et de la bêtise ordinaire qu’il convient de recommander. Ce petit dictionnaire en fait partie. Coécrit par un chantre de la gauche socialiste (Martine Aubry), on aurait pu s’attendre à

En lire plus

Quand l’Etat disjoncte

René Lenoir, La Découverte, 1994, 135 p

Cet essai commence très fort par la dénonciation de la montée d’une société productrice d’exclusion. La démonstration est connue mais mérite toujours qu’on la rappelle: entre 1982 et 1992, le Produit Intérieur Brut de notre pays s’est accru d’un quart. Qui s’est enrichi de cette progression non négligeable ? Ce n’est pas le salarié moyen, qui dans la même période s’est vu gratifier d’une augmentation de son salaire de 70 F !  Ce ne sont pas non plus les Rmistes qui ont plus que doublé en cinq ans, ni

En lire plus

Assistance et République

Colette BEC, les Editions de l’Atelier, 1994, 254 p.

L’édifice de l’aide sociale que nous connaissons aujourd’hui a commencé à être édifié il y a un peu plus de 100 ans. Pendant longtemps, le soutien aux nécessiteux a relevé d’une charité à l’initiative d’un vaste secteur privé confidentiel. L’Etat était alors surtout perçu comme agent répressif: il déclenchait rejet et méfiance. De fait, il n’exerçait aucun contrôle sur la plupart des établissements fonctionnant dans la plus grande anarchie. Certaines régions en étaient d’ailleurs

En lire plus

Bienvenue aux partis ! Dix mois au CDS, au FN, au PC, au PS, au RPR et chez les Verts : l'art de militer dans 6 partis à la fois

Olivier VERMONT, Editions de l'Archipel, 1995, 269p.

Olivier Vermont a choisi de plonger dans le militantisme français et nous rapporte un reportage-témoignage vivant et drôle. Pas de parti-pris, mais une description minutieuse de la vie d'un adhérent de base.

Première démarche : adopter l'accoutrement et le pedigree adéquats à chaque formation. Au Front National, Olivier Vermont se présentera en bomber noir et comme chômeur. Au RPR, en veste passe-partout et comme jeune diplômé de science po. Au CDS, en boutons de manchette et comme employé

En lire plus

Les hommes politiques sur le divan

Jean-Pierre WINTER, Calmann-Lévy, 1995, 231 p.

La neutralité s'impose dans la relation analysant/analysé. Il s'agit surtout d'éviter que la cure ne déclenche un déchaînement d'angoisse qui provoquerait soit une plus grande inhibition encore soit une libération de forces incontrôlées.

Mais hors de cette relation professionnelle, le psychanalyste a le droit de témoigner de son temps et des hommes qui en font l'actualité. Jean-Pierre Winter s'est essayé à l'introspection d'un certain nombre d'acteurs politiques dont certains postulent au poste

En lire plus

Les assistantes sociales au temps de Vichy

Armelle MABON-FALL, L'Harmattan, 1994, 163 p.

Quand on évoque les assistantes  sociales au moment du régime de Vichy, on a trop souvent le réflexe d'entonner l'air du "temps des collabos" plutôt que celui de "papy fait de la résistance" ! Et pourtant, les choses sont bien plus compliquées qu'il n'y paraît. C'est ce que démontre fort bien Armelle Mabon-Fall dans un ouvrage qui rétablit la réalité historique dans toute sa complexité.

Côté cour, ce n'est certes guère reluisant. En 1940, le service social se veut un élément indispensable du

En lire plus

Le livre des justes

Lucien LAZARE, Editions Jean-Claude Lattès,1993, 262 p.

Les faits de collaboration d'un homme, fût-il Président de la République, méritent-ils tant d'attention quand parallèlement, d'authentiques actes de pure solidarité humaine restent dans l'ombre ?

Le livre de Lucien Lazare tente de soulever le voile de l'oubli et de l'indifférence qui depuis trop longtemps recouvre ces hommes et ces femmes qui pendant l'occupation ont risqué déportation et mort (et qui pour certains l'ont payé de leur vie) pour avoir donné l'hospitalité à des enfants ou

En lire plus